Face aux difficultés de recrutement, la Dordogne se renforce


Le recrutement des salariés reste une difficulté majeure de la rentrée économique. La CCI de la Dordogne répond avec un nouvel outil de formation.

Légende Une Vignette Modifier Supprimer Christophe Fauvel, président de la CCIClaude-Hélène Yvard | Aqui

Légende Une Vignette Modifier Supprimer Christophe Fauvel, président de la CCI

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 3 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 26/08/2022 PAR Claude-Hélène Yvard

Une enquête menée par la Chambre de commerce et d’industrie de la Dordogne révèle que les 237 entreprises interrogées, subissent la forte hausse des matières premières et du coût de l’énergie. Ces augmentations impactent l’activité. Autre problème récurrent : les difficultés de recrutement qui touchent de nombreux secteurs d’activité : l’hôtellerie restauration, l’industrie et le bâtiment. Pour tenter de pallier ce problème, la CCI vient de créer une structure de formation continue en partenariat étroit avec la chambre de commerce de Corrèze, pour monter en compétences les salariés déjà en poste.

“La guerre en Ukraine, la crise sanitaire, secouent pas mal le monde de l’entreprise, même si l’économie périgourdine est plutôt résiliente, indique Christophe Fauvel, président de la Chambre de commerce et d’industrie de la Dordogne, à quelques jours de la rentrée. L’Institution a sondé les entreprises périgourdines au coeur de l’été pour savoir comment ellles appréhendaient la rentrée. 237 entreprises du département ont répondu : elles ont toutes au moins un salarié. Elles sont représentatives de plusieurs secteurs d’activité : commerces, hôtellerie-restauration, bâtiment. 

Premier enseignement de ce sondage, 98 % des dirigeants interrogés déclarent rencontrer au moins une difficulté. Sont cités la hausse du coût des matières premières, le prix de l’énergie et du carburant et le manque de main d’oeuvre  qui touche tous les pans de l’économie départementale. L’industrie, à 97 %, la construction à 90 % et les cafés hôtels restaurants, à 79 %  sont les plus touchés par la hausse des matières premières, précise Christophe Fauvel. 57 % des entreprises sont directement impactées par la hausse du coût de l’énergie. La hausse du coût des carburants touche fortement le secteur de la construction, à 93 %.

Concernant les difficultés d’approvisionnements, les répercussions se font particulièrement sentir dans l’industrie.  “La situation n’est pourtant pas catastrophique, car l’économie périgourdine sait être résiliente, elle l’a démontré par le passé. Il y a de l’activité,” estime Christophe Fauvel. Il redoute pourtant  la forte hausse de l’inflation qui risque d’entraîner une baisse de la demande, et des baisses de fréquentation. “Le conflit entre l’Ukraine et Russie n’a eu des incidences directes que sur six entreprises de Dordogne qui avaient des échanges commerciaux, dont quatre ont cessé toute transaction.”

Mutualisation de la formation avec la Corrèze

Un des enseignements de ce sondage sont les difficultés de recrutement, et la manque de main d’oeuvre. Les secteurs de l’hôtellerie, de la restauration et du bâtiment sont particulièrement concernés, au moins une sur deux. “Ce qui est inquiétant, c’est que pour 13 % de ces entreprises, ce manque de personnel met en péril la pérennité de l’entreprise elle même,” précise le Président de la CCI. Les entreprises faisant l’objet de procédures sont en lègère augmentation, mais on retrouve des chiffres d’avant crise sanitaire. “Rien de préoccupant,” pour le bureau de la CCI. 

Dans ce contexte, la chambre consulaire joue un rôle actif pour la formation : en formation initiale avec les écoles de la CCI à Boulazac et l’école de management hôtelier de Savignac-les-Eglises, qui a une renommée internationale. Pour permettre aux salariés en poste de monter en compétences ou de les conserver, la CCI de la Dordogne et celle de la Corrèze, qui partagent déjà leur direction générale et qui ont déjà mutualisé certains services, développent une structure de formation continue, appelée Inisup. “Cette structure existait déjà en Corrèze et nous avons désormais une antenne à Périgueux depuis un an. Elle a accueilli 200 salariés,” précise Christophe Fauvel. Les enseignements sont donnés soit au sein des entreprises soit dans les locaux de la CCI. Il peut s’agir de cours de management, de langues étrangères, d’informatique. Ils sont dispensés par des formateurs de Corrèze ou de Dordogne. 

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Dordogne À lire ! ÉCONOMIE > Nos derniers articles