Un budget supplémentaire 2021 d’un demi-milliard d’euros


Le vote du budget supplémentaire sera un des grands dossiers de la plénière du jour à l'Hôtel de Région de Bordeaux

Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-AquitaineCRNA

Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 4 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 11/10/2021 PAR Solène MÉRIC

Ce lundi 11 octobre les conseillers régionaux néo-aquitains sont réunis à Bordeaux, en assemblée plénière. Au programme notamment, le vote d’un budget supplémentaire « exceptionnel par son volume » décrit Alain Rousset. Mais cette plénière sera aussi l’occasion d’un retour sur le devant de la scène de la LGV GPSO (Grand projet du Sud Ouest) dans le calendrier gouvernemental et régional, depuis les déclarations récentes (et favorables) du premier ministre Jean Castex. Une « simple » communication de la part du président de la Région, qui ne donnera pas lieu à un vote des élus régionaux, mais provoquera sans aucun doute, leurs commentaires et quelques échanges passionnés dans l’hémicycle. En attendant de suivre ce débat, focus ici sur la présentation du budget supplémentaire pour 2021.

« C’est peut-être le plus gros budget supplémentaire que j’ai jamais présenté à une assemblée plénière !», reconnaissait volontiers Alain Rousset vendredi lors de sa présentation à la presse. Un « BS », comme l’appelle les initiés, exceptionnel à double titre : par la date de son vote, retardée en raison du calendrier électoral et « par son volume » pointe aussi Sandrine Derville vice-présidente en charge des finances. « Ce BS 2021 vient confirmer, après un compte administratif 2020, lui aussi déjà exceptionnel, que la Région a voulu être au rendez-vous de la relance », appuie-t-elle. Avec + 40% d’autorisations en investissement par rapport au budget primitif et + 5% en fonctionnement, pour une enveloppe totale (et lourde) de 595,5 M€ , « ce budget supplémentaire est aussi au rendez-vous des transitions essentielles », assure-t-elle.

L’accompagnement d’une quarantaine de dossiers non retenus par France Relance
Plus de 320 M€ d’autorisations en investissement et près de 50 M€ en autorisations de fonctionnement sont ainsi inscrites au titre du développement des mobilités durables et de la modernisation des infrastructures de transport. Au cœur de cette enveloppe 212 M€ permettront d’engager l’opération de rénovation à mi-vie des rames TER qui sera opérée au Technicentre de Périgueux. 72 M€ d’autorisations seront engagées sur les opérations ferroviaires, telles la régénération de la ligne Niort-Saintes ( pour 58 M€) ou encore la poursuite des études sur Poitiers-Limoges. Mais 21 M€ permettront aussi la poursuite des opérations de sécurisation et rénovation routière, cette fois, sur les axes RN147 et RN141.

En ce qui concerne ce budget supplémentaire et son soutien à la relance, Sandrine Derville, met notamment en avant les 14M€ visant à soutenir les PME et ETI dans leur projet. « Nous accompagnons notamment une quarantaine de dossiers non retenus par l’Etat dans le cadre d’un appel à projet France Relance et qu’il a redirigé vers la Région », glisse-t-elle. Au titre des dossiers emblématiques du soutien aux entreprises dans leur transformation industrielle et écologique, la vice présidente cite aussi le soutien aux projets de « Gascogne Papier sur une nouvelle ligne de production à Mimizan (pour 10 M€) et de l’entreprise Rayonier (2,5 M€) sur la construction d’une unité de production de biocarburant de 2ème génération à Tartas. »

9 M€ pour le “rebond” de la culture
Mais au côté de l’économie « classique », le budget supplémentaire présenté aux élus ce lundi contient également une ligne de 5 M€ destiné aux acteurs de l’ESS, ou plus exactement venant abonder un fonds permettant des prises de participation dans les SCOP et les SCIC. Quant au monde de la culture il bénéficiera d’une enveloppe globale de 9 M€ dans ce BS, entre accompagnement à la relance de lieux de patrimoine et de culture (tels le Musée des Beaux-arts de La Rochelle, le Musée Bonnat à Bayonne, le Café Musique de Mont de Marsan, ou l’espace Jéliote à Oloron-Sainte-Marie…), soutien aux structures et compagnies artistiques, ou encore appui en faveur des médiathèques. 5 opérations, que ce soit extension, réhabilitation ou encore construction de médiathèque sont en effet programmées pour 2,2 M€.

A cela, la vice-présidente aux finances ajoute à sa liste des interventions cataloguées au BS « la forte accélération de la réalisation du plan pluriannuel d’investissement dans les lycées, avec près de 28 M€ de crédits complémentaires mobilisés [ou encore] le financement des augmentations de places d’infirmiers et aides-soignants mises en oeuvre en 2021 mais aussi l’augmentation des bourses aux élèves (pour 8,5 M€) ».

Emprunt : une deuxième année record

Avec 211 M€ de ressources disponibles, l’emprunt d’équilibre doit ainsi être « ajusté », comprendre augmenté, à 480 M€ (contre 456 M€ en 2020), « ce qui fera de 2021 une nouvelle année record, la deuxième après 2020 , en termes d’investissement et d’emprunt pour porter haut la relance et les transitions », constate la vice présidente Derville. Une situation également constatée par Alain Rousset.
Evoquant l’expression de « burn out sur les finances des Régions », il rappelle que « ces 2 années, les Régions ont triplé leur appel à financements », mettant ici l’Etat dans la boucle. J’ai des inquiétudes qui s’ajoutent à ce que l’Etat nous demande de combler certains de ses retards, notamment sur les routes, voire les équipements hospitaliers . (…) il y a un état de tensions des finances auquel s’ajoute le fait que l’action publique a besoin de temps longs, et donc de visibilité. J’aimerais que l’article de la Constitution selon lequel la création ou l’extension de compétence doit être accompagnée de ressources complémentaires soit appliqué » ,conclue un peu las, le Président du Conseil régional.

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Nouvelle-Aquitaine À lire ! POLITIQUE > Nos derniers articles