Livre : l’âge d’or de la truffe en Périgord


La Société historique et archéologique du Périgord a tenu à au goût du jour la publication "l'âge d'or de la truffe en Périgord 1860-1910".

La truffe du Périgord a connu un âge d'or entre 1860 et 1910Claude-Hélène Yvard | Aqui

La truffe du Périgord a connu un âge d'or entre 1860 et 1910

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 2 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 27/12/2021 PAR La Rédaction

La société historique et archéologique du Périgord dispose depuis peu d’une bibliothèque numérique qui réunit 2000 documents: des dessins, des portraits, affiches, expositions. Sur la boutique en ligne, on peut procéder à des achats de livres (actes de colloques, publications de ces dernières années, livres soldés), effectuer des réservations et paiements des sorties et colloques. A l’occasion de cette fin d’année, cette association a tenu à remettre au goût du jour, l’ouvrage de Jean-Charles Savignac, consacré à l’âge d’or de la truffe en Périgord entre 1860 et 1910.

Les récoltes de truffes ont connu une abondance exceptionnelle dans plusieurs régions françaises du milieu du XIXe siècle au début du XXe siècle. Qualifiée d’âge d’or de la tuber melanosporum, cette période a marqué le Périgord. Sous la plume de Jean-Charles Savignac, ancien maire de Sorges, engagé dans la trufficulture au plan national, la Société historique et archéologique du Périgord  vient de publier un livret électronique qui analyse les cinq décennies au cours desquelles l’augmentation spectaculaire des récoltes des truffes a amplifié et élargi la réputation d’excellence préalablement acquise par les truffes du Périgord. L’histoire de cette reconnaissance est largement évoquée dans une autre publication numérique de la Société : mémoire vivante n° 9 datée de février 2021.
Le nouveau livret démontre la mesure de ce phénomène historique à partir des récoltes annuelles de 1837, 1867, 1892 et 1919 avant d’en évaluer les nombreuses retombées positives qui dépassent largement la trufficulture. Le livret aborde l’héritage économique, patrimonial, et social de cet âge d’or. Très concrètement ce fut cinq décennies d’abondance pour les producteurs et tous les utilisateurs de l’aval (courtiers, restaurateurs). Sur le plan sociétal, l’acquis fut bien réel. La période a vu se développer autour des truffes et de leur commerce, des animations hivernales dans les villes, des marchés spécialisés ont vu le jour, drainant une foule nombreuse.

On peut accéder au livret électronique sur le site de la Shap www.shap.fr. Une version papier est aussi disponible au tarif de 5 euros ( plus frais de port) à adresser à la Shap, 18 rue du Plantier, 24000 Périgueux.


Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Nouvelle-Aquitaine À lire ! SAVEURS D'AQUI ! > Nos derniers articles