Le Tour de France en Béarn les 15 et 16 juillet


Une fois de plus Pau est fidèle au rendez-vous du Tour de France. A moins que ce ne soit le Tour qui soit fidèle à la capitale béarnaise... Peu importe après tout, l'histoire est belle !

ASO

Le Tour passera en Béarn les 15 et 16 juillet, avec un départ à Pau et un autre à Mourenx

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 3 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 19/03/2021 PAR Solène MÉRIC

Pour la 108ème édition, les cyclistes de la Grande boucle retrouveront la cité paloise pour un départ le 15 juillet. Il marquera le 73ème passage du Tour dans la ville, et le 8ème consécutif. Avec un peu de changement au programme : le départ vers Luz Ardiden sera donné depuis la Place de Verdun, là où se fait habituellement l’arrivée. Le Tour en Béarn se prolongera le lendemain avec un départ donné à Mourenx, direction Libourne, en Gironde.

Signe que le Tour de France approche, le Palais Beaumont de Pau s’est paré, ce 18 mars au soir, 100 jours avant le départ officiel, de sa plus belle illumination, le jaune. 100 jours déjà en raison de l’anticipation du départ du Tour de France à la fin du mois de juin, pour cause de Jeux Olympiques à la fin juillet. L’étape Pau-Luz Ardiden, le 15 juillet prochain sera donc déjà la 18ème étape de cette nouvelle édition. Dernière, donc sans doute décisive, étape de montagne à deux jours de l’arrivée à Paris. Une étape de 130 kilomètres avec un départ fictif donné place de Verdun à 13h35. Si la zone qui accueille habituellement l’arrivée se transforme cette année en zone de départ, c’est en raison des travaux en cours à proximité de la gare et du stade Tissié.

Mais si l’intérêt est là plus pratique qu’autre chose, puisque l’endroit permet aussi d’accueillir le village et les animations d’avant départ, sans compter l’espace nécessaire à d’éventuelles normes de distances sanitaires, le récit reste plaisant. Josy Poueyto

, adjointe au sport, rappelle en effet qu’historiquement c’est bien de cette place de Verdun que les départs des étapes paloises étaient donnés. Un clin d’oeil au passé et à la longue histoire commune du Tour et de Pau en quelque sorte.

30 km en Béarn le 16 juillet
Pour autant le circuit dans la ville, pensé comme « un défilé et de manière à ce que toutes les populations de la ville puissent en profiter » passera bel et bien à proximité du Stade Tissié et de son exposition permanente à ciel ouvert « Le Tour des Géants ». Les cyclistes, autour desquels le dispositif de « bulle sanitaire » mis en place l’an dernier sera maintenu, pourront donc une fois de plus saluer les totems de l’exposition racontant les grands coureurs et quelques moments forts de l’histoire du Tour.
Après 6,4 km de circuit en ville, le départ réel sera donné à Gelos route de la Vallée heureuse. Avant cela les sportifs auront pu admirer tour à tour, les Halles, l’Hôtel de ville, l’Hôtel de France, les Boulevard des Pyrénées (à contre-sens du sens de circulation réél), le Palais Beaumont, le Tour des Géants donc, et l’Hôtel du Département.
Empruntant ensuite les routes de Gelos, Mazère-Lezon et Bosdarros pour ce qui est de l’agglomération paloise, c’est au total environ trente kilomètres de cette étape qui se tiendront en Béarn. La première difficulté de la journée, se fera avec la cote de 4e catégorie de Notre-Dame de Piétat, avant de descendre vers Nay. Mais ce qui viendra réellement densifier cette étape « ce sera l’escalade des deux géants des Pyrénées » selon le commentaire de Christian Prud’homme : le col du Tourmalet et Luz-Ardiden.

209 km au départ de Mourenx
Après avoir dormi une première nuit à Pau du 14 au 15 juillet les coureurs et leurs équipes seront de retour pour la nuit, et pour le bonheur des hôteliers locaux en ces temps si difficiles. Une nuit paloise pour se rapprocher, du départ de la 19ème étape, le 16 juillet, à Mourenx, direction la Gironde et Libourne. Une étape de plat, exceptée une côte de 4ème catégorie à Artez-de-Béarn, marquée par sa longueur : 209 km au compteur en ligne droite à travers les Landes et la Gironde, avec pour dernière ville béarnaise traversée : Sault de Navaille.
A noter qu’au départ à Mourenx, à proximité du vélodrome, il n’est pas impossible que celui qui a marqué les mémoires dans la cité et dans l’histoire du Tour, Eddy Merckx, soit de la partie pour encourager les coureurs. L’occasion pour lui et les amateurs du Tour de se remémorer, 52 ans et 1 jour plus tard sa si belle victoire du 15 juillet 1969.

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Pyrénées-Atlantiques À lire ! SPORT > Nos derniers articles