Une soixantaine de spectacles au festival «Au bout du conte»


Pour cette 3ème édition du festival, dix conteurs se relaieront aux quatre coins de la Haute-Vienne

Pour cette 3ème édition du festival, dix conteurs se relaieront aux quatre coins de la Haute-VienneCorinne Merigaud | Aqui

Pour cette 3ème édition du festival, dix conteurs se relaieront aux quatre coins de la Haute-Vienne

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 3 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 02/06/2022 PAR Corinne Merigaud

La 3ème édition du festival « Au bout du conte » aura lieu du 7 au 19 juin aux quatre coins de la Haute-Vienne. Une soixantaine de spectacles gratuits est programmée pour la joie des petits mais aussi des grands. Dix conteurs de relaieront avec des séances pour les écoliers, les collégiens et les résidents en Ehpad. 

Après « La culture au grand jour », le Département de la Haute-Vienne organise le festival « Au bout du conte » en partenariat avec le réseau des bibliothèques et l’appui logistique de la Bibliothèque départementale de la Haute-Vienne. Ce festival a pris la suite de « Coquelicontes », coorganisé avec la Région durant vingt-quatre ans, un rendez-vous auquel étaient attachés les élus du Département.

« Suite à l’arrêt de Coquelicontes par la Région, nous avons souhaité maintenir notre action en direction du conte qui est un pan essentiel de la culture » précise Fabrice Escure, vice-président en charge de la culture. « Essentiel car il permet à toutes les générations de découvrir des textes. Même si certains s’adressent aux enfants, des messages s’adressent également aux adultes et ce qui fait sa richesse. Notre objectif est de diffuser la culture, de l’amener au plus près et de faire découvrir le conte quand parfois certains publics hésitent à franchir la porte d’une salle de spectacle. »

Depuis son lancement en 2020, ce festival a subi de plein fouet la crise sanitaire mais l’engagement de chacun lui a permis de s’inscrire dans le paysage culturel haut-viennois. Pour preuve, des chiffres de fréquentation à la hausse, 2 480 spectateurs lors de la première édition prévue initialement en juin mais décalée en septembre avec une cinquantaine de spectacles et plus de 3 350 spectateurs en juin 2021.

“Un festival qui prend racine”

Pour cette nouvelle édition, plus de soixante représentations émailleront cette quinzaine avec des histoires contées par dix professionnels : Marion Cailleret, Evelyne Delmon, Anne-Sophie Galinier, Barbara Glet, Cédric Landry, Fabrice Mondejar, Monsieur Mouch, Frédéric Naud et Bakary Traoré. « Plus d’une trentaine de collectivités sont partenaires du festival et malgré deux années compliquées, le nombre de spectacles est en hausse tout comme le nombre de spectateurs dans un contexte pas simple, constate Corinne Coucke, directrice de la Bibliothèque départementale de la Haute-Vienne, et je suis sûre qu’on fera mieux cette année car c’est un festival qui prend racine. L’esprit de cet événement est d’avoir des conteurs de tous horizons, Cédric Landry a même traversé l’Atlantique pour venir du Québec. Il y aura aussi pal mal de choses autour des cinq sens, de la musique et de l’univers sonore, l’une des particularités de cette édition. »

De nouvelles expériences seront proposées avec des spectacles en Ehpad, dont un nouveau venu Verneuil-sur-Vienne, mais aussi à l’IME d’Eyjeaux et au Centre départemental de l’enfance et de la famille. Cette année, des spectacles seront présentés dans deux collèges à Eymoutiers et Saint-Sulpice-les-Feuilles. « C’est un public qui lit un peu moins et c’est aussi l’occasion de créer du lien entre les collèges et les bibliothèques de proximité. On reste dans le plaisir, on est dans la transmission orale et pas dans une notion pédagogique. Nous sommes aussi attentifs aux collèges éloignés de la ville centre », ajoute-t-elle Autre nouveauté cette année, la diffusion de podcasts, trois sont déjà en ligne sur le site de la BDHV avec des lectures de contes pour accompagner les professionnels et les bénévoles dans l’art de conter.

Les contes s’adresseront à tous les publics y compris aux plus petits comme Méli Mél’eau d’Evelyne Delmon (à partir de 3 mois), l’histoire d’un petit zigoteau qui aime l’eau. Des séances seront également réservées aux écoliers.

La soirée de lancement se déroulera mardi 7 juin à l’Espace Noriac à 20 h avec le spectacle du Québécois Cédric Landry Sur la piste à Avila (tout public) et se terminera samedi 19 juin à 15 h au Centre culturel d’Aixe-sur-Vienne par un goûter conté à partager avec quatre conteurs Marion Cailleret, Magali Mineur, Frédéric Naud et Bakary Traoré. Entre temps un apéro-conté sera à déguster (avec modération) à Saint-Léonard de Noblat, le 11 juin, avec pique-nique sorti des paniers suivi d’une visite guidée de l’exposition Lumière et transparence, quand les arts du feu rencontrent le papier au Moulin du Got (tarif préférentiel).

Toute la programmation est à retrouver sur haute-vienneenscenes.fr


Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Haute-Vienne À lire ! CULTURE > Nos derniers articles