Les résultats du 1er tour mettent Emmanuel Macron en tête


L'élection présidentielle 2022 est lancée. Résultats et analyses à l'issue de ce 1er tour dans les Pyrénées-Atlantiques, où les électeurs ont répondu présents au rendez-vous.

Carte électorale et tampon ''à voté''Aqui.fr

Carte électorale et tampon ''à voté''

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 5 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 10/04/2022 PAR Solène MÉRIC

Et si les 519 972 électeurs du département des Pyrénées-Atlantiques, comme les électeurs d’un certain nombre d’autres départements de Nouvelle-Aquitaine s’inscrivaient à rebours de la tendance baissière quasi inexorable semble-t-il de la participation au vote ? En effet à 17h, ils étaient à 72,78 % à s’être déplacés jusqu’à leur bureau de vote, un score largement au-dessus de la moyenne nationale (65%) et en hausse de 2 points comparés à la même heure au premier tour de la présidentielle 2017. Mais le souffle est retombée en début de soirée, avec une participation à 78,82% contre 80,62% en 2017. Mais c’est toujours mieux qu’au niveau national.

On prend les mêmes et on recommence ?
A l’issue du premier tour de l’élection présidentielle 2017, le département des Pyrénées-Atlantiques avait, comme au niveau régional, positionné Emmanuel Macron en première place (26,28%), suivi de Jean-Luc Mélenchon (19,92%) se distinguant ainsi largement du vote national, puisque Marine Le Pen, n’atteignait même pas la troisième marche du podium (13,74%). Elle était devancée par François Fillon (18,16%). A l’heure où dans tous les sondages nationaux, le second tour pourrait voir rejouer les mêmes protagonistes, qu’en sera-t-il cette année du vote des habitants du département ? Suivez les résultats régulièrement actualisés sur Aqui.fr.

Si Emmanuel Macron semble s’imposer à nouveau cette année en tête de ce premier tour dans le Département, avec 25,39% des voix, à 21h alors que 61 % des bureaux ont été dépouillés, le match est serré entre Marine Le Pen (18,6 %), Jean-Luc Mélenchon (17,6 %) pour la deuxième place, alors que LR et sa candidate Valérie Pécresse ne sont cette année, plus vraiment semble-t-il dans les radars des électeurs. Non loin derrière par contre Jean Lassalle tient la corde avec 16,16 % des suffrages, à l’heure où le dépouillement complet est réalisé surtout dans les bourgs et villages, attachés à cette figure locale.

Cela dit, cette popularité du candidat « Résistons ! », qui semble faire mieux qu’en 2017, est sans doute de bon augure pour le député qui a déjà annoncé sa candidature aux prochaines législatives. Dans son village, Lourdios-Ichère, il arrive logiquement en tête des résultats consolidés avec 65,49 % des voix, et devance Emmanuel Macron (11,50 %) et Jean-Luc Mélenchon (7,96 %). Marine Le Pen comptabilise quant à elle 7,08 % devant Valérie Pécresse.

Des résultats “conformes à ce qui était attendu”
Du côté des réactions locales, pour Jean-Jacques Lasserre, le Président Modem du Conseil départemental et soutient du candidat président, il n’y a pas vraiment de surprise dans cette soirée électorale. Des résultats « conformes à ce qui était attendu », mais le président note tout de même un taux de participation qui est « beaucoup moins catastrophique que ce qui était prédit ».

Satisfaction claire du côté de François Bayrou, maire de Pau et Commissaire au plan au sein du Gouvernement : “C’est un message incroyablement puissant que viennent d’envoyer les Français. C’est un démenti pour tous ceux qui prétendaient qu’Emmanuel Macron n’avait plus la confiance du pays, qu’il serait devancé par Marine Le Pen. !” jubile-t-il. L’alliance Modem/LREM semble donc encore avoir de beaux jours devant elle pour les prochaines échances électorales.

Le président de la République sortant arrive en effet en tête dans de très nombreuses communes du département, petites et grandes : Jurançon avec (29,60 %), Gan, Orthez (28,62%), Anglet (33,08%), Bizanos, Lons, Morlas, Bayonne, la sous-préfecture basque du département où il cumule 27,28% des suffrages, devant Jean-Luc Mélenchon (24,35%) et Marine Le Pen.

A Pau, la victoire d’Emmanuel Macron est assez nette également : 29,71 % des voix, suivi de Jean-Luc Mélenchon (25,01%), puis Marine Le Pen (14,38%). Viennent à la suite Eric Zemmour, Jean Lassalle et Yannick Jadot, ayant récoltés entre 7 et 5% des suffrages.

La sous-préfecture béarnaise d’Oloron-Sainte-Marie, n’est quant à elle pas à son palmarès puisqu’avec 24,28% des suffrages, Jean-Luc Mélenchon devance Emmanuel Macron (21,39%), Marine Le Pen (15,72%), et Jean Lassalle (14,16%) notamment.

 


Appel à voter pour le sortant
Du côté des partisans de Jean-Luc Mélenchon, justement, l’heure est à l’amertume, même si dans le département, au fil de la soirée, il s’est finalement imposé sur la deuxième place du podium, face à Marine Le Pen. Au-delà du constat de l’échec national du chef de file de LFI, malgré « son beau score », c’est la déroute de la gauche que relève, Jean-Yves Lalanne, maire de Billère, et soutien du candidat écarté. « Ce second tour exclut la gauche ; Nous appelons à faire barrage à l’extrême droite ». Au-delà de l’échéance du 24 avril, déjà les législatives sont dans les têtes : « Pour faire échec aux politiques néo-libérales, il faut préparer l’unité de toutes les gauches sociales et écologistes pour les législatives. Il faudra résister et agir ensemble », appelle-t-il sur son compte Facebook.

Un appel à voter pour le sortant que l’on entend aussi dans la réaction du député socialiste David Habib interrogé par nos collègues de la République des Pyrénées : « Les Français ont choisi Emmanuel Macron et Marine Le Pen. J’appelle tous les électeurs du Béarn, sans hésitation, à voter Emmanuel Macron pour rejeter la candidature de Marine Le Pen ». Quant au score de son parti et de sa candidate Anne Hidalgo ( 2,2 %) « Le score du PS est ridicule. Est-ce la mort du PS qui a tant donné au pays ? Je le pense. (…) On aura toujours besoin de la gauche pour lutter contre les injustices ou défendre nos libertés publiques. On aura toujours besoin de gauche. C’est le chantier désormais. »

Et les résultats dans la ville de Mourenx, dont il a été maire, ne lui mettent sans doute pas du baume au coeur : Marine Le Pen est en tête avec 28,82% des voix. Très proche, mais derrière elle, le leader de LFI obtient 28,22% du suffrage. Emmanuel Macron est numéro 3 avec 16,86 %

LR : “La Bérézina totale”
Autre élue locale désabusée : Maïder Arosteguy, la maire de Biarritz soutien à la candidate Les Républicains : « Évidemment on s’attendait à une défaite, mais pas à cette Berezina totale ! ». Dans sa ville, Valérie Pécresse obtient 7,36% des voix, arrivant en 4ème position derrière Emmanuel Macron (36,04%), Jean-Luc Mélanchon (17,11%), Marine Le Pen et Eric Zemmour.

Le constat d’un « échec cuisant » également partagé par Nicolas Patriarche, secrétaire départemental, président par intérim de LR 64 et maire de Lons. Dans le Département Valérie Pécresse obtient 4,33% .

Résultats définitifs

A l’image du vote national Emmanuel Macron arrive en tête (27,80%) dans le département des Pyrénées-Atlantiques, lui succède Jean-Luc Mélenchon (18,94%), Marine Le Pen (17,38%), Jean Lassalle (12,02%), et Eric Zemmour (6,45%), suivis à moins de 5% des voix par les candidats Yannick Jadot, Valérie Pécresse, Fabien Roussel, Anne Hidalgo, Nicolas Dupont-Aignan, Philippe Poutou et Nathalie Arthaud.

L’absentention quant à elle est de 21,18 %, contre 19,38 % en 2017.

 

Retrouver l’ensemble des résultats du département des Pyrénées-Atlantiques sur le site du Ministère de l’Intérieur

 


Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Pyrénées-Atlantiques À lire ! POLITIQUE > Nos derniers articles