À Bordeaux, le Père Noël est un maraudeur bienfaiteur


Cette année encore, l'association bordelaise Précoeurité qui vient en aide aux personnes sans abri et en grande précarité organisait une maraude de Noël ce lundi 20 décembre. Reportage.

Maraude de Noel PrécoeuritéAqui

Maraude de Noel Précoeurité

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 3 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 24/12/2021 PAR Margaux Renaut

Ce 20 décembre, les bénévoles de l’association Précoeurité ont enfilé bonnets rouges et barbes blanches pour la traditionnelle maraude du lundi soir, durant laquelle n’étaient cette fois pas distribués des vêtements, mais bien des cadeaux financés en partie par une cagnotte lancée par l’association. Au programme, distribution de boîtes de Noël, places de cinéma, repas dans un restaurant, paires de chaussures, sacs de couchage ou encore coffrets de parfums et livres… Autant de cadeaux destinés à faire plaisir !

Le relais d’informations de Précoeurite et ses associations partenaires avait visiblement bien fonctionné au regard de la foule qui se pressait ce lundi 20 décembre au pied des marches du grand-théâtre. Ne voulant décevoir personne, l’association avait volontairement vu large et « prévu un grand stock de cadeaux » indique Kenza Tall, fondatrice de Précoeurité, « au point que nous avions peur d’avoir trop ». Une inquiétude vite dissipée tant les bénéficiaires étaient nombreux et le grand nombre de cadeaux rapidement entièrement réparti.

Pour cette seconde opération pour Noël, même fonctionnement que les maraudes hebdomadaires. La soirée démarre par une première distribution au Grand Théâtre, principalement destinée aux personnes en situation de grande précarité, des habitués qui connaissent le lieu de rendez-vous et surtout qui sont en capacité de s’y rendre. Ensuite après une grosse heure de distribution, place à un parcours dans la ville, de la place de la Comédie à la Victoire en passant par le Parking Victor Hugo, pour aller à la rencontre des personnes sans domicile fixe, « ceux qui n’ont pas de repères, mais qui savent malgré tout, que nous allons passer les voir » affirme Kenza.

Faire plaisir et apporter un peu de réconfort 

Cependant, ce lundi 20 décembre, le type de produits distribués variait en fonction de ces deux catégories de bénéficiaires. Au Grand Théâtre, était priorisée la distribution des boîtes de Noël, boîtes cadeaux contenant quelque chose de chaud, quelque chose de bon, un produit d’hygiène ou encore une petite lettre… 250 boîtes au total grâce à la participation des écoles élémentaires, collèges et lycées de la région ainsi qu’aux « petites entreprises et associations partenaires qui ont participé à l’opération » rajoute Kenza. Dans le reste de la ville, était ensuite distribué le reste des présents, soit des places de cinéma, des bons repas dans un restaurant, des paires de chaussures et surtout « des sacs de couchage et tentes » souligne Kenza, « nécessaires, voire vitaux en cette période hivernale ». Malgré le nombre important de boîtes de Noël, certains sont restés frustrés de ne pas avoir accès aux présents réservés aux sans-abris et bien « qu’il soit difficile de dire non » déplore Kenza, « il faut aussi être conscient que nous avons beaucoup de personnes à aider et que nous devons partager équitablement » affirme-t-elle.

Les boites de Noël de Précoeurité, prêtes à être distribuéesAqui

Les boites de Noël de Précoeurité, prêtes à être distribuées

Une action solidaire et enrichissante 

 

Cette année, l’association innove et expérimente en organisant la maraude de Noël avec la Maison d’enfants à caractère social (MECS) de Mérignac et le Village d’enfants de Sablon. 6 jeunes entre 16 et 20 ans ont donc partagé avec les bénévoles réguliers la distribution de cadeaux, « une expérience particulièrement enrichissante » affirme la fondatrice de Précoeurité, « pour eux comme pour nous ». Kenza, qui devait proposer un projet à destination des jeunes dans le cadre de ses études d’éducatrice spécialisée, a décidé d’en faire bénéficier l’association en impliquant des jeunes à l’action sociale que constitue une maraude. « Ça fait plaisir de sentir l’investissement de ces jeunes qui sont contents d’être parfois aidants plutôt que d’être aidés », explique-t-elle, « cela permet aussi de les sensibiliser et de les informer, en situation réelle ».

Une opération rendue possible en partie grâce à la cagnotte lancée par l’association il y a quelques semaines. Déjà bien partie au mois de novembre, à l’approche des fêtes la solidarité des citoyens s’est accentuée puisque la cagnotte a finalement atteint les 500 euros de dons. Bien que l’association compte sur la participation citoyenne, une partie des achats a été financée par l’association elle-même grâce à « l’argent prévu pour la maraude de Noël » qui a porté le montant total investi à 1380 euros. Cette maraude de Noël, c’est surtout une opération réussie que les bénéficiaires eux-mêmes ont salué et applaudi en remerciant à pleins poumons les bénévoles, qui a permis d’aider « une centaine de personnes » indique Kenza mais aussi illustré de la meilleure des façons le slogan de l’association « On ne peut pas aider tout le monde mais tout le monde peut aider quelqu’un »… Voici probablement ce que l’on appelle l’esprit de Noël. 

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Bordeaux / Gironde À lire ! SOLIDARITÉS > Nos derniers articles