Dordogne : des médecins salariés face aux déserts médicaux


Le centre départemental de santé de Ribérac, ouvert par le Conseil départemental de la Dordogne, est le troisième du genre au sein de ce département majoritairement rural. Il accueille des médecins généralistes et des secrétaires médicales salariées.

La photo est un portrait des deux médecins salariés du centre départemental de santé de Ribérac. À gauche de la photo, Mamady Dia, et à droite, Pascale Jaffré, médecin coordonnateur du centre.Sylvain Desgroppes | Aqui

Les médecins Mamady Dia et Pascale Jaffré sont salariés du centre départemental de santé de Ribérac. Ils attendent impatiemment que de futurs collègues les rejoignent au sein de la structure, qui peut accueillir quatre médecins généralistes au total.

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 3 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 28/11/2022 PAR Sylvain Desgroppes

La désertification médicale ne cesse de s’amplifier. Une récente étude publiée par le congrès national des maires ruraux sur l’accès aux soins a par exemple mis en évidence que pour atteindre la moyenne nationale, qui est de 0,83 médecin pour 1000 habitants, il manquait 194 praticiens en Dordogne.

Pour y remédier, le Conseil départemental de Dordogne cherche des solutions. L’ouverture de centres départementaux de santé en est une. C’est dans ce cadre qu’après Excideuil en 2019 et Saint Médard de Mussidan en décembre 2021, le collectivité périgordine a ouvert un troisième centre à Ribérac le 03 novembre dernier.

Le docteur Pascale Jaffré en est le médecin coordonnateur. Arrivée en Dordogne à l’âge de trois ans à Douchapt, à dix kilomètres de Ribérac, elle connaît bien le secteur : « Il y a dix ans, il y avait dix médecins généralistes à Ribérac. Aujourd’hui, avec 1,5 médecin au centre, on remonte à 4,5 médecins au total sur la commune ».

Un centre à potentiel

Une petite satisfaction pour celle qui, après une faculté de médecine à Bordeaux puis vingt ans en Bretagne, est revenue il y a sept ans pour s’engager sur son territoire. Pascale Jaffré a passé ces sept dernières années au service Protection Maternelle et Infantile de l’hôpital de Ribérac, tout en militant pour la création de ce centre.

Très moderne dans sa conception, avec des salles spacieuses et lumineuses, le centre offre toutes les conditions de confort pour les secrétaires médicales comme pour les médecins.

Un outil financé par les promoteurs du pôle de santé du Ribéracois adjacent (cf notre Focus), qui ont réalisé l’extension dans laquelle le centre départemental a pris place. Le personnel du centre est salarié par le Département, le règlement des loyers partagé à parts égales entre la ville de Ribérac et la communauté de communes du Périgord Ribéracois.

Le centre départemental de santé de Ribérac peut accueillir au total quatre médecins généralistes. Pour l’instant, ils ne sont qu’un et demi, avec deux secrétaires médicales (1,5 équivalent temps plein). Avec le docteur Pascale Jaffré exerce le docteur Mamady Dia, deux jours par semaine. Pascale Jaffré attend impatiemment des candidatures.

Les avantages du salariat

« Pour moi, ce choix de la médecine générale salariée, c’est l’avenir pour de jeunes médecins », lance-t-elle. Les conditions d’exercice donnent envie : régime des 35h, congés maternité, congés payés, retraite, autant d’avantages face à un médecin libéral. D’autant plus que le loyer est payé et l’investissement réalisé par la collectivité.

À l’image de cet échographe, le Conseil Départemental a doté le centre de santé d’équipements médicaux modernes, pour offrir des conditions de travail agréables pour les médecins et une diversité de soins recherchée par les patients.

« Pour un nouveau médecin, tout est prêt, aucun investissement à faire. Le matériel informatique est neuf, le matériel médical aussi, pour les échographies, des ECG… Les formations sont payées par le département, y compris les frais annexes. Et la charge administrative est moindre avec les secrétaires médicales », continue Pascale Jaffré.

« Les conditions d’exercice sont incroyables », conclut-elle. En atteignant le total recherché de quatre médecins, le nombre de secrétaires médicales augmenterait en parallèle à deux voire trois. Cela permettrait d’augmenter les amplitudes horaires et jours d’ouverture et de faire des visites à domicile.

Focus sur le pôle de santé du Ribéracois :

– ouverture le 01/07/2020
– une structure privée de 1600 m² financée par 6 investisseurs, et aujourd’hui cogérée par Thierry Mazière et Adèle Duvergt
– Une extension du pôle de santé réalisée en 2022 a permis d’accueillir au rez-de-chaussée une pharmacie et à l’étage le centre départemental de santé, structure publique gérée par le Conseil départemental de la Dordogne
– offre médicale du pôle de santé : un médecin généraliste, un chirurgien-dentiste, une sage-femme, douze infirmiers libéraux, un podologue, un ostéopathe, onze kinésithérapeutes, un psychologue, un neuropsychologue, un ergothérapeute, un sophrologue, un hypnothérapeute. « Nous avons encore la place pour accueillir d’autres médecins et spécialistes, nous sommes ouverts aux candidatures », glisse Thierry Mazière.
– équipements du pôle de santé : un espace sport santé, un centre de dialyse, une salle de téléconsultation.

Infos pratiques !

Le centre est situé au 28, Avenue Guy de Larigaudie, 24600 Ribérac.
Le centre départemental de santé de Ribérac est joignable par téléphone au 05 53 02 07 20.
Rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 13h et de 14h à 18h.

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Ribérac / Dordogne À lire ! SANTÉ > Nos derniers articles