LGV: Feu vert pour les premières études GPSO à 67 millions


Le conseil de surveillance du projet GPSO (LGV Sud-Ouest), a approuvé trois conventions financières qui concernent les études: une première addition à 67,5 millions d'euros. De quoi conforter un calendrier prévisionnel à échéance 2032.

TGV en gare de Bordeaux Saint-JeanAqui.fr

TGV en gare de Bordeaux Saint-Jean

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 2 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 14/10/2022 PAR Cyrille Pitois

Le conseil de surveillance de GPSO a indiqué vendredi, qu’il  approuvé, jeudi, les trois conventions financières qui seront signées entre l’État, l’agence de financement des infrastructures de transport de France (AFITF), la société du GPSO, SNCF Réseau et SNCF Gares et Connexions pour un montant total de 67,5 millions d’euros.

Ces conventions permettent de démarrer les phases pré-opérationnelles du projet. Essentiellement des études pour 58 millions d’euros pour les lignes nouvelles Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax et 4 millions d’euros pour les gares nouvelles. Une première tranche de travaux préparatoires et d’acquisitions foncières pour les aménagements ferroviaires au nord de Toulouse est également comprise à hauteur de 5,5 millions d’euros.

SNCF Réseau doit encore déposer de nouveaux dossiers de candidature pour les aménagements ferroviaires au nord de Toulouse et au sud de Bordeaux, lignes nouvelles et gares nouvelles, auprès de la commission européenne pour obtenir des financements.

Le plan de financement global du projet GPSO acté le 18 février 2022 prévoit une participation de 40 % de l’État, 40 % des collectivités territoriales et 20 % de l’Union européenne.

Avec ces premières conventions, la société GPSO espère toujours respecter son calendrier prévisionnel: début des travaux des nœuds ferroviaires de Toulouse et Bordeaux dès 2023 et mise en service de la ligne à grande vitesse en 2032.

Le comité de pilotage du GPSO qui s’est tenu le même jour, a validé l’avenant au plan de financement qui intègre, la communauté d’Agglomération du Grand Dax. Cette collectivité des Landes avait d’abord dit non à sa participation au projet LGV, en décembre 2021 avant de revoter favorablement en février 2022.

Les préfets de département sont maintenant chargés de mener le dialogue territorial au sein de comités de suivi départementaux pour accompagner les phases de mise au point finale des lignes et gares nouvelles.

Remobiliser l’Etat et l’Union européenne


Pour Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, et présidente du conseil de surveillance de la société du GPSO, « le projet avance et la société dispose désormais d’une équipe et d’un budget. Les collectivités ont apporté une avancée majeure, malgré une situation budgétaire tendue, en décidant unanimement de consacrer des moyens financiers dès le 1er janvier. Ainsi, nous nous donnons les moyens d’accélérer tout ce qui peut l’être par rapport à l’objectif d’une mise en service en 2032 fixé par le Premier ministre au printemps. Je souhaite que l’Etat maintienne son plein engagement et que nous sollicitions collectivement l’Union européenne pour qu’elle fasse un pas supplémentaire à nos côtés ». Allusion aux différents signaux négatifs envoyés notamment par Bruxelles ces derniers mois sur le dossier.

De son côté, Alain Rousset, président de la région Nouvelle-Aquitaine ne boude pas son enthousiasme: « Depuis un an, le projet a fait un bond de géant grace à l’ensemble des acteurs mobilisés depuis un an, au bénéfice des territoires, de leurs habitants, de leurs entreprises et de notre avenir.»

Catherine Trevet, directrice territoriale SNCF Réseau Occitanie , affirme pour sa part que  « le travail va se poursuivre pour permettre une prise de décision sur l’organisation de la maitrise d’ouvrage d’ici fin 2022. Des étapes essentielles dans l’objectif d’une mise en service de la ligne en 2032. »



Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Nouvelle-Aquitaine À lire ! MOBILITÉS > Nos derniers articles