Pont Simone-Veil : on y marche, on y roule et on y danse !


Et de six ! Depuis le 3 juillet, le nouveau pont Simone-Veil est ouvert aux piétons et aux cyclistes. Il devient ainsi, et enfin, le sixième pont de la métropole bordelaise reliant les deux rives de la Garonne.

Artur Bucaille | Aqui

Ce mercredi, dès 9h du matin, de nombreux cyclistes et piétons étaient présents pour l'ouverture des voies de mobilités douces du pont Simone-Veil

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 2 min

Publication PUBLIÉ LE 04/07/2024 PAR Artur Bucaille

Il était attendu depuis plus de 15 ans. En 2007, la décision de construire un nouveau pont reliant la rive droite et la rive gauche de la Garonne est actée. En juillet 2024, le pont Simone-Veil ouvre ses portes aux habitants de la métropole. Avec un coût de construction de 151 millions d’euros, et longs de presque 550 mètres, ce pont relie les communes de Bordeaux, Floirac et Bègles en moins de 10 minutes à pied.

Ce pont s’inscrit au cœur des projets urbains de la métropole”, se félicite Pierre Hurmic, maire de Bordeaux. De son côté, le maire de Bègles, Clément Rossignol-Puech, est heureux que “Bègles gagne un nouveau voisin”.

Un pont pour tous

Ce pont doit permettre de faciliter les mobilités douces, et de fluidifier le passage”, explique Christine Bost, Présidente de Bordeaux Métropole. Selon les estimations, plus de 5 000 piétons et cyclistes emprunteront quotidiennement ce nouveau trait d’union au-dessus du fleuve. La voie piétonne, parsemée de bancs, s’étend sur 18 mètres de large, tandis que la voie cyclable mesure 4 mètres de large.

Large de 44 mètres, le pont Simone-Veil utilise près de 50% de sa largeur pour les seules mobilités douces

C’est l’un des rares ponts européen qui consacre 48 % de sa superficie aux mobilités douces”, tient à rappeler Pierre Hurmic.
Mais la circulation automobile n’est pas en reste. 30 000 véhicules journaliers sont attendus sur le pont, tandis que deux lignes de bus circuleront sur le pont. “Deux nouvelles lignes de bus sont attendues d’ici 2025, et elles permettront à 20 000 passagers d’emprunter le pont”, affirme le maire de Bègles.

L’un des objectifs autour de cette construction a aussi été de donner de la place à la végétation. 1150 arbres ont été plantés aux abords du pont, tout le long des quais, pour accompagner la mutation urbaine de la métropole, soulignent les élus.

Des festivités à prévoir !

Il y aura des fonctions d’animations, c’est une place publique, tout est à imaginer”, assure Christine Bost enthousiaste. Ce samedi, le pont Simone-Veil sera définitivement inauguré. Pour marquer le coup, de nombreux élus seront présents, et des festivités ouvertes au grand public auront lieu de 18 h à minuit. Au programme, deux DJ, un live de Molécule, un spectacle aérien, et enfin l’illumination du pont, à découvrir depuis l’une des deux rives, mais aussi directement sur le pont. Une bonne occasion de découvrir ce que peut apporter ce nouveau pont en termes de festivités. Pour l’heure, une fois passée cette inauguration, aucun autre manifestation n’est programmée pour l’instant.

Actuellement ouvert aux seuls cyclistes et piétons, le pont Simone-Veil ouvrira ses routes ce lundi 8 juillet, dès 5 h du matin.

MISE À JOUR – L’inauguration du pont Simone-Veil avec le grand public

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Aqui (@aqui.presse)


Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Bordeaux Métropole / Gironde
À lire ! MÉTROPOLE > Nos derniers articles