Bordeaux revoit ses calculs pour une tarification solidaire


Selon la réforme, la tarification sera calculée sur les mêmes principes quel que soit le service, et les tranches seront supprimées.

image d'illustration - cantinePhoto de Yan Krukov provenant de Pexels

image d'illustration - cantine

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 1 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 01/04/2022 PAR Nolwenn Tournoux

Le conseil municipal de Bordeaux vient d’adopter deux délibérations qui consistent à réformer la tarification solidaire. Les premiers services publics concernés par cette évolution sont la pause méridienne (cantine) dans les écoles maternelles et élémentaires publiques de Bordeaux et le conservatoire Jacques-Thibaud. Selon Delphine Jamet, adjointe au maire en charge de l’administration générale, l’objectif de ces délibérations est de « mettre plus de solidarité et d’équité dans les services publics, avec une tarification plus solidaire. »

Jusque-là, le quotient familial et la tarification des services étaient calculés selon différents principes, en fonction des services. Un système pouvant aller de 4 à 11 tranches, différent aussi d’un service à un autre, était mis en place. Des effets de seuil importants impactaient certaines familles, notamment dans les premières tranches, explique Delphine Jamet. « Plus les familles ont des revenus bas, plus, d’une tranche a une autre, elles payent un écart vraiment important. » Selon la réforme, désormais, la tarification sera calculée sur les mêmes principes quel que soit le service, et les tranches seront supprimées. Les tarifs deviendront « individualisés, et plus progressifs en fonction des revenus et de la composition des familles. » La nouvelle formule, pour un quotient familial municipal unique, est la suivante : Revenu fiscal de référence, divisé par 12 fois le nombre de parts fiscales.

En ce qui concerne la pause méridienne, le tarif minimum sera fixé à 0.45€ et le tarif maximum à 6.50€. A partir de janvier 2023, 43 % des familles bordelaises paieront la cantine moins cher, selon les calculs de la municipalité. Le montant stagnera pour 22 % des familles et augmentera progressivement pour 35 % d’entre elles. Un simulateur en ligne est mis à disposition depuis le 30 mars. Quant à l’évolution des tarifs du conservatoire, elle sera échelonnée sur 3 ans et repoussera le quotient familial maximum, qui atteindra 2352 en 2024 contre 1500 aujourd’hui. Le premier palier de cette évolution sera franchi en septembre 2022. Au fur et à mesure du mandat, des modifications devraient aussi s’appliquer, entre autres, aux repas seniors et au stationnement.

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Bordeaux / Gironde À lire ! SOCIÉTÉ > Nos derniers articles