Pompiers de l’urgence internationale forment des sauveteurs


Basés à Limoges, les Pompiers de l’urgence internationale sont équipés de nouveaux matériels en réalité augmentée

Basés à Limoges, les Pompiers de l’urgence internationale sont équipés de nouveaux matériels en réalité augmentéeCorinne Merigaud | Aqui

Basés à Limoges, les Pompiers de l’urgence internationale sont équipés de nouveaux matériels en réalité augmentée

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 2 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 19/10/2021 PAR Corinne Merigaud

Depuis dix-sept ans, l’ONG Pompiers de l’Urgence internationale, dont le siège est à Limoges, déploie une équipe de sauveteurs aux quatre coins de la planète suite à une catastrophe majeure comme l’explosion au port de Beyrouth. Depuis quelques mois, elle s’est adossée à PUI Formation pour former des sauveteurs grâce à de nouveaux équipements en réalité augmentée.

Le vidéo projecteur prend subitement feu dans la salle de réunion. Les flammes gagnent en intensité mais pas de panique, la situation est sous contrôle car ce n’est qu’une simulation. Voilà le genre d’intervention que peuvent rencontrer les sauveteurs. Son casque de réalité virtuelle sur la tête, le commandant Philippe Besson pulvérise un produit et l’intensité des flammes diminue. « Dans mon casque, je vois les flammes, j’entends le crépitement et lorsque j’appuie sur l’extincteur, c’est comme dans la réalité, la poudre est projetée et le contenu diminue à chaque pression comme pour un incendie réel remarque-t-il, il manque juste la chaleur mais les concepteurs y réfléchissent. » Pour être immergé dans l’ambiance d’un incendie, la réalité est poussée à l’extrême. Le commandant sent même l’odeur de brûlé, grâce à un parfum diffusé par son collègue. C’est l’un des multiples scénarios programmables sur le XR Fire Trainer, un outil de réalité virtuelle révolutionnaire.

Créée en 2019, la S.A.S. PUI Formation a investi 35 000 euros pour s’équiper avec ce matériel à la pointe de la technologie qui apprend aux sauveteurs à lutter contre les incendies. C’est le quatrième dispositif en réalité augmentée en service dans l’Hexagone. « On est dans un environnement réel et on crée des incendies virtuels que l’on va combattre avec des extincteurs réels qui projettent un produit virtuel précise Philippe Besson, on peut déclencher n‘importe type de feu, à n’importe quel endroit, dans une entreprise, une cuisine, un atelier, un Ehpad, un camion, un hôpital… » Une équipe s’est rendue récemment en Jordanie pour former des policiers à l’aide de ce nouvel outil.

Un sismo-truck mobile en cours

Les formations dispensées par la S.A.S. (incendies, simulation de séismes, secourisme) permettent de financer l’ONG qui peut déployer en quelques heures, en France ou à l’étranger, 42 sauveteurs en autonomie complète durant dix jours suite à une catastrophe. Elle dispose d’un budget annuel de 240 000 euros sans aucune aide de l’Etat. « Quelques 60 % des bénéfices de la S.A.S. sont reversés à PUI pour financer le matériel et les missions internationales précise-t-il, le but n’est pas mercantile mais c’est un moyen d’alimenter les fonds de notre ONG.»

En outre, un sismo-truck est en cours de développement pour une livraison en janvier. Un plateau de simulation sismique va être installé dans une ancienne ambulance de pompiers. Il sera piloté par ordinateur et en réalité virtuelle. « On verra les immeubles qui s’effondrent près de nous explique-t-il, on ressentira les effets mécaniques et visuels. » Cet équipement mobile sera sans équivalent en Europe. Cette innovation repose sur un brevet qu’il avait déposé voilà quelques années suite à la conception d’un simulateur sismique. Pour ces deux innovations, la Région a accordé une aide de 50 000 € ainsi que 11 000 € pour soutenir les sinistrés d’Haïti suite au récent séisme sur lequel PUI est intervenu.

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Limoges / Haute-Vienne À lire ! SOCIÉTÉ > Nos derniers articles