Hello RSE simplifie l’achat responsable des établissements


Primée comme l’une des startups les plus prometteuses de la région lors du concours NA20 du French Tech Day, Hello RSE est une plateforme de e-commerce responsable destinée aux professionnels, notamment aux institutions publiques.

L'équipe d'Hello RSEHello RSE

Plateforme de e-commerce destinée aux professionnels et aux institutions publiques, Hello RSE fait les efforts de recherche en amont avec son algorithme et mets en avant les produits les plus vertueux.

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 2 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 02/01/2023 PAR Léo Marchandon

Comment acheter responsable de manière simple et efficace lorsque l’on est une entreprise ou une institution publique ? « Nous répondons à une problématique générale d’achats responsables », explique Olivier Perron, le fondateur.

Crée fin 2018 sous le nom EDUCandCO, la plateforme a évolué pour devenir Hello RSE en janvier 2022. Elle a annoncé mercredi 30 novembre avoir levé 1,3 million d’euros auprès de la Banque des Territoires et de BADGE (Business Angels des Grandes Écoles) pour poursuivre sa croissance et promouvoir l’achat responsable et les producteurs locaux.

« La simplicité, c’est la clé »

Mobilier, logiciels, matériel informatique, les produits disponibles sur la plateforme sont nombreux. Surtout, ils sont triés selon leur caractère responsable ou non. « J’ai travaillé pour des plateformes de e-commerce, et mon métier était de mettre en concurrence les vendeurs. Dans 95% des cas, c’est le plus compétitif qui est mis en avant, peu importe qu’il soit responsable ou local. Ça tire tout le marché vers le bas, vers une compétition globalisée qui n’est pas ma vision », explique Olivier.

Au lieu de présenter le produit le moins cher à chaque recherche, l’algorithme de Hello RSE fait trois propositions : le plus vertueux (sur la base de certificats & labels institutionnels), le plus proche géographiquement, et le plus compétitif, tout de même. « Pendant six mois, nous avions « précoché » par défaut l’option la plus compétitive. Dans 60% des cas, quand la différence de prix est inférieure à 10%, les acheteurs vont choisir des vendeurs plus vertueux ou plus proches de chez eux. » Une tendance à faire le choix vertueux qu’Olivier Perron explique par la facilité à trouver le produit correspondant. « Quand vous êtes un acheteur professionnel, vous avez aussi besoin que ça soit clair et simple. La simplicité, c’est la clé. »

Pour des commandes publiques plus responsables

La plateforme est particulièrement adaptée pour répondre à la problématique d’achat responsable de la commande publique, et notamment l’éducation. « Depuis des années, l’Etat s’est engagé dans une démarche vertueuse et a permis d’intégrer dans les appels d’offre des critères de pondération avec la prise en compte des achats responsables », explique Olivier Perron, « mais si l’essentiel de la valeur est faite sur les appels d’offre, l’essentiel du volume de commande est passé en dessous. »

Pour les achats en dessous de 40 000€, pas besoin d’appels d’offre : une simple mise en concurrence suffit. « Un rapport du Conseil économique, social et environnemental expliquait que c’était très bien d’avoir introduit des critères de pondération pour les appels d’offre mais que pour avoir un réel impact, il fallait s’intéresser non pas à la valeur mais au volume. C’est le sens de notre plateforme. »

Pour analyser l’impact des produits proposés, Hello RSE s’appuie sur la taxonomie européenne, une liste européenne déterminant les activités économiques considérées par l’Union comme “durables” d’un point de vue environnemental. Encore en construction, cette initiative couvre un champ gigantesque d’activités en adaptant les critères selon les produits. « Plus ça va, plus on a de visibilité sur les règles qui seront mises en place à l’avenir. Tout ça nous offre énormément de visibilité pour qu’on puisse proposer avant tout le monde de travailler en conformité avec la loi future. »

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Bordeaux / Gironde À lire ! START-UP > Nos derniers articles