Vacances de Noël : le tourisme repart de plus belle


À l’image du retour des skieurs sur les pistes, le secteur du tourisme regagne en confiance.

Ski alpin dans les Pyrénées - Station de GouretteN'Py

Ski alpin dans les Pyrénées - Station de Gourette

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 3 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 28/01/2022 PAR Kilian Lavaud

L’hiver est bien là, la neige est au rendez-vous, les férus de sports d’hiver aussi. La Covid-19 l’est toujours également. Mais les restrictions sanitaires sont moindres, les remontées mécaniques sont rouvertes, et les skieurs font leur retour. Les vacances de Noël de 2021, à l’image de l’ensemble de l’année, témoignent d’un secteur touristique en regain de confiance dans la Nouvelle-Aquitaine, autrefois perdue en cette période de pandémie.

« Les vacances de Noël se sont très bien passées, notamment dans nos stations de ski et nos stations littorales », se félicite Antony Demel, Directeur Général par intérim au Comité Régional du Tourisme (CRT) de Nouvelle-Aquitaine. « Cela nous pousse à l’optimisme », ajoute la Conseillère régionale et Présidente du CRT de Nouvelle-Aquitaine Christelle Chassagne. 

Le bilan des vacances de Noël de 2021 est encourageant. Un compte-rendu satisfaisant pour les professionnels du tourisme et plus particulièrement pour ceux exerçant dans les stations des montagnes. « Malgré un contexte de reprise épidémique, on constate une belle reprise et une appétence des gens notamment pour le sport d’hiver et un enneigement qui nous a facilité la vie », explique Antony Demel. La fréquentation des stations N’Py – « conglomérat de stations sur la chaine pyrénéenne dont celles de Gourette et La Pierre Saint-Martin » – a connu une hausse de 2% par rapport aux vacances de Noël 2020. Mais le plus significatif, c’est qu’elle a augmenté de 26% en comparaison à la moyenne des 5 dernières saisons. Et ce, grâce à la clientèle française, les touristes étrangers étant soumis à des restrictions sanitaires.

La pandémie a engendré le développement de la location de meublés sur les plateformes de mise en relation entre particuliers, présentant une garantie sanitaire supérieure. Durant les vacances de Noël, leur fréquentation s’est accrue de 22% par rapport à la même période de l’année précédente.

Mais Noël, l’hiver, ce n’est pas que l’environnement montagneux, c’est aussi les littoraux. 73% des professionnels du littoral se disent satisfaits quant à cette période ; il y a « une nouvelle tendance à consommer les espaces littoraux hors période estival », justifie le directeur général par intérim au CRT.

Au total, avec des revenus générés atteignant les 39 millions d’euros pour l’ensemble de la région (+26% par rapport à Noël 2020), les vacances d’hiver de 2021 envoient « de très bons signes sur les vacances de février », lance Christelle Chassagne.

Antony Demel et Christelle Chassagne se félicite d’un regain du tourisme en Nouvelle-AquitaineCRT Nouvelle-Aquitaine

Antony Demel et Christelle Chassagne se félicite d’un regain du tourisme en Nouvelle-Aquitaine

Des vacances d’hiver réussies, dans la continuité de l’année 2021

Mais les signes étaient encourageants dès l’été dernier. La Nouvelle-Aquitaine s’était en effet imposée comme la première destination française. « Le guide du routard le plus vendu est celui de la Nouvelle-Aquitaine, ce qui montre l’engouement et l’attrait pour la destination », glisse fièrement la Présidente du CRT de Nouvelle-Aquitaine.

La plus grande région de France en termes de superficie a de plus été la première région touristique française pour les hébergements collectifs et la première destination des touristes étrangers en campings. D’ailleurs, 80% des professionnels du tourisme de Nouvelle-Aquitaine se sont déclarés satisfaits de leurs fréquentations cette année. Près de 160 millions de nuitées ont été recensées en 2021, un chiffre en baisse de 12% en comparaison avec 2019, mais un chiffre « très honorable » selon Antony Demel, « car la pandémie a fortement impacté le début d’année ». 

Cette année prouve également la montée en puissance d’une « tendance croissante à aller vers des destinations nature, qui s’est amplifiée par la pandémie », indique le Directeur Général par intérim au CRT. « Cette pandémie a modifié les comportements de consommation des français mais pas que », poursuit Christelle Chassagne, « il y a une fréquentation en hausse pour des régions moins à la mode, avec la Dordogne, la Creuse et la Corrèze ». 

Perspectives prometteuses

Quant à 2022, les ambitions sont nombreuses avec un engagement fort sur le tourisme durable, « un engagement au niveau écologique, au niveau économique et au niveau social […] avec les professionnels, les partenaires et la Région, pour engager de vraies actions », développe Christelle Chassagne. Un axe d’action d’autant plus revendiqué que le CRT va pouvoir bénéficier « d’un plan de relance porté par des fonds européens REACT EU pour un montant de 2 millions d’euros afin de faire la promotion durable de nos destinations », ajoute avec satisfaction Antony Demel.  Au menu aussi, un travail sur le tourisme social et le tourisme haut-de-gamme pour une année 2022, dont les perspectives touristiques sont, dans la poursuite de 2021, prometteuses.
En interne, les choses aussi vont bouger : c’est l’ancienne directrice du CRT de Poitou-Charentes qui occupera le poste de Directrice Générale au CRT de Nouvelle-Aquitaine au 1er mars 2022.

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Nouvelle-Aquitaine À lire ! ÉCONOMIE > Nos derniers articles