Ce salon qui permet aux producteurs Périgourdins d’être vus


Pour un petit producteur, être présent au Salon de l'Agriculture devient économiquement compliqué, le Département de la Dordogne a trouvé une solution originale.

Cédric Dumas, directeur de Ter'FermeClaude-Hélène Yvard

Cédric Dumas, directeur de Ter'Ferme

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 3 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 02/03/2022 PAR Claude-Hélène Yvard

Lancé au printemps 2021, la boutique Ter’Ferme installée à Marsac-sur-l’Isle est présente pendant toute la durée du Salon de l’Agriculture. Grâce à son association Ter’Ferme events, elle permet à quelque 80 producteurs et petits artisans périgourdins d’avoir une lisibilité à Paris en commercialisant leurs produits locaux. Ainsi, le public peut acheter des châtaignes, du foie gras, de la bière et même du gin. Les visiteurs peuvent aussi déguster pour déjeuner des assiettes qui mettent en lumière les saveurs du Périgord, savamment élaborées par les cuisiniers du Département.

Voilà une petite dizaine d’années, une douzaine de producteurs périgourdins disposainet d’un stand à leurs frais, sur le Salon international de l’Agriculture. Aujourd’hui, ils ne sont plus que deux, la brasserie artisanale de Sarlat et la ferme des 4 vents qui vend des pulls et des textiles issus de l’élevage de chèvres angora de Peyrillac et Millac. Les raisons sont principalement économiques : la facture est trop élevée. Pourtant, le Département de la Dordogne jouit d’une belle visibilité dans l’espace des régions, avec son stand de 120 m2. Cette année, le Conseil départemental de la Dordogne propose une boutique de producteurs, dans laquelle les visiteurs du Salon peuvent acheter des produits qu’ils ont l’occasion de découvrir et de goûter dans l’espace culinaire situé à côté.


Un partenariat original

C’est le fruit d’un partenariat original avec l’association Ter’Ferme. Cédric Dumas, directeur de Ter’Ferme en explique le concept et l’intérêt. “Nous avancé lancé la boutique de producteurs en avril 2021 à Marsac -sur- l’Isle. A l’automne, nous avons créé l’association Ter’Ferme events qui nous permet d’être présent pour la première fois au Salon de l’Agriculture. C’est un partenariat que nous avons établi avec le Département de la Dordogne, de façon à optimiser la présence de petits producteurs, porte de Versailles. La boutique en fédère environ 80. Le collectif a pu amener à Paris toutes les grandes saveurs, produits et filières de la Dordogne.” Les visiteurs peuvent ainsi découvrir le foie gras, le cabecou, les cèpes, les miels, les vins des 13 appellations de Bergerac, mais aussi plus surprenant du caviar, du gin ou encore de la truite de Dordogne. 

On se régale sur le stand Dordogne

Les cinq cuisiniers du Département cuisinent sur le stand

Ter’Ferme à travers ses produits commercialisés sur le Salon alimente l’atelier du stand du Conseil départemental, qui propose des assiettes saveurs au public. Ce sont les cinq cuisiniers de la collectivité qui préparent ces mets emblématiques du Périgord pour le grand public. Les visiteurs ont le choix entre des bouchées de foie gras, du caviar, de la trappe d’Echourgnac. Aux dires du public principalement parisien ces jours-ci, on se régale sur le stand de la Dordogne pour des prix très corrects. Et les gens ont le sourire et saluent l’ambiance conviviale du stand.  Le concept permet à la collectivité départementale de maîtriser son budget pour cet événement à hauteur de 150 000 euros. Les petits producteurs n’ont pas à débourser des frais importants d’un stand, et économisent déplacements et hébergement à Paris. La logistique a été gérée par l’association depuis son site de Marsac sur l’Isle. “Les producteurs évitent le risque financier et notre concept intéresse beaucoup d’autres collectivités” indique Cédric Dumas. L’expérience sera renouvelée vu le poids de la gastronomie comme porte d’entrée du tourisme en Périgord. 

Retrouvez le Salon en vidéo avec www.agriweb.tv 

Rencontre avec Bipia, un producteur de piments d’Espelette dans la pavillon 3 du Salon de l’Agriculture de Paris.

Agriweb a trouvé dans les allées du Salon de l’Agriculture de Paris un visiteur très connu dans le Pays Basque, et habitué du Salon de l’Agriculture Nouvelle-Aquitaine : Jean-Pierre Gastellou.


Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Dordogne À lire ! AGRICULTURE > Nos derniers articles