Le site de Laugerie Basse en Dordogne revisité grâce au numérique


Claude Hélène Yvard
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 2 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 02/07/2016 PAR Claude-Hélène Yvard

 Les Abris de Laugerie, aux Eyzies de Taillac, constituent un gisement exceptionnel par la quantité, la diversité et la qualité des oeuvres d’art et d’objets qui ont été découverts pendant des décennies. Ces vestiges archéologiques, sans équivalent en Europe, sont une référence dans le monde pour les Préhistoriens.  Les abris de Laugerie Basse qui sont classés au patrimoine mondial de l’Unesco ont abrité des communautés d’hommes préhistoriques il y a 17 000 ans. Plus de 500 objets ont été découverts, ornés de bisons, chevaux, cervidés ou poissons. Mais le site est finalement méconnu du grand public, avec 15 000 visiteurs par an. Aujourd’hui, le parcours de visite a entièrement été repensé, grâce à l’apport des technologies numériques. La visite débute désormais par un film en 3 D, qui permet à chacun de s’immerger dans une représentation interactive des objets qui ont fait la renommée du site ( plus de 500) et dans la vie des hommes préhistoriques et de mieux connaître leur environnement. 

Une tablette numérique en mainLe nouveau parcours peut se faire désormais avec une tablette numérique à la main (elle reste en option, en supplément du billet d’entrée). Elle permet d’aborder la visite de façon plus ludique sous forme de jeu. Le visiteur, doté de sa tablette est invité à fouiller et à trouver des objets découverts lors des fouilles. Il peut ainsi avoir une idée précise du site, à l’époque du Magdalénien. C’est une expérience en totale immersion à laquelle est invitée le public. Cette techologie numérique vient en complément des explications plus classiques : le visiteur a toujours la possilbité de visiter librement le site, de bénéficier d’un guide. “Notre volonté de départ était de démocratiser les nouveaux outils de médiation culturelle sur ce site qui est remarquable  à forte valeur scientifique mais qui nécessite un accompagnement pour un public moins averti. Nous avons investi 500 000 euros. Et notre objectif est de faire de lieu remarquable par sa richesse patrimoniale, un lieu incontournable. Notre souhait est de le rendre plus accessible, en particulier pour les familles avec enfants, explique André Barbé, le directeur de la Sémitour, qui gère le ce site mais aussi 14 autres sites dont Lascaux II. Laugerie Basse, grâce à la 3 D, ouvre la voie à une valorisation nouvelle des collections : car le projet inclut la numérisation d’une dizaine d’objets qui peuvent être imprimés en 3 D. Le public peut repartir avec comme souvenir une oeuvre qu’il a vue sous la forme d’image. 

Contact et renseignements : 05 53 06 92 70

Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
On en parle ! Dordogne À lire ! CULTURE > Nos derniers articles