Une interprofession noix du SO sur les fonds baptismaux


InterNoix Sud Ouest est le nouveau nom de l'interprofession autour de la noix du Périgord et celle du Sud Ouest. Sa création a été actée le 12 juillet à Terrasson (24)

Après la noix de l'Isère, la noix du Sud Ouest a son interprofessionClaude-Hélène Yvard | Aqui

Après la noix de l'Isère, la noix du Sud Ouest a son interprofession

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 3 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 15/07/2021 PAR Claude-Hélène Yvard

Les acteurs de la filière noix du Sud Ouest, et principalement du Périgord, ont souhaité se structurer en créant une interprofession. Elle portera désormais le nom Internoix Sud Ouest et a vu le jour le 12 juillet à Terrasson-Lavilledieu où une trentaine de représentants étaient réunis. L’objectif de cette nouvelle structure, qui succède à la Fédération Régionale Interprofessionnelle de la Noix du Périgord (FRINOP), en sommeil depuis quatre ans, est de représenter et défendre les intérêts de ses adhérents auprès des pouvoirs publics et des collectivités et d’assurer la promotion de la noix.

“C’était devenu une nécessité que les différents acteurs de la filière noix du Périgord et du Sud Ouest, se structurent. La noix de l’Isère a une interprofession qui fonctionne bien depuis plusieurs années. Notre bassin représente une production de 20 000 tonnes avec aujourd’hui 30 % des surfaces en bio. N’étant pas regroupés, nous étions incapables de parler d’une seule voix, auprès des pouvoirs publics, qu’il s’agisse du Conseil régional ou du ministère. Nous pouvons très bien devoir faire face à un problème sanitaire ou technique un jour ou l’autre”, explique Fabien Joffre, producteur en Dordogne et élu au printemps à la tête du Syndicat professionnel de la Noix du Périgord. Cet oubli est en passe d’être réparé. Une trentaine d’acteurs de la filière, producteurs, metteurs en marché, transformateurs, venus des départements de Charente, Corrèze, Dordogne qui concentre le nombre le plus important de producteurs, de Gironde, et du Lot étaient réunis le 12 juillet à Terrasson-Lavilledieu. Le but de cette réunion est d’acter la naissance d’une interprofession. C’est désormais chose faite, elle porte le nom d’InterNoix Sud Ouest. Cette structure réunira l’ensemble des acteurs de la filière Noix et de ses produits dérivés des régions Nouvelle-Aquitaine, Occitanie et Centre Val de Loire. “Cette structure ne part pas de zéro : elle s’appuie sur le travail réalisé au par la Fédération Régionale Interprofessionnelle de la Noix du Périgord (FRINOP), qui était en sommeil depuis quelques années. Plus exactement, elle s’y substitue”, explique Bernard Rebière, directeur général adjoint  de la chambre régionale d’agriculture de Nouvelle-Aquitaine, chargé notamment des filières. La FRINOP a enregistré quelques belles réussites par le passé, notamment sur le dossier de l’obtention de l’AOP (Appellation d’origine protégée).

Promouvoir et défendre

Au cours de cette assemblée générale extraordinaire, le toute nouvelle association s’est fixée un certain nombre de missions : la promotion de l’interprofession sur le plan régional, national ou international, assurer une liaison permanente avec les organismes qui s’occupent en France ou à l’étranger de la production et du marché de la noix, harmoniser les initiatives de tous les organismes techniques et économiques tant au plan régional, que national ou international, représenter et défendre les intérêts de ses adhérents auprès des pouvoirs publics et des collectivités, orienter les actions de recherche, d’expérimentation et de développement afin qu’elles correspondent aux besoins des différents acteurs de la filière, encourager la promotion et la communication autour de la noix et de ses produits dérivés.
La prochaine assemblée est prévue en tout début d’automne, à l’issue de la récolte, qui s’annonce prometteuse en termes de volumes et de qualité. D’ici là, des groupes et des commisssions devraient se mettre rapidement au travail autour de différents axes  : la stratégie de production avec un axe recherche important et un volet promotion. L’interprofession sera hébergée au Pole Interconsulaire de Périgueux et sera animée par Marine Pichot de la chambre régionale d’agriculture Nouvelle-Aquitaine


Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Nouvelle-Aquitaine À lire ! AGRICULTURE > Nos derniers articles