icone plume

L'ÉDITO

 par Joël AUBERT Joël AUBERT
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
16/10/2018

Un remaniement très macronien sans ” tournant ni changement ” de politique

 

A entendre Emmanuel Macron, à 20h, s'adresser à la France on comprenait mieux ce schéma baroque qui a prévalu autour de ce remaniement façon nouveau monde. Il n'y avait pas lieu, en effet, pour tenter de purger l'onde de choc des départs successifs de Nicolas Hulot et Gérard Collomb d'une démission du premier ministre et de son gouvernement. Et, encore moins d'un discours de politique générale d'Edouard Philippe devant l'Assemblée. En effet rien ne changera et ne pourra changer... Au contraire et d'ailleurs, n'est-ce pas? ... "le pays n'a pas été bloqué" a dit le président, traduisons par les réformes qu'on lui a imposé. Il n' y aura ni " tournant, ni changement et que les Français soient rassurés il partage "leur impatience".

Cet exercice du 16 octobre, face caméra, et oeil sur de grandes pages au fil du discours, nous aura au moins appris qu'Emmanuel Macron peut faire dans le genre solennel et grave, sans laisser libre cours à sa propension à l'improvisation. Assurément, une volonté de sembler bon élève qui, pendant trois secondes au moins, au début de son propos a semblé vouloir regretter l'incompréhension de son "parler vrai".

Cela dit plus que son appel à garder confiance, et à épouser " le temps des institutions" - traduisons: je suis là pour près de quatre ans encore - on retiendra de cette intervention la très grande inquiétude du président face à la situation d'une Europe qui "bascule presque partout vers les extrêmes". Songeons à l'alliée allemande qui sort de l'élection en Bavière plus affaiblie que jamais pour accompagner les desseins d'Emmanuel Macron. Et, derrière l'appel qu'il a lancé à un rassemblement le plus large - évidemment pour les élections de mai 2019 - ll n'était pas difficile d'imaginer qu'il entendait s'éviter le piège d'un vote sanction, aujourd'hui pourtant prévisible, notamment si les résultats économiques ne s'améliorent pas.

 

Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire ! Éditos précédents