En Dordogne, la campagne de vaccination s’accélère


En Dordogne, depuis le début de la pandémie de covid 19, on n'a jamais autant vacciné qu'actuellement. A Périgueux, la filature est le principal centre de vaccination.

Les équipes médicales de la Filature ont reçu la visite du préfetClaude-Hélène Yvard | Aqui

Les équipes médicales de la Filature ont reçu la visite du préfet

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 3 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 29/12/2021 PAR Claude-Hélène Yvard

Le gouvernement a choisi d’amplifier la vaccination pour venir à bout du Covid 19 et de ses variants. En Dordogne, les centres éphémères grâce au soutien logistique du Conseil départemental et des sapeurs pompiers se multiplient. Les possibilités de vaccination Pfizer pour les moins de 30 ans s’intensifient. La vaccination pédiatrique, pour les enfants de 5 à 11 ans, monte en puissance avec l’ouverture de nouveaux centres. Le Préfet est venu s’en rendre compte ce mardi 28 décembre, lors de la visite à la salle de la Filature à Périgueux, transformée en centre de vaccination depuis la mi-mars.

Depuis la mi-mars et le début de l’épidémie de Covid 19, le centre de la Filature à Périgueux, ordinairement un lieu d’activités sportives et culturelles, est transformé en centre de vaccination. C’est le principal lieu de vaccination du département de la Dordogne. Il est géré par le centre hospitalier de Périgueux. Ce mardi 28 décembre, huit lignes étaient ouvertes, et cela peut monter jusqu’à dix. Une cinquantaine d’infirmiers et des médecins, pour la plupart retraités sont mobilisés sur ce lieu.
Depuis le 13 décembre, le nombre d’injections, qu’il s’agisse de primo injection ou de la dose de rappel, enregistre une forte augmentation. “En Dordogne, nous faisons des injections comme jamais auparavant. Dans la semaine du 13 au 19 décembre, nous en avons enregistré 28 500, c’est un record absolu, et c’est le double de que nous faisions un mois auparavant. Près de la moitié de ces 28 500 injections ont ainsi été réalisées par des médecins, des infirmiers ou des pharmaciens hors centres”,  a indiqué  Jean-Séastien Lamontagne, en visite à la Filature, ce mardi 28 décembre. A la Filature, tout est bien organisé : on observe peu d’attente et plusieurs personnes ont témoigné des délais rapides de la prise de rendez-vous sur doctolib. “Des créneaux sont encore disponibles pour les prochains jours,” indique Anne-Marie Melon, responsable du centre. Il est également possible de venir en toute fin de journée sans rendez-vous pour se faire vacciner, pour éviter la mise de doses à la poubelle.

Pour les moins de 30 ans et les enfants

Jusqu’à présent, la plupart des centres de vaccination étaient dotés de doses de vaccins Moderna. A partir de ce mardi 4 janvier, des doses Pfizer seront réservées aux Périgourdins âgés de moins de 30 ans dans tous les centres de vaccination, a annoncé le préfet au cours de cette visite. A la Filature, l’une des lignes de vaccination est dédiée à cette population depuis le 27 décembre. La vaccination des enfants devrait aussi monter en puissance dans les prochains jours. A la Filature, elle a débuté le 22 décembre. Une ligne pédiatrique et un espace à part leur sont dédiés. “Cela a débuté très modestement, mais on observe une augmentation des demandes ces derniers jours. De nouvelles plages seront ouvertes dans les prochains jours. Pendant les vacances scolaires, les enfants peuvent être vaccinés les lundis et mercredis de 14h à 18h. A partir de la rentrée, ils pourront être vaccinés les mercredis, samedis et dimanches de 14h à 18h”, a précisé la cadre de santé Anne-Marie Melon. Comme le centre dispose de trois réfrigérateurs – un Pfizer pour adultes, un Moderna pour adultes et un Pfizer pour enfants –, il n’y a pas de risque de surdosage pour les enfants ou d’injection inadéquate. “Les enfants pourront bientôt se faire vacciner dans les centres des hôpitaux de Bergerac, Sarlat et Ribérac. Les pédiatres assureront la vaccination de leur patientèle”, a expliqué Jean-Sébastien Lamontagne. Pour mémoire, la tranche d’âge des 12 – 18 ans, n’est pas concernée par la dose de rappel. 

Des centres temporaires

De nouveaux centres de vaccination temporaires vont être ouverts dans les prochains jours afin d’accélérer la campagne d’injection de la dose de rappel du vaccin anti-COVID. Ces ouvertures mobilisent, aux côtés de l’Etat, les personnels médicaux et administratifs du Conseil départemental de la Dordogne, ainsi que les équipes du SDIS 24. Les injections seront exclusivement réalisées avec le vaccin Moderna. Les personnes éligibles (tous publics de plus de 30 ans) sont invitées à prendre rendez-vous via Doctolib ou bien en libre accès (dans la limite des doses disponibles). 

Ces centres de vaccination seront ouverts de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h00 : mardi 4 janvier à Saint Front de Pradoux (salle des fêtes – Place de la République) ; jeudi 6 janvier à Issigeac (centre de vaccination – 7 chemin des Ecoliers) ; mardi 11 janvier à Montignac (salle des fêtes – Place Elie Lacoste); jeudi 13 janvier à Lalinde (Collège Jean Monet (Gymnase) – Avenue du 11 novembre 1918) 

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Dordogne À lire ! SANTÉ > Nos derniers articles