Décès : la journaliste Fanny Cheyrou a débuté avec Aqui


La journaliste Fanny Cheyrou, 32 ans, est décédée d’une maladie grave. Sa plume bien connue des lecteurs de La Croix L'Hebdo, avait commencé à s’aiguiser dès 2009 auprès des lecteurs de notre média, Aqui!

Une jeune femme, Fanny Cheyrou décédée le 22 octobre 2022, journaliste ayant fait ses premières armes au sein d'Aqui.frFanny Cheyrou

Fanny Cheyrou est décédée le 22 octobre.

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 2 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 24/10/2022 PAR Cyrille Pitois

Dans l’aventure Aqui!, elle fait partie des journalistes qui ont contribué à façonner la marque journalistique bienveillante, au côté du fondateur Joël Aubert, décédé en 2021. Au sein d’Aqui!, Fanny a entamé un parcours professionnel teinté d’humanité et étayé par un regard d’une extrême attention aux personnes, qui s’est poursuivi auprès de plusieurs titres du groupe Bayard, dont La Croix L’Hebdo qu’elle a contribué à lancer en 2019.

Originaire de Dordogne, c’est comme journaliste stagiaire, qu’elle rédige ses premiers feuillets pour notre média. «Aqui! m’a laissé trottiner au milieu des tracteurs et vallons de mon pays lors d’un premier reportage entre les noix et les vignes de Dordogne, » écrit-elle quelques années plus tard. « Puis en Périgord noir, baigner dans un flot de musique baroque sur les bancs d’une église romane. »

Lorsqu’elle s’installe à Madrid, elle écrit un reportage sur les Journées mondiales de la jeunesse. Un peu plus tard, elle s’envole pour Londres, avec les athlètes olympiques du Sud-Ouest : le palois Tony Estanguet qui ramène l’or, l’équipe de France féminine de handball en quarts de finale…

« En trois ans Aqui! m’a donné les clés pour réussir des concours d’école de journalisme prestigieux à Paris. Les clés, que dis-je, le rire et la joie du commencement. En fait Aqui! a forgé en moi l’équation à l’origine de ma vocation : la culture de l’altérité, la bienveillance, la passion de l’écriture et la simplicité, » témoigne-t-elle en 2014 dans nos colonnes.

Diplômée de l’Institut Pratique du Journalisme, de Paris Dauphine, elle vadrouille entre la BBC Afrique à Dakar, un premier passage à La Croix et une collaboration avec Radio Vatican à Rome. Sa personne et son parcours professionnel sont en relation étroite avec ses convictions et sa foi.

Elle rejoint durablement le journal La Croix du groupe Bayard, en 2014. Elle devient chef de rubrique pour La Croix L’Hebdo en 2019. Elle publie “Ils sont infirmiers de campagne”, qui retrace, sous forme d’une enquête au long cours, la vie de deux infirmiers libéraux sur les routes de Gascogne, et dont la critique souligne l’humanité rare. 

Pour autant elle n’a jamais perdu le contact avec l’équipe d’Aqui !. En février 2022, quelques jours avant la naissance de sa fille, elle participe à distance à nos travaux sur la modernisation de la ligne éditoriale. Malgré la maladie, son charisme exceptionnel et le souci d’un journalisme particulièrement attentif aux hommes et aux femmes, l’incitent à participer à nos échanges.

 Son travail a été primé à plusieurs reprises comme cette enquête « Sur les traces des morts de la rue » publiée dans la Croix en mars 2021.



Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Dordogne À lire ! SOCIÉTÉ > Nos derniers articles