Une école universitaire de recherche dédiée aux matériaux


L’EUR « Ceramics&ICT » a été labellisée dans le cadre du 3ème Programme d’Investissements d’Avenir

L’UER « Ceramics&ICT » a été labellisée dans le cadre du 3ème Programme d’Investissements d’AvenirUniversité de Limoges

L’UER « Ceramics&ICT » a été labellisée dans le cadre du 3ème Programme d’Investissements d’Avenir

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 4 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 03/01/2022 PAR Corinne Merigaud

L’École universitaire de recherche « Ceramics & ICT » TACTIC graduate school forme à Limoges et Poitiers des étudiants et futurs chercheurs aux enjeux industriels et sociétaux dans le domaine des matériaux céramiques avancés et des technologies de l’information et de la communication. Adossés aux laboratoires XLIM et IRCER, ses sept parcours d’excellence axés sur la recherche et l’innovation sont uniques en Europe.

Portée par l’Université de Limoges, en partenariat avec l’Université de Poitiers et le CNRS, cette école universitaire de recherche fait partie des 53 EUR labellisées lors de deux vagues en 2017 et 2019, par un jury international dans le cadre du troisième Programme d’Investissements d’Avenir (PIA3) parmi 273 candidatures déposées. Depuis son ouverture en septembre 2020, l’école bénéficie du soutien de l’État à hauteur de quatre millions d’euros durant huit ans. Cet appel à projet faisait suite aux deux programmes lancés depuis 2010 qui visaient à créer de nouveaux pôles universitaires de recherche en France. « L’objectif est de faire ressortir sur le territoire national, en complément des LabEx et des IdEx, des thématiques de recherche et de formation reconnues pour renforcer l’impact et le rayonnement à l’international de la France afin d’être plus attractif en termes de recrutements » précise Olivier Masson, professeur des universités en chimie des matériaux à l’IRCER.

Le modèle retenu est celui des graduate schools nord-américaines qui dispensent des formations d’excellence en Master et Doctorat adossées à des laboratoires de recherche, en l’occurrence, XLIM et l’IRCER pour celle de Limoges. L’ambition est de former des étudiants experts dans leur domaine et de contribuer au développement des matériaux en céramique et des TIC dans des secteurs qui présentent de forts enjeux à court ou moyen terme à savoir, la 5G, la fabrication additive, l’énergie et le développement durable, la sécurité des données et la protection de la vie privée, la photonique, les objets connectés, l’imagerie 3D, les diagnostics santé et thérapies avancés…

Sept parcours d’excellence encadrés par 258 enseignants et chercheurs

L’EUR « Ceramics & ICT » est la cinquième école labellisée en Nouvelle-Aquitaine. Elle ne dispose pas de ses propres locaux, les cours sont donc dispensés sur différents sites à Limoges et Poitiers. Elle prend naissance sur un écosystème rare en Europe basé sur les céramiques avancées et les TIC matérialisés par deux unités mixtes de recherche du CNRS que sont les laboratoires IRCER et XLIM. Le premier compte 191 personnes dont 106 permanents spécialisés dans les procédés d’élaboration de matériaux céramiques. Quant à XLIM, il s’appuie sur 440 personnes dont 222 permanents spécialisés dans trois domaines que sont l’électronique et les micro-ondes, la photonique ainsi que la cryptographie des données et l’imagerie. Ces deux UMR développent également une activité de recherche propre.

« L’idée était de créer une école universitaire en proposant sept parcours à partir du niveau Master en s’appuyant sur les sept Masters portés par la Faculté des sciences et techniques de Limoges et la Faculté des sciences fondamentales et appliquées de Poitiers, précise Olivier Masson. 70 % des enseignements sont communs à l’un des sept Master et 30 % sont de nouveaux enseignements. Au total, 258 enseignants-chercheurs et chercheurs sont associés à cette école. » L’EUR vise à former des professionnels hautement qualifiés dans sept domaines « électronique haute fréquence et photonique », « matériaux et procédés céramiques », « objets connectés », « sécurité de l’information », « optimisation et sciences des données » « infographie », « informatique et développement logiciel ».

L’école accueille près de 50 étudiants en Master 1 et 2Université de Limoges

L’école accueille près de 50 étudiants en Master 1 et 2

Mobilité internationale et interdisciplinarité

Les recrutements sont ouverts à l’international avec, actuellement, une majorité d’étudiants locaux en raison du contexte sanitaire qui freine l’accueil d’étudiants étrangers. En Master 1, ils sont 26 à suivre les cours et 23 en deuxième année, l’objectif est fixé à 30 par promotion, avec une montée en puissance sur cinq ans pour parvenir à 70 étudiants par an. « Les 30 % d’enseignements nouveaux sont dispensés en anglais adapté à l’international, mais nous sommes prêts à basculer en anglais dès l’arrivée d’étudiants non francophones, assure le professeur. Et la plupart des étudiants en Master sont intéressés par une thèse. » Dès la première année, la mobilité à l’international est encouragée avec trois mois de stage dans un laboratoire ou une entreprise en Europe grâce à des partenariats avec la possibilité d’effectuer un stage en deuxième année, la plupart choisissant dans ce cas l’IRCER ou XLIM.

Les étudiants acquièrent des connaissances approfondies dans l’un de ces domaines et, grâce à une approche interdisciplinaire, ils auront une meilleure compréhension des enjeux et contraintes inhérentes à chacun des domaines. Ils seront alors en capacité de répondre aux défis et besoins de la recherche et de l’industrie au niveau national et international. « Les étudiants de Master 2 travaillent sur des projets interdisciplinaires, ils se retrouvent avec des étudiants en management de l’IAE de Limoges précise-t-il, dans le cadre de leurs ateliers innovation, ils travaillent par groupes de cinq ou six sur un projet de création d’entreprise à raison d’un jour par semaine durant six mois. Chacun doit ainsi apporter ses compétences. Les premiers retours sont vraiment très positifs de part et d’autre. » Le parcours en Master est construit autour de quatre semestres équivalent à 840 heures d’enseignement et à un total de 120 crédits ECTS.

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Limoges / Haute-Vienne À lire ! ÉCONOMIE > Nos derniers articles