Un partenariat pour relever “les défis communs”


Alain Anziani, Président de Bordeaux Métropole et Philippe Buisson, Président de la Cali ont signé à Libourne, le Contrat des Nouveaux Équilibres de Coopération Territoriale (CoNECT).

Alain Anziani, Président de Bordeaux Métropole et Philippe Buisson, Président de la Cali ont signé à Libourne, le Contrat des Nouveaux Équilibres de Coopération Territoriale ( CoNECT )Emmanuelle Diaz | Aqui

Alain Anziani, Président de Bordeaux Métropole et Philippe Buisson, Président de la Cali ont signé à Libourne, le Contrat des Nouveaux Équilibres de Coopération Territoriale ( CoNECT )

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 4 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 14/03/2022 PAR Emmanuelle Diaz

La Communauté d’Agglomération du Libournais (Cali) et Bordeaux Métropole ont signé un Contrat des Nouveaux Équilibres de Coopération Territoriale (CoNECT). Le premier que la Métropole signe avec un territoire dit périphérique, partenaire de longue date. Il vient instaurer une collaboration entre les deux intercommunalités sur des points jugés essentiels tels que la question des mobilités, le développement économique et la valorisation des circuits courts. “Une nouvelle culture territoriale”, selon Alain Anziani qui espère multiplier ce type de contrat.

C’est à l’incubateur de startups Bordeaux Technowest de Libourne, déjà fruit d’une collaboration entre les deux collectivités, qu’a été signé cette semaine, le Contrat des Nouveaux Équilibres de Coopération Territoriale (CoNECT) ; un partenariat valable pour la période 2022-2026, et qui fait suite à la signature d’un protocole triennal, engagé dès 2017, autour des même axes de travail.

« Nous avons, ensemble, voulu dépasser les limites territoriales pour prendre en compte le territoire vécu afin de traduire nos ambitions communes dans un contrat qui énumère des projets forts de sens et de solutions communes pour l’intérêt de tous », précise Alain Anziani, Président de Bordeaux Métropole. Un point qu’appuie et complète Philippe Buisson, Président de la Cali : « Porter ensemble un protocole de coopération concret et opérationnel va permettre à chacune des collectivités de profiter de ses atouts, d’être une réponse aux problèmes de l’autre, mais également de relever des défis communs ».

Cette initiative, elle s’inscrit dans une volonté de Bordeaux Métropole de privilégier une coopération territoriale en direction des territoires de proximité avec lesquels les interdépendances sont les plus fortes, en travaillant sur des sujets structurants communs tels que la mobilité, le développement économique et le tourisme, la transition écologique et énergétique et la gouvernance alimentaire. Trois thématiques phare qui figurent aussi à l’ordre des collaborations avec la Cali.

Les mobilités et l’accessibilité des populations

Distantes de 36 km, les deux collectivités possèdent une forte attractivité. Avec 2 893 navetteurs qui se déplacent quotodiennement de Bordeaux Métropole vers La Cali et 9 383 en sens inverse, les flux pendulaires constituent un des premiers enjeux stratégiques de la relation entre les deux territoires. L’objectif ? Anticiper, réguler et mieux organiser les conditions de déplacements des usagers.

Figurent donc on nombre des projets concrets de ce nouveau contrat, la confirmation du renforcement de la desserte de la Cali dans le cadre du projet de RER métropolitain ainsi qu’en parallèle, l’implantation d’un pôle d’échange multimodal en gare de Libourne en vue d’améliorer l’offre de transports en commun entre les territoires, dont le fameux RER.

Autres sujets de travail commun: la mise en place d’une  ZFE (Zone à Faible Émission) sur la métropole, rendant la zone en question uniquement accessible aux véhicules les moins polluants, ou bien encore la coopération sur la production d’une offre de logements accessibles et de qualité.

Le développement économique et touristique

Partant du constat que le tissu économique girondin est fortement concentré sur la métropole, mais que se pose aussi  notamment des problématiques de disponibilité et de pression foncières, les deux intercommunalités girondines visent par leur récent accord à travailler de concert au juste équilibre entre les projets de développement économique sur les territoires.

Pour ce faire, le nouveau partenariat liste par exemple le renforcement de l’action d’ Invest In Bordeaux sur l’accompagnement et l’accueil d’entreprises sur le territoire de la Cali,  l’extension du Parc d’Activités de Camparian ou encore la poursuite du partenariat avec Technowest. Au titre des nouveautés, une étude visant à créer un outil d’aménagement économique à l’échelle Girondine avec le Département, Bordeaux Métropole, en lien avec La Cali et les autres EPCI volontaires devrait aussi être engagée.

Sur le tourisme, les deux intercommunalités envisagent plus de coordination autour des grands événements sportifs et sur les enjeux qui en découlent en termes d’accueil, de promotion et de rayonnement du territoire. Autre ambition partagée : la création d’un itinéraire de randonnée reliant Bordeaux à Libourne, et aux territoires touristiques voisins, ainsi qu’une plus grande coordination sur la question du tourisme fluvial, via notamment par une unité tarifaire sur le bassin de navigation afin de renforcer l’attractivité des villes d’accueil et de proposer une offre élargie.

La réduction des gaz à effet de serre, le soutien des productions locales et une meilleure gestion des déchets

Au sein d’un troisième axe “Environnement” de cette collaboration réaffirmée, Bordeaux Métropole et la Cali se sont fixées pour objectif de soutenir les projets contribuant à développer une agriculture de proximité au travers de leur projet alimentaire territorial.  Une “collaboration active” est donc proposée afin de renforcer l’offre du Marché d’Intérêt National de Bordeaux en production émanant des territoires de la Cali et de Bordeaux Métropole, en lien avec les partenaires institutionnels concernés à l’exemple de la Chambre d’Agriculture et du PETR du Grand Libournais.

Sur les sujets de la transition énergétique et écologique en matière de production d’énergie et de réduction des émissions de gaz à effet de serre, les collectivités posent également le grand objectif d’atteindre la neutralité carbone en 2050, ainsi que de lancer, avec les autres partenaires concernés, la réflexion sur une orientation commune « Stratégie Déchets 2027 », visant à une plus grande équité dans la répartition des charges et une meilleure cohérence à l’échelle de la Gironde.

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Bordeaux Métropole / Gironde À lire ! POLITIQUE > Nos derniers articles