Une halte de jour ouvre ses portes aux sans-abri


Les visiteurs de la halte de jour pourront s’y reposer, se doucher, se nourrir et laver leurs vêtements.

Harmonie Lecerf, adjointe au maire de Bordeaux en charge de l’accès aux droits et des solidarités, vice-présidente du CCAS, devant l'entrée de la Halte de jourNolwenn Tournoux

Harmonie Lecerf, adjointe au maire de Bordeaux en charge de l’accès aux droits et des solidarités, vice-présidente du CCAS, devant l'entrée de la Halte de jour

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 1 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 06/04/2022 PAR Nolwenn Tournoux

Le 4 avril, le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de Bordeaux a ouvert une halte de jour pour les « personnes vulnérables » au 11 avenue Thiers, rive droite. Des travaux ont été effectués dans les locaux mis à disposition par Gironde Habitat. Ici, les sans-abri et personnes en situation précaire pourront discuter, se nourrir, se reposer, se soigner, se doucher ou encore laver leurs vêtements. Les animaux sont aussi les bienvenus.

Dans l’une des salles, les notices sont encore ouvertes à côté de la gazinière et du lave-vaisselle neufs. Non-loin, un meuble est rempli de casseroles neuves et autre matériel de cuisine. Derrière une salle où de la nourriture est stockée se trouve un garage, qui servira à abriter les vélos, chiens et chats des visiteurs. Dans un couloir, les portes s’ouvrent sur deux cabines de douche, dont une individuelle. La Halte de jour est prête à accueillir les sans-abri et personnes en situation précaire.

Permanences administratives, juridiques, numériques


« Nous accueillons les personnes qui sont à la rue la journée (y compris ceux qui ont un hébergement pour la nuit).  Cela leur permettra de se poser sans rester dans la rue, d’échanger avec des travailleurs sociaux… »
 détaille Harmonie Lecerf, adjointe au maire de Bordeaux en charge de l’accès aux droits et des solidarités, vice-présidente du CCAS. Cet accueil est ouvert de 9h à 12h, du lundi au vendredi. Une vingtaine de personnes peut en bénéficier simultanément.

L’après-midi, plusieurs associations se relaieront pour des permanences administratives, juridiques, numériques, ou encore des activités à destination du même public. Parmi ces associations figurent le Centre d’accueil d’information et d’orientation (CAIO), Emmaüs Connect, EcoMicro, la Société de Saint-Vincent-de-Paul, et Médecins du Monde, qui propose d’accueillir les mineurs non accompagnés et les travailleurs saisonniers.

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Bordeaux / Gironde À lire ! SOLIDARITÉS > Nos derniers articles