Convivial et populaire, le Festival de Tréteaux revient


Bien qu'allégé, le Festival de Tréteaux, les 20, 21 et 22 août, garde son âme et sa fantaisie !

Songe d'une nuit d'été façonné Commedia dell'Arte par Carlo BosoMatthieu Munoz

Songe d'une nuit d'été façonné Commedia dell'Arte par Carlo Boso

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 3 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 17/08/2021 PAR Solène MÉRIC

Il est l’un des rares festivals landais à s’être maintenu à l’été 2020, alors, pour l’édition 2021 du Festival de Tréteaux, le Théâtre des lumières qui l’organise, n’allait bien sûr pas lâcher l’affaire. Malgré des contraintes pesantes, liées au contexte sanitaire, rendez-vous est donné les 20, 21 et 22 août à Mont-de-Marsan et Gaillères pour une 11ème édition qui fêtera, du même coup, les 10 ans du Festival ! Rire, plaisir et convivialité seront une fois de plus assurément au rendez-vous de cet événement en plein air et digne héritier de la Commedia dell’Arte.

« Pour que le Festival de Tréteaux puisse exister, il a fallu faire des choix, puisque amputé d’une grande partie de ses subventions qui permettaient au public d’assister gratuitement aux spectacles », prévient le Théâtre des lumières, créateur et organisateur de l’évènement depuis 2011. Et les choix ont été faits, car pas question pour l’équipe de se résoudre à abandonner un festival aussi populaire que celui-ci. Conséquences :« Nous avons réduit le nombre de jours de représentations (3 au lieu de 4, ndlr), nous nous sommes résolus à demander une participation symbolique au public tout en laissant la gratuité pour les mineurs, veillant à ce que les familles continuent à venir partager des moments de théâtre. C’est à ce prix que le festival pourra perdurer et c’est aussi grâce à la solidarité et aux efforts financiers des artistes qui participent », soulignent les organisateurs.
Ajoutez aussi l’obligation de réserver sa place et le désormais incontournable pass sanitaire. Quant au tarif, il reste modique (5€) pour permettre à tous de goûter aux plaisirs des spectacles truculents de ce cru 2021. Car promis, « le festival gardera son âme et ce qui caractérise son esprit : des spectacles populaires, de la convivialité et du partage », assure l’organisation. D’autant plus qu’il s’agit cette année de célébrer les 10 ans de la manifestation à succès comptant, avant la crise sanitaire, plus de 4000 spectateurs par an, soit le triple qu’à ses débuts !

Edition anniversaire
Pour fêter cette décennie de spectacles : une exposition est proposée au Centre d’art contemporain Raymond Farbos de Mont-de-Marsan. Véritable rétrospective des 10 ans, le vernissage se fera le vendredi 20 août à 19h, en présence des artistes et du parrain du festival, Carlo Boso, mondialement reconnu comme l’un des plus grands noms de la Commedia dell’Arte. L’occasion ainsi de se souvenir des spectacles, stages, parades, conférences, et moments de vie et d’émotion qui ont rythmé ces années. (Entrée libre sur réservation au 06 52 02 23 40).
Autre temps fort de cette édition anniversaire, les tréteaux se poseront le même soir (20 août) dans les douves du Donjon Lacataye de Mont-de-Marsan : lieu emblématique pour le festival, puisque c’est là que fut créée la première édition en 2011. A partir de 21h, « La Mélodie du passé », spectacle aux accents féériques, promet une plongée au cœur de l’Histoire médiévale de la cité landaise, avec des conteurs talentueux accompagnés de chants et musique, cherchant l’interactivité avec le public… Une soirée originale (et gratuite pour tous) pour cette ouverture des 10 ans du Festival.

Féérique et jubilatoire
Le lendemain, samedi 21 août, le festival reste à Mont-de-Marsan mais installe ses tréteaux au Parc Jean Rameau pour un autre temps féerique et jubilatoire : « Le songe d’une nuit d’été » d’après William Shakespeare, mais façonné Commedia dell’Arte par le maître du genre et parrain du festival, Carlo Boso. Quiproquo, magie, jeux de masques et rires seront au rendez-vous ! Dans la matinée, les comédiens proposeront une parade dans les rues de montoises dès 11h pour annoncer le spectacle du soir dans la plus pure tradition des saltimbanques.
Le dimanche 22 août scène et tréteaux se déplaceront cette fois jusqu’au théâtre de verdure de Gaillères pour une représentation de « Il falso magnifico », à 18h. Au menu : complots, trahisons, corruption et coups de théâtre pour ce spectacle de haut vol qui réjouira tous les publics. Il sera précédé et suivi, selon les conditions sanitaires, d’une « bodega-concert » avec le groupe de musique Trad « Rasic » et le Food Truck le Chaudron. La soirée du 22 août donnera également lieu, avant le spectacle, à la restitution du stage « Clown et Jeu burlesque » organisé dans le cadre du festival et dirigé par la mime Elena Serra.


Billetterie jusqu’au 19 août à l’Office de tourisme de Mont-de-Marsan pour tous les spectacles, même le spectacle gratuit du 20 août.
Stage « Clown et jeu burlesque » : les 21 et 22 août de 9h30 à 17h30. Payant. Renseignements et inscriptions : 06 52 02 23 40.

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Landes À lire ! CULTURE > Nos derniers articles