La filière “naval et nautisme” néo-aquitaine s’affirme


Soutenir la filière "naval et nautisme" dans sa dynamique économique, sociale et de transition écologique, voilà les ambitions de la future feuille de route régionale concernant la filière, déjà bien placée au niveau national.

Salon nautique : de très nombreux bateaux amarés au port nautique de la RochelleGrand Pavois Organisation

Les pontons du Grand Pavois ont accueilli 73000 visiteurs pour l'édition 2022 qui fête les 50 ans de l'évènement

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 2 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 07/10/2022 PAR Virginie Valadas

Lors d’une conférence au Grand Pavois de La Rochelle, Andréa Brouille, première vice-présidente de la Région Nouvelle-Aquitaine a rappelé les objectifs de la collectivité à travers l’établissement de la feuille de route de la filière nautique et navale de la Nouvelle-Aquitaine. Il s’agit consolider l’attractivité des métiers de la filière, de renforcer l’offre de formation et surtout d’accompagner la transition écologique de la filière en favorisant l’innovation. Cette feuille de route sera rendue publique en février prochain.

Quel est le poids de la filière nautique et navale de la Nouvelle-Aquitaine par rapport à celle de la région Paca ou à celle de Bretagne ou encore des Pays de la Loire ? Jusqu’alors, il était impossible de répondre à cette question. Révélés au salon du Grand Pavois de La Rochelle 2022, des chiffres permettent maintenant d’affirmer qu’elle est à la première ou à la deuxième place, selon le segment observé (le nombre d’entreprises, le nombre d’emplois, le chiffre d’affaires etc).

Il aura fallu plus d’un an d’épluchage de chiffres, de recueil de datas et de compilation de bases de données pour pouvoir établir que (hors tourisme littoral) la filière compte 7 000 établissements pour 22 500 emplois salariés et un chiffre d’affaires de 5 milliards d’euros. Dans ces chiffres, est aussi comptabilisé l’impact économique des filières pêches, aquacoles et activités portuaires. Mais l’industrie nautique et glisse se taille une belle part du camembert, représentant à elle seule 36% des établissements et 44% des effectifs salariés. 


Trois grands bassins d’activité


Trois grands bassins d’activité sont particulièrement saillants : le bassin rochelais, le bassin bordelais et arcachonnais, et enfin le Pays basque pour tout ce qui concerne la glisse. Fort de ces chiffres, révisés tous les 2 ans, l’Atlantic Cluster qui fédère une centaine d’entreprises de la filière en Nouvelle-Aquitaine participe à l’établissement de la feuille de route voulue par la Région Nouvelle-Aquitaine.

Cette démarche s’inscrit dans le cadre du schéma régional de développement économique d’innovation et d’internationalisation 2022-2028 (SRDEII) qui vise à faire de la Nouvelle-Aquitaine, « la première région écoresponsable de France ». La filière nautique et navale aurait donc sa part de responsabilité dans cet ambitieux objectif, à condition qu’elle parvienne effectivement à former, à recruter et à innover. Ce sont là tous les enjeux de cette future feuille de route qui devra mettre en œuvre des actions concrètes pour tous les professionnels de la filière. 


Appel à projets « innovations technologiques »


Dans ce contexte, la Nouvelle-Aquitaine lance un appel à projets « innovations technologiques portant sur l’énergie à bord des bateaux ». Il s’agit d’encourager les interactions entre les acteurs du « nautisme et du naval » et ceux des « énergies et du stockage des énergies ». L’appel à projets peut concerner la consommation, la production, le stockage et l’usage des équipements à bord et propulsion. 

Les candidats éligibles sont des entreprises de toutes tailles (sauf groupe) ou consortium d’acteurs (entreprises, centre de transferts de technologies, laboratoire de recherche, association, collectivité) de Nouvelle-Aquitaine. Les critères de sélection seront la réduction de l’impact énergétique, le caractère innovant, les retombées pour le territoire. La date limite de dépôt des candidatures de la première session est le 31 décembre et le 30 avril, pour la deuxième session.

Le dépôt des candidatures est à envoyer à valerie.auriault@nouvelle-aquitaine.fr, toutes les infos sont sur https://les-aides.nouvelle-aquitaine.fr/

Infos pratiques !

La 50 e édition du Grand Pavois a vu passé 73000 visiteurs, soit une légère baisse de fréquentation, mais avec un visitorat “plutôt qualitatif” au rendez-vous des 800 marques internationales, 750 bateaux exposés et près de 110 nouveautés bateaux et produits. L’invitée de la 51e édition sera l’Afrique du Sud.

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! La Rochelle / Charente-Maritime À lire ! ÉCONOMIE > Nos derniers articles