Une concertation publique ouverte sur l’avenir des déchets


Une concertation publique sur le traitement des déchets en Creuse et Haute-Vienne après 2030 est ouverte du 12 septembre au 21 octobre.

La centrale énergie déchets de Limoges MétropoleLimoges Métropole

La centrale énergie déchets de Limoges Métropole

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 4 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 07/09/2022 PAR Corinne Merigaud

De quelle manière seront traités les déchets des Haut-viennois et d’une majorité de Creusois d’ici 2030 et à quel coût ? Pour le savoir, il faudra attendre les conclusions de la Commission nationale du débat public après la concertation préalable qui va débuter le 12 septembre pour s’achever le 21 octobre. Chaque citoyen, où qu’il réside, pourra s’exprimer lors de rencontres proposées à partir du 15 septembre sur les deux départements.

Une nouvelle unité de valorisation énergétique remplacera-t-elle la centrale énergie déchets de Limoges située route du Palais et qui arrivera en fin de vie d’ici 2030 ? La décision devrait être dévoilée en fin d’année. En service depuis trente-trois ans, la centrale est vieillissante. De plus, il n’y a plus de centre d’enfouissement de déchets en Creuse : le dernier a fermé en 2018 et les frontières administratives de la grande région privent les Creusois d’une solution vers l’Indre ou l’Allier. Enfin, la réglementation impose la réduction de moitié de l’enfouissement des déchets entre 2010 et 2025. Il est donc urgent de trouver une alternative pérenne qui répondra aux besoins des Haut-Viennois et des Creusois.

Reconstruction ou réhabilitation ?


Cette concertation publique, qui ne répond pas à une obligation légale, a été voulue par les trois partenaires du projet réunis au sein d’une entente intercommunale créée en 2020 à savoir Limoges Métropole, le syndicat Syded 87 et Evolis 23. Ces trois structures complémentaires qui oeuvrent dans le traitement des déchets, gèrent les ordures ménagères de 438 987 Haut-viennois et Creusois répartis sur 283 communes.  « La centrale énergie déchets sera obsolète en 2029 ou 2030, il faut donc anticiper soit par une reconstruction, dans ce cas ce serait une unité de valorisation énergétique, soit par une réhabilitation annonce Guillaume Guérin, président de Limoges Métropole. Ce sera en fonction de ce qui sortira de ce débat public. », appuie-t-il.

« Nous considérons que nous sommes plus efficaces à plusieurs et c’était assez logique d’aller chercher le Syded 87 et Evolis 23 enchaîne-t-il. Si nous devions aller vers une unité de valorisation énergétique, cela permettrait d’abonder les deux réseaux de chaleur alors qu’un troisième réseau sera construit sur le territoire. Le but est de valoriser ces déchets et de produire de l’énergie, d’être dans un cercle vertueux et d’en faire profiter les acteurs du territoire afin de réduire le coût pour nos concitoyens en mutualisant le projet et en travaillant ensemble au-delà des positions partisanes. »

La concertation publique sur l’avenir des déchets est ouverte du 12 septembre au 21 octobre

« Adosser un troisième réseau de chaleur »

Collectivités, associations et tous les citoyens se sentant concernés par ce projet, qu’ils résident ou non dans les deux départements, pourront s’exprimer lors de la concertation préalable qui débute le 12 septembre pour une durée de six semaines. Créée à cet effet en février 2020, l’Entente intercommunale a souhaité mettre ce débat sur la place publique afin de mobiliser les citoyens. « C’est le choix des trois collectivités, nous l’avons demandé et mis en place » précise Patrick Rougeot, président d’Evolis 23. Alain Auxeméry, président du Syded 87, ajoute : « Nous recueillerons peut-être des éléments qui nous feront modifier notre projet. C’est une concertation donc rien n’est fait maintenant… même si on entend dire que le projet est déjà ficelé. C’est normal que des études préalables soient faites en vue du traitement des déchets. » Deux garantes veilleront au bon déroulement des débats et auront un mois pour rendre le bilan de la concertation. L’Entente intercommunale annoncera sa décision dans les deux mois au maximum.

Sur le site avenirdenosdechets-hautevienne-creuse.fr il est possible de se faire une première idée du projet. Le dossier de concertation présente l’hypothèse privilégiée par les partenaires, à savoir la construction d’une nouvelle unité de valorisation énergétique sur la parcelle en contrebas de la centrale énergie déchets pour un coût global estimé à 158,5 M€ incluant le démantèlement de l’actuel incinérateur. Elle pourrait traiter jusqu’à 110 000 tonnes de déchets par an et produirait davantage d’électricité et de chaleur. « Elle sera adossée à un troisième réseau de chaleur qui viendrait desservir le centre-ville de Limoges, en plus des deux réseaux de Beaubreuil et du Val de l’Aurence » précise Mathieu Jarry directeur de la prévention et de la gestion des déchets de Limoges Métropole. Le coût de ce nouveau réseau de chaleur est estimé à 37 M€.

Trois scénarios alternatifs seront aussi présentés aux citoyens avec leurs avantages. Que ce soit, la modernisation de l‘actuelle centrale, une nouvelle installation sur une autre parcelle en Z.I. Nord de Limoges ou au Palais-sur-Vienne ou à Beaune-les-Mines près du centre de tri, et encore « un scénario zéro, où on ne fait rien ».


Les dates à retenir :

La réunion publique d’ouverture sera organisée le 15 septembre à la BFM de Limoges à 18h30 suivie de deux réunions thématiques, également ouvertes au public, le 21 septembre à 18h à La Souterraine (chapelle Saint-Sauveur) et le lendemain à 18 h à l’ENSIL-ENSCI sur la technopole Ester. Des rencontres de proximité auront lieu le 28 septembre au Palais-sur-Vienne de 14h à 17h (médiathèque), à Panazol sur le marché de le dimanche 9 octobre de 8h30 à 12h30, sur le marché de Beaubreuil le 14 octobre de 8h30 à 12h30 (place Jean Montalat) et à Rilhac-Rancon le 15 octobre de 9h à 12h (médiathèque). Quatre ateliers sont également prévus le 27 septembre à 18h à Bessines, le 4 octobre à 18h à Panazol (salle Le Rock), le 6 octobre à 18h à Guéret et le 13 octobre à 18h à Beaubreuil. La réunion de clôture est calée le 20 octobre à 18h à Limoges.

Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Haute-Vienne À lire ! ENVIRONNEMENT > Nos derniers articles