Présidentielle en Dordogne, Marine Le Pen vire en tête


Les 318 549 électeurs Périgourdins se sont déplacés en nombre. Et c'est un séisme pour cette terre de résistance, la candidate frontiste est en tête.

C'est Marine Le Pen qui arrive en tête en Dordogne, lors du premier tourClaude-Hélène Yvard | Aqui

C'est Marine Le Pen qui arrive en tête en Dordogne, lors du premier tour

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 4 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 10/04/2022 PAR Julie ALLEAU

Les Périgourdins ont fait preuve de civisme: près quatre électeurs sur cinq ont accompli leur devoir civique ce dimanche à l’occasion du premier tour de l’élection présidentielle. Arrivée troisième en 2017, la candidate du Rassemblement national, Marine Le Pen termine en tête avec 25,64 % des voix devant le président candidat Emmanuel Macron à 23,70 %. Dans ce département à majorité socialiste, Anne Hidalgo réalise un score autour de 2 % comme au niveau national. Il semble que les électeurs de gauche aient opté pour un vote utile en choisissant Jean-Luc Mélenchon.

Et la carte de la Dordogne s’est couverte de bleu marine. Ce premier tour de l’élection présidentielle donne Marine Le Pen, la candidate du Rassemblement national en tête avec 25,74% des voix. C’est sans nul doute l’enseignement de ce scrutin, dans un département qui fut une terre de Résistance. Les campagnes, à l’Ouest, le Nord et le Bergeracois ont voté majoritairement pour Marine Le Pen. De quoi interroger tous les responsables politiques locaux, surtout que les électeurs Périgourdins se sont déplacés en nombre pour accomplir leur devoir électoral. Le taux de participation définitif est de 79,62 % des voix, à peine en deça du scrutin de 2017. 

Pour mémoire, lors de l’élection présidentielle de 2017, au premier tour, Jean-Luc Mélenchon était arrivé en tête en Dordogne, avec 22,97% des suffrages exprimés, devant Emmanuel Macron (22,49%) et Marine Le Pen (20,39%). Le taux d’abstention avait été de 18,32%. Au second tour de l’élection présidentielle 2017, le taux d’abstention avait été de 20,95% en Dordogne. Emmanuel Macron était arrivé en tête dans le département, avec 64,27% des suffrages exprimés, contre 35,73% pour Marine Le Pen. Dans les campagnes, l’argument du  pouvoir d’achat semble avoir fait mouche. Marine devance le président candidat Emmanuel Macron, qui recueille 23, 74 % . A gauche, on a voté utile dès le premier tour, Jean Luc Mélenchon obtient 20,30 %.  Quant à la candidate du parti sociale Anne Hildago, elle n’est pas parvenue à convaincre dans cette terre par tradition radicale socialiste, réalisant 2,17 % . Et c’est un vrai crash pour la majorité socialiste au conseil départemental, mais aussi pour le parti Républicain avec la candidate Valérie Pécresse à 4,57 %. A noter qu’elle est devancée par Jean Lassalle à 6,43 %. Jamais ces deux formations politiques n’avaient obtenu de si mauvais résultats. 

Les résultats définitifs du département

Marine Le Pen (RN) : 25, 70 %, Emmanuel Macron (EM) : 23,74 % ; Jean-Luc Mélenchon (LFI) : 20,30 % ; Valérie Pécresse (LR) : 4,57 % ; Yannick Jadot (EELV) : 3,47 % ; Jean Lassalle : 6,43 %, Fabien Roussel : 3,59 %, Eric Zemmour : 6,40 %.  

Quelques réactions

Germinal Peiro, président PS du Conseil départemental : “Ce résultat constitue bien entendu une profonde déception pour la gauche en général, et pour la famille socialiste en particulier. Plombée par la dure loi des sondages qui renforce inévitablement les candidats les mieux placés, Anne Hidalgo n’a pas réussi à convaincre. Ce soir, l’immense désillusion collective du peuple de gauche ne doit pas faire oublier que la démocratie reste notre bien le plus précieux. Le 24 avril, il s’agira, une nouvelle fois, de faire barrage à l’extrême-droite et à son idéologie nauséabonde qui, en dépit de ce que certains cherchent à faire croire, constitue toujours le fondement de son projet et le ferment d’un avenir extrêmement sombre pour notre Nation. En conscience et sans aucune ambiguïté, j’appelle donc à voter pour Emmanuel Macron lors du second tour de ces élections présidentielles”

Jean-Pierre Cubertafon, député Modem du Périgord vert : C’est une réelle satisfaction de voir Emmanuel Macron, en tête au niveau national avec un écart que l’on pouvait imaginer moins important. Une autre satisfaction c’est qu’en Dordogne, la participation est  importante, par contre, nous devons collectivement nous interroger de voir la Marine le Pen en tête dans ce département.  Le 2e tour s’annonce difficile,  rien n’est acquis.  Il faudra convaincre sur le projet et tout faire pour combattre la candidate de l’extrême droite. Quant aux résultats du PS, c’est quand même une surprise d’avoir un résultat aussi faible, il semble que bon nombre d’électeurs de gauche ait opté pour un vote utile.  

Delphine Labails : maire PS de Périgueux. “C’est une gauche qui aujourd’hui a explosé : elle doit faire le pari de l’union pour pouvoir à nouveau être audible et pour pourvoir répondre aux besoins des habitants. L’urgence, c’est la reconstruction de la gauche, même si ma génération la porte depuis cinq ans, depuis le résultat de Benoît Hamon. La tendance du vote utile à gauche en faveur de Jean-Luc Mélenchon se voyait dessiner depuis une quinzaine de jours, ce n’est pas une réelle surprise. Pour le second tour, il n’y a aucune ambiguité, il faut voter pour Emmanuel Macron, pour battre Marine Le Pen dans une perspective républicaine et démocratique. Ensuite, il faudra revenir sur le débat sur le projet du candidat, car il y a un certain nombre de mesures ( retraites, réforme de l’école) que nous condamnons fermement. Ce ne sera pas un blanc-seing. 

Jacqueline Dubois : députée EM de Sarladais : Le premier enseignement, c’est la participation élevée dans le département. C’est une bonne nouvelle qu’Emmanuel Macron soit en tête au niveau national. Il est dommage que de nombreux périgourdins se soient laissés séduire, après deux années difficiles, par des programmes de candidats qui vendent du rêve et qui proposent des choses séduisantes sur le papier, mais qui ne sont pas applicables. Le score de Jean Luc Mélenchon n’est pas une surprise, il était arrivé en tête en 2017 en Dordogne. C’est par contre une mauvaise nouvelle que Marine Le Pen soit en tête dans notre département. Il y a encore la bataille du deuxième tour, et la partie est loin d’être gagnée : il va falloir expliquer le projet dans les prochains jours. 

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Dordogne À lire ! POLITIQUE > Nos derniers articles