Un hôtel inclusif ouvert à des personnes handicapées


Dans le cadre de la 26ème édition de la Semaine européenne de l’emploi des personnes handicapées, la Fondation Delta Plus a mis en avant son projet d’hôtel inclusif à Saint-Yrieix-la-Perche.

Eléanor et l'équipe de direction de l'hôtelCorinne Merigaud | Aqui

Eléanor Fleming (au centre) se forme à l'hôtel de La Tour Blanche.

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 3 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 17/11/2022 PAR Corinne Merigaud

Depuis quelques semaines, Eleanor Fleming, jeune femme en situation de handicap, est employée à l‘hôtel de La Tour Blanche. L’établissement avec vue sur le plan d’eau d’Arfeuille est ouvert depuis 15 ans. Il a été repris en juin par la Fondation Delta Plus qui œuvre pour l’insertion de personnes handicapées. Une opportunité que la jeune femme de 27 ans n’a pas voulu laisser passer. « J’ai cherché pendant des mois un ESAT dans l’hôtellerie. Lorsque j’ai su que l’hôtel allait ouvrir, je me suis inscrite à la Fondation. »

Originaire de la Dordogne, la fille de ressortissants britanniques semble avoir trouvé sa place après une période de chômage. « J’apprends à m’adapter et j’ai l’impression d’avancer dans ma voie professionnelle et dans ma vie en général, confie-t-elle. Étant bilingue, j’aime bien papoter en anglais avec les touristes.» Avec un contrat de 24 h qui devrait passer à 35 h l’été prochain, elle découvre un nouveau métier. Un tremplin pour une insertion réussie en milieu ordinaire.

D’abord un stage puis une formation

« L’hôtel est aussi un lieu d’apprentissage, précise Raymond Volondat, président de la fondation. Les personnes font d’abord un stage puis elles bénéficient d’une formation qui va durer un an. S’il faut plus de temps, on le prendra. Nous avons déjà des candidats. »

Eléanor a pu s’entretenir avec Fabienne Balussou, préfète de Haute-Vienne, et Daniel Boisserie, le maire de Saint-Yrieix-la-Perche.


Reconnue d’utilité publique, la Fondation compte 300 collaborateurs qui accompagnent plus de 600 personnes avec, comme mission, d’agir pour une société inclusive. « L’objectif est de favoriser l’inclusion professionnelle en milieu ordinaire des personnes handicapées par la montée en compétences et la mise en situation, et cela va générer des emplois dans un secteur sous tension. Dans l’entreprise, les freins sont nombreux car souvent, les salariés sont inquiets d’avoir des personnes en situation de fragilité dans leurs équipes même si le chef d’entreprise est bienveillant. Quand ça marche, ça change beaucoup de choses. »


Des postes ouverts aux collaborateurs de l’ESAT de Panazol


Dans ce projet, le modèle économico-social innovant est basé sur le concept d’hôtel inclusif avec 85% de personnes employées en situation de handicap. A court terme, 14 à 16 postes seront ouverts soit une douzaine de collaborateurs handicapés provenant de l´ESAT de Panazol géré par la fondation. Cinq personnes chargées de l´entretien des chambres et de l´hôtel, une personne de la blanchisserie, deux pour l’entretien des espaces verts et quatre pour la restauration, dès que le restaurant aura été aménagé. Ils seront associés à l´équipe professionnelle permanente de l´établissement.

Alors que les 23 chambres, les salles à manger, la réception et la salle de séminaires ont déjà bénéficié de travaux pour monter en gamme, sept chambres supplémentaires avec balnéothérapie ouvriront en mai 2023. Ce projet s’inscrit dans le programme « Petites villes de demain », qui englobe le réaménagement touristique du plan d´eau en cours d´élaboration (base de loisirs, pistes cyclables…), et a bénéficié de financements FNADT pour le volet emploi et formation ainsi que de la Région à hauteur de 100 000 € chacun.

La Fondation ne manque pas de projets

Construction d’une résidence inclusive générationnelle à Cousssac-Bonneval ou encore la réouverture du centre de loisirs du Mas-Eloi, propriété de la Ville de Limoges, fermé depuis des années. Trente emplois à destination des personnes en situation de handicap seront créés sur différentes activités, l’hôtellerie de plein air, la restauration et la location de salles et le maraîchage. Une maison du répit sera ouverte pour des personnes en situation de handicap ou des aidants.



Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Saint-Yrieix-la-Perche / Haute-Vienne À lire ! SOCIÉTÉ > Nos derniers articles