L’Université de Limoges dégoupille CAPs’UL


C’est dans le cadre très coloré des Porcelaines Arquié que l’Université de Limoges et ses partenaires ont dévoilé CAPs’UL, le hub innovation pour les étudiants entrepreneurs et porteurs de projet voulant accélérer leur projet.

partenaires hub innovationCorinne Merigaud | Aqui

Les partenaires du hub de l'innovation ont lancé CAPs'UL aux Porcelaines Arquié.

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 3 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 28/10/2022 PAR Corinne Merigaud

UNIVERSITE DE LIMOGESQuelques 130 invités, partenaires et acteurs économiques, ont découvert en avant première CAPs’UL, le 19 octobre, à l’atelier des Porcelaines Arquié paré de mille et une couleurs. Une mise sur orbite qui annonce… la couleur. « L’Université de Limoges veut repenser ses liens avec tous ses partenaires pour les adapter à tous les grands défis sociétaux qui nous attendent dans les années à venir » assure sa présidente Isabelle Klock-Fontanille, ce hub de l’innovation est l’un des grands projets de la mandature. »
L’objectif est de positionner l’Université de Limoges au centre de l’innovation pour qu’elle devienne un partenaire incontournable du territoire. Son but : accompagner les porteurs de projet en lien direct avec le monde socio-économique. CAPs’UL propose également aux étudiants attirés par la création d’entreprise d’engager une démarche entrepreneuriale, en plus de leur parcours. Ils pourront développer les compétences que le marché de l’emploi demande, un savant dosage de confiance, d’audace, de créativité et d’engagement. « Ce hub a pour but de resserrer les liens entre l’Université et le développement socio-économique avec une approche nouvelle qui consiste à insuffler, à l’Université, une culture entrepreneuriale pour des étudiants afin de les accompagner » poursuit Cécile McLaughlin, vice-présidente déléguée au pilotage de l’innovation. Les universitaires seront également davantage sensibilisés à la démarche d’entreprendre.

partenaires et porcelaineUNIVERSITE DE LIMOGES

Les partenaires ont pu réseauter dans une ambiance feutrée.

« Une démarche plus pro active qu’avant »

Le Hub permettra de rendre plus visible les projets ayant un impact socio-économique. « CAPs’UL servira aussi à être un point d’entrée vers le monde économique pour orienter la demande vers le bon service, interne à l’Université, ou de l’écosystème innovation du territoire pour des projets partagés », remarque-t-elle. Les porteurs de projet pourront bénéficier d’une expertise scientifique. Il sera possible de réunir les différents acteurs de l’innovation pour faire de la recherche et de s’appuyer sur les laboratoires universitaires pour entrer « dans une démarche plus pro active qu’avant » assure-t-elle. Les étudiants bénéficieront du dispositif « Pépites » et pourront accéder au diplôme d’étudiant entrepreneur qui vient d’être remanié. Avec comme services  un coaching par des chefs d’entreprises pour les accompagner ou des ateliers collectifs.
L’Université et ses partenaires, Limoges Métropole, ESTER Technopole, la Ville de Limoges et la Région, jouent donc main dans la main. « Ce hub va accélérer la transition énergétique car on a besoin de la recherche, de fédérer des chercheurs de toutes les disciplines pour mettre en lien recherche et entreprise » se félicite Andréa Bouille, Vice-Présidente de la Région en charge du développement économique et de l’innovation.
Les porteurs de projet partiront d’une idée pour faire naître un projet afin de le transférer sur le marché. Pour phosphorer, il n’est pas exclu de sortir les étudiants de l’Université pour les confronter à la réalité du terrain en organisant des hackathons. Ils pourront s’appuyer sur le projet de territoire porté par Limoges Métropole. «Le but est d’insuffler des collaborations extérieures pour faire parler au maximum de ce projet » escompte Gilles Toulza, vice-président de la Communauté urbaine. Le lancement d’un incubateur junior est envisagé pour faire émerger des ateliers de fabrication sur les campus. « Ce hub est le lien qui manquait par rapport au monde anglo-saxon ou germanique qui favorise le lien entre enseignement et monde de l’entreprise estime Emile-Roger Lombertie, président d’ESTER, on doit faire en sorte que les étudiants nous bousculent, qu’ils nous aident à résoudre nos problèmes. »

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Haute-Vienne À lire ! ÉCONOMIE > Nos derniers articles