Le bus à prix cassé pour les travailleurs précaires


Les travailleurs en situation de précarité paieront leur abonnement à la STCLM à 7,40 € par mois au lieu de 35 €.

Les travailleurs en situation de précarité paieront leur abonnement à la STCLM à 7,40 € par mois au lieu de 35 euros.Corinne Merigaud

Les travailleurs en situation de précarité paieront leur abonnement à la STCLM à 7,40 € par mois au lieu de 35 euros.

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 2 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 24/03/2022 PAR Corinne Merigaud

La flambée du prix des carburants plombe de plus en plus le budget des ménages d’autant plus pour les travailleurs en situation de précarité contraints de passer à la pompe pour se rendre au travail. Pour aider ces salariés, un tarif préférentiel à 7,40 euros par mois sera accordé dès le 1er avril, un effort financier important consenti par la communauté urbaine Limoges Métropole. 

Pour donner un coup de pouce aux salariés en situation précaire, la communauté urbaine a demandé à la Société des Transports en Commun de Limoges Métropole d’accorder une aide exceptionnelle avec un abonnement aux transports en commun à 7,40 euros par mois au lieu de 35 euros à partir du 1er avril. « L’effet sera double espère Guillaume Guérin, président de Limoges Métropole, les travailleurs qui gagnent le SMIC ou moins et subissent la hausse des prix pétroliers vont bénéficier de ce tarif préférentiel élargi. C’est un moyen de les encourager à utiliser les transports en commun au lieu de prendre leur véhicule personnel pour se rendre au travail. Nous montrons ainsi qu’il existe une solution alternative au moment où le coût des carburants a fortement augmenté. »

Une aide de 75 000 euros pour la communauté urbaine

Avec un abonnement mensuel à 7,40 €, Guillaume Guérin mise sur un report modal des personnes particulièrement exposées vers les transports en commun du réseau TCL. Les salariés qui bénéficient déjà du tarif à 35 € par mois verront leur abonnement réduit à 7,40 € soit une économie de 27,60 € par mois. Ce coup de pouce est mis en place jusqu’au 31 juillet 2022. La prise en charge de la compensation tarifaire sera supportée par Limoges Métropole, ce qui représentera un budget de 75 000 euros sur quatre mois . « Et si les prix du gasoil et de l’essence ne baissent après cette date, nous n’arrêterons pas le dispositif anticipe-t-il, je serai toujours du côté de ceux qui se lèvent pour aller travailler. Le gasoil à 2,20 € n’est pas tenable pour les ménages sur la durée et en septembre, on revivra les gilets jaunes en pire quel que soit celui qui sera aux manettes. L’État va être obligé de bouger sur la baisse de la TICPE et de la TVA .»

Les élus de Limoges Métropole

Des milliers de bénéficiaires et de nouveaux abonnés

Pour bénéficier de ce tarif social, les salariés en situation de précarité doivent se rendre au Point Bus situé en face de l’Hôtel de ville de Limoges et présenter leur dernier avis d’imposition. « Le revenu fiscal net de référence est de 13 728 € pour un foyer d’une personne et de 20 580 € pour un foyer de deux personnes », précise Jean-Marie Lagedamont, président de la STCLM. « La vente s’effectue uniquement à la boutique de la TCL jusqu’au 30 juin. »

Difficile de quantifier le nombre de personnes qui feront la démarche mais d’ores et déjà « plusieurs milliers d’abonnés vont bénéficier de ce nouveau tarif et nous espérons plusieurs centaines de nouveaux », ajoute-t-il. Un bilan sera effectué à la fin du dispositif. Avant même cette mesure, la fréquentation a déjà progressé « entre 3 et 5 % selon les lignes depuis la hausse du prix des carburants » constate Germain Sauvetre, le directeur de la STCLM, « c’est peut-être aussi dû à l’arrêt du télétravail. » Des télétravailleurs qui pourraient être plus nombreux à laisser la voiture au garage et opter durablement pour le bus.


Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Limoges Métropole / Haute-Vienne À lire ! SOCIÉTÉ > Nos derniers articles