Le nouveau commissariat de police de Périgueux en 2024


Le nouvel hôtel de police de Périgueux s'installera à la place de l'actuel siège de la Communauté d'agglomération en septembre 2024. Coût :7,5 millions d'euros.

Gérald Darmanin a rendu visite aux policiers de Périgueux en compagnie du Garde des SceauxClaude-Hélène Yvard | Aqui

Gérald Darmanin a rendu visite aux policiers de Périgueux en compagnie du Garde des Sceaux

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 2 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 03/02/2022 PAR Claude-Hélène Yvard

Gérald Darmanin le ministre de l’Intérieur, était à Périgueux mardi, accompagné du Garde des Sceaux. Il est venu dire aux policiers périgourdins qu’ils pourront enfin bénéficier d’un nouvel hôtel de police à la rentrée de septembre 2024. Le bâtiment actuel, construit il y a soixante ans, rue du 4 septembre à Périgueux est devenu vétuste, pour une police qui se veut moderne. Cela fait de nombreuses années, que les fonctionnaires de police réclament un nouveau lieu qui offre des conditions de travail décentes. Le coût du chantier s’élève à 7,5 millions d’euros.

Depuis de nombreuses années, les 215 fonctionnaires de police Périgourdins réclament un nouvel hôtel de police, plus spacieux, plus fonctionnel. L’actuel,  construit en 1962, situé rue du 4 septembre à Périgueux, est vétuste. Les bureaux sont exigus, le manque de place est global. Exemple, les bureaux de la brigade motorisée, et ceux de la bridage d’intervention, sont dans des préfabriqués posés sur le goudron dans la cour intérieure. 
 Ce mardi 1er février, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en visite en Dordogne accompagné d’Eric Dupond-Moretti, a officialisé la bonne nouvelle devant les policiers en visitant leurs locaux. L’inauguration aura lieu “le 1er septembre 2024. Les 7,5 millions d’euros nécessaires au projet viennent d’être budgétisés. Les travaux vont pouvoir commencer. Il y a aura un an et demi de travaux qui vont permettre de refaire l’intégralité du commissariat de Périgueux”.  Enfin. Car du côté des syndicats de police locaux, l’impatience gagne. Ce projet est engagé depuis juin 2018, date de la venue en Dordogne de Gérard Collomb, alors ministre de l’Intérieur. A l’époque, il avait acté le rachat à la communauté d’agglomération périgourdine de son siège, situé en face de la caserne des pompiers. Pour laisser la place aux policiers, la Grand Périgueux doit construire ses nouveaux locaux : ceux-ci sont en cours de construction, dans le nouveau quartier d’affaires situé derrière la gare de Périgueux. La fin de ce chantier est programmé pour l’été 2023.

Un vrai confort de travail

L’Etat récupère ainsi le siège de la collectivité et le complètera par une extension grâce à l’achat d’une parcelle de terrain située à proximité.  Les services de police judiciaire et de sécurité urbaine, comme les unités d’intervention y seront regroupés sur un plateau de 1800 m2. La direction, les cellules de garde à vue, les vestiaires, l’armurerie, les renseignements territoriaux prendront place dans un nouveau bâtiment qui sera construit sur une parcelle située entre l’ancien foyer des jeunes travailleurs et le parking. Autre avantage du projet, les 53 places de parking actuelles seront préservées, ce qui permettra à la trentaine véhicules de service de se garer. “Ce projet doit offrir un vrai confort de travail aux policiers.” L’ancien commissariat, situé en centre ville, actuellement estimé à 1 million d’ euros par les domaines sera vendu. Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, le ministre de l’Intérieur a aussi annoncé la pérennisation des effectifs qui ont augmenté de 10 policiers depuis 2017.

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Périgueux / Dordogne À lire ! POLITIQUE > Nos derniers articles