Succession de Bussereau : Sylvie Marcilly en bonne voie


Les élus de l’Union des Droites et Divers Droites ont élus le 28 juin la maire de Fouras représentante de la majorité politique départementale

Sylvie Marcilly aux côtés de son binôme Stéphane Villain, avec lequel elle a remporté le canton de Chatelaillon avec 73% des voixAnne-Lise Durif | Aqui

Sylvie Marcilly aux côtés de son binôme Stéphane Villain, avec lequel elle a remporté le canton de Chatelaillon avec 73% des voix

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 1 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 29/06/2021 PAR Anne-Lise Durif

Il n’y aura pas eu de fumée blanche sur le toit de la Maison du Département mais le résultat du conclave est tombé vers midi et demi ce 28 juin : l’Union des Droite et Divers Droite, qui constitue la majorité politique de l’assemblée départementale, a élu à l’unanimité Sylvie Marcilly, maire de Fouras, pour briguer la présidence du Département jeudi 1er juillet. La majorité départementale ayant obtenu 33 sièges sur les 54, cette diplômée de l’Institut des Hautes études économiques de 55 ans devrait a priori parvenir sans trop de surprise à la tête du conseil départemental. Elle deviendrait alors la première femme présidente du département de la Charente-Maritime.

Avec un CV bien rempli, Sylvie Marcilly a toute la légitimité politique nécessaire pour occuper la fonction : maire de Fouras depuis 2008, vice-présidente de la communauté d’agglomération Rochefort Océan en charge des affaires économiques depuis 2014, et vice-présidente du département depuis 2011, également aux affaires économiques. Elle suit également avec attention les dossiers sur le patrimoine et le tourisme, deux secteurs sur lesquels reposent fortement l’activité économique de son canton. Son autre atout est de s’afficher dans la lignée de ce que souhaitait Dominique Bussereau : un état d’esprit « rassembleur », au-delà des clivages de partis. « Il faut rassembler car lorsque nous présentons des dossiers face à l’Etat ou à la Région, le Département n’est ni de droite ni de gauche […] Il faut juste défendre les intérêts du territoire », a-t-elle expliqué à l’issue du scrutin dimanche soir, forte de ses 73% de voix obtenues sur le canton de Chatelaillon-Plage.

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Charente-Maritime À lire ! POLITIQUE > Nos derniers articles