Théâtre et rugby, une mêlée solidaire


La Compagnie du Risque met en application, dès le mois de septembre, son projet "Vivre en mêlée", récompensé par le Prix des Jeunes Associations de la Ville de Bordeaux.

Atelier "Vivre en Mêlée"Compagnie du Risque

Atelier "Vivre en Mêlée"

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 2 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 08/09/2021 PAR Margaux Renaut

La Compagnie du Risque, association créée en 2019 a reçu en juillet dernier, le Prix des Jeunes Associations de la ville de Bordeaux. Le projet récompensé, « Vivre en mêlée », a pour objectif de faire le lien entre culture et sport en favorisant l’intégration par la mixité et notamment au moyen d’ateliers qui mêlent théâtre et rugby dont bénéficieront les joueurs et joueuses de l’association Ovale Citoyen 100% Insertion. Au programme : initiation au théâtre, échauffement sportif et théâtral, récits autour des parcours de vie, improvisations… Autant d’ateliers qui aboutiront à un spectacle joué dans des théâtres bordelais, mais aussi hors les murs dans des structures sportives.

La Compagnie du Risque est une compagnie de théâtre créée en 2019 par Hélène Capelle, comédienne et metteure en scène française et Laetitia Ajanohun, autrice, metteure en scène et comédienne belgo-béninoise. Le nom de la compagnie n’a pas été choisi au hasard, car selon Hélène Capelle, celui-ci démontre « une volonté de créer des projets qui repoussent les limites, qui interrogent et surtout donc, qui prennent des « risques » ». 
Définie comme « résolument humaine » par ses fondatrices, l’association questionne au travers de ses différents projets, « l’identité qu’elle envisage multiple et mouvante, les migrations choisies, nécessaires ou imposées, la mixité ainsi que toutes les formes de liberté ». Le projet « Vivre en mêlée », en partenariat avec l’association Ovale Citoyen 100% Insertion, cherche justement à interroger la question de la mixité, mais aussi de permettre une insertion par le sport. En effet, Hélène Capelle, explique que « l’accès au sport est parfois très difficile. Pour des personnes en situation de discrimination, il est parfois extrêmement difficile de s’insérer dans un club sportif. La mixité, qu’elle soit sexuelle, sociale, culturelle, n’est pas non plus chose acquise naturellement. Le sport se doit d’être un vecteur d’inclusion sociale, la mixité des publics en est un élément essentiel ».

 

Un projet engagé et citoyen


« Vivre en mêlée » se déroule sur 6 mois :
 3 mois d’entrainements et d’ateliers de septembre à décembre 2021 ainsi que 3 mois de répétitions de janvier à mars 2022, qui aboutiront à une performance artistique présentée dans des théâtres bordelais, suivie d’un débat autour de la mixité animé par des philosophes, des sociologues et des bénévoles de l’association.
L’aboutissement et la réalisation de ce projet ambitieux et nécéssaire, a été rendu en partie possible grâce au prix des jeunes associations de la ville de Bordeaux. En effet, Hélène Capelle, « très touchée » par la remise de ce prix, explique que celui-ci a permis de « valoriser le travail de l’association, mais aussi de sentir que ce projet avait du sens sur le territoire ». De l’obtention de ce prix a découlé une aide financière de 2100 euros, mais surtout pour l’association et de façon plus symbolique, « un véritable enracinement dans la région ». 

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Gironde À lire ! SOLIDARITÉS > Nos derniers articles