La Gironde veut devenir un territoire 100 % inclusif


Le Département de la Gironde fait figure d'exemplarité en matière de politique en faveur des personnes handicapées. La collectivité veut aller encore plus loin.

Laurent Chardard, amputé d'un bras et d'une jambe fait figure d'exempleD.R

Laurent Chardard, amputé d'un bras et d'une jambe fait figure d'exemple

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 4 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 26/01/2022 PAR Claude-Hélène Yvard

Engagé dans une démarche dénommée Territoire 100 % inclusif depuis 2018, le Département vise à construire une politique d’inclusion en partant des besoins des personnes en situation de handicap et de leurs familles. Dans ce domaine, la collectivité mène plusieurs expérimentations nationales, n’hésite pas à innover en y associant les citoyens. L’enquête réalisée en novembre dernier auprès des personnes en situations de handicap et les aidants, démontre les attentes fortes en termes d’accès aux droits, au logement, à la formation pour que chaque parcours ne soit plus qualifié de “combattant”.

Originaire de la Réunion, Laurent Chardard, a perdu un bras et une jambe suite à une attaque de requin en 2016. Ingénieur de formation, il se tourne pour rebondir vers la natation. Depuis 2019, ce sportif de haut niveau a obtenu un joli palmarès dont un titre de vice champion de monde, de champion d’Europe en 50 m papillon et une quatrième place au JO paraolympique de Tokyo.

Devenu girondin, il fut l’un des grands témoins du colloque organisé le mardi 25 janvier par le Département de la Gironde, consacré à sa politique d’inclusion avec ses partenaires que sont la MDPH (maison départementale des personnes handicapées), l’Agence Régionale de la Santé, l’AGEFIPH, le FIPHFP, la Caisse d’allocations familiales de la Gironde, l’Université de Bordeaux. Des personnalités comme Laurent Chardard, sont souvent des modèles d’intégration dans la société. Cette exemplarité démontre l’étendu du champ des possibles. Laurent Chardard, qui intervient régulièrement en milieu scolaire, considère qu’une “véritable société inclusive, c’est tout simplement ne pas avoir peur d’aller vers l’autre, peu importe ses différences, son handicap. Il faut engager le dialogue”. Les jeunes enfants le comprennent très bien.

Le Département de la Gironde s’est engagé dans la démarche Territoire 100% inclusif depuis 2018. Cette démarche vise à construire une politique d’inclusion en partant des besoins des personnes en situation de handicap et de leurs proches.  “Permettre aux personnes en situation de handicap de bénéficier des mêmes droits que tout citoyen, au travers la solidarité, c’est notre mission première. Une société inclusive doit s’exercer sans privilège, sans exclusivité”, rappelle Jean-Luc Gleize, le président de la collectivité. 

Avancées et leviers d’amélioration

La plupart des handicaps surviennent au cours de la vie, par maladie ou accident et 80 % des handicaps sont invisibles, d’où la nécessité de ne pas réduire l’individu à sa pathologie, synonyme de ségrégation, voire d’exclusion et de  le considérer dans sa globalité. Depuis 2019, le Département de la Gironde a initié un certain nombre d’actions, dont certains totalement innovantes sont des expérimentations nationales.  Elles ont constitué une première feuille de route. Pour autant, la grande enquête réalisée en novembre dernier auprès des personnes en situation de handicap et de leurs proches permet de mesurer le ressenti, les avancées et surtout les leviers d’amélioration qui doivent contribuer à ce que chaque parcours ne soit plus “qualifié de combattant”.

Le travail a porté sur cinq axes : la petite enfance, le chez soi, le monde du travail, les loisirs et l’exercice de la citoyenneté, avec des réalisations concrètes. Mathilde Rouillé, directrice du projet 100 % inclusif, cite plusieurs exemples : “dans le secteur de la petite enfance, davantage de crèches accueillent de jeunes enfants handicapés grâce à un financement incitatif de la CAF. Les équipes d’appui de scolarisation des élèves en situation de handicap sont en cours de déploiement. Le Département a mis en place une nouvelle prestation appelée “aide à la vie partagée”, qui bénéficie aux personnes vivant en habitat inclusif”. La Gironde expérimente aussi le parcours de vie, dispositif  d’accompagnement dans la construction du projet de vie, piloté par l’Agence régionale de santé. Sur l’ensemble du territoire girondin, des psychologues sont accessibles gratuitement et proposent un soutien pour les proches aidants.
 
L’état des lieux réalisé en novembre dernier, à partir de 600 réponses à un questionnaire, fait apparaître un certain nombre d’attentes : l’accès à l’information sur les droits revient le plus fréquemment, la nécessité d’avoir accès à des personnes formées pour réaliser les démarches administratives auprès de la MDPH, la  réduction des délais, l’ ouverture d’un plus grand nombre de places dans les structures médico-sociales avec des salariés mieux formés et mieux payés. 

Une nouvelle feuille de route

Cette journée a été ponctuée de témoignages de familles, de jeunes, et d’interventions des différents partenaires en guise d’illustration. Des ateliers participatifs sur différents thèmes : vie sociale, enfance et scolarisation, insertion professionnelle, mode de vie (habitat, mobilités, aménagement) et accès aux droits et exercice de la citoyenneté ont clôturé la journée. Ils permettront de mettre en place une feuille de route, pour la période 2022-2025. Ces six priorités et les réalisations concrètes à mener seront  définies dans le cadre d’une collaboration citoyenne avec les Girondins. L’objectif est aussi de renforcer la participation et la coordination de l’ensemble des acteurs engagés en faveur de l’amélioration de la qualité de vie des personnes handicapées : école, entreprise, loisirs… Cette volonté politique ambitieuse affichée est bien de faire en sorte que le handicap ne soit plus vécu comme un parcours du combattant, par les familles. Douze millions de français (sur 66 millions) sont aujourd’hui touchés par un handicap. 

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Gironde À lire ! POLITIQUE > Nos derniers articles