Le Poulailler, nouveau tiers-lieu médocain


Le Poulailler, un site convivial de créativité. Un nouveau tiers-lieu à la fois ressource et incubateur de projets ESS!

Le Poulailler, un site convivial de créativité. Un nouveau tiers-lieu à la fois ressource et incubateur de projets ESS!Emmanuelle Diaz | Aqui

Le Poulailler, un site convivial de créativité. Un nouveau tiers-lieu à la fois ressource et incubateur de projets ESS!

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 3 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 30/03/2022 PAR Emmanuelle Diaz

Tiers-lieux lesparrain bien connu, la Cocotte minute vient de s’agrandir avec l’ouverture toute récente du Poulailler. Un lieu destiné à devenir non seulement un pôle ressource pour tous les utilisateurs du réseau des tiers-lieux du Médoc, mais aussi un incubateur de projets d’activités professionnelles dans le secteur de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS).

Né sous l’impulsion d’un double besoin (celui de la Cocotte minute -premier tiers-lieu médocain- d’agrandir sa capacité d’accueil et celui du Réseau Médoc tiers-lieux, de proposer un lieu ressource central dans le territoire), Le Poulailler, nouveau lieu médocain, a récemment vu le jour en centre-ville de Lesparre. Une extension de la Cocotte devenue possible grâce à l’obtention par cette dernière et le Réseau des tiers-lieux médocains de l’appel à projets national de l’ANCT (Agence Nationale de la Cohésion des Territoires) intitulé « Fabrique de territoires, nouveaux lieux nouveaux liens : Devenir tiers-lieu ressource pour les autres tiers-lieux de son territoire ».

Le tiers-lieu : une structure rurale

Implanter un tiers-lieux loin des grands centres urbains ? Une idée incongrue pour certains mais que réfute Marie-Laure Leglu, co-fondatrice de la Cocotte minute et co-présidente du réseau Médoc tiers-lieux : « Une des vocations du tiers-lieu, c’est aussi de diminuer l’impact des transports, car ce réseau d’entraide est parti d’un constat : pour se former ou être accompagné, quand on a un projet professionnel, on a l’obligation de se déplacer ; les structures étant majoritairement en ville. Or là, on peut le faire près de chez nous. On a la possibilité de trouver des solutions sur place en limitant l’impact environnemental ». Une valeur essentielle pour les fondateurs de Médoc tiers-lieux.

Des compétences et de l’entraide

« Nous avons été lauréats à travers une double exigence car pour répondre à l’appel à projet, il fallait qu’il y ait un nouveau lieu et une action de territoire. Le Poulailler est destiné à élargir les activités de travail partagé, pas simplement dans le tertiaire, mais aussi dans l’artisanat et bien d’autres activités. En même temps, il a vocation à être pôle ressource pour l’ensemble des tiers-lieux grâce à la mise en place d’un incubateur de projets s’appuyant sur les différentes compétences de l’ensemble des utilisateurs des tiers-lieux du territoire. Un des axes forts des tiers-lieux, c’est l’hybridation. On a la conviction qu’un écosystème diversifié vit mieux et plus longtemps que la monoculture », explique Marie-Laure Leglu. L’objectif ? Travailler, se former et créer autrement dans les territoires ruraux, mais aussi sur le mode « faire avec » et non « à la place de » ou « faire pour ». Un autre point essentiel pour les lauréats de l’appel à projet.

L’Économie Sociale et Solidaire : une activité au centre du projet

Un travail en partenariat qui passe notamment par la mise en place d’un incubateur de projets d’activités professionnelles dans le secteur de l’Économie Sociale et Solidaire. « On a réalisé qu’autour de l’ESS, dans le Médoc, il n’y avait pas forcément de dynamique clairement identifiée et qu’on passait à côté des soutiens, des aides des collectivités territoriales et autres instances parce que pour eux, on n’était pas des acteurs économiques. Or, dans l’ESS, il n’y a pas que des coopératives. Il y a aussi des associations et d’autres formes d’acteurs qui peuvent être des acteurs économiques, directement ou indirectement », explique la responsable dont l’incubateur a pour vocation «de travailler en concertation avec les acteurs déjà existants et d’être un relais pour accompagner des projets au plus près des réalités locales ».


Pour info :
la Cocotte minute 19, rue Jean Jacques Rousseau
33340 Lesparre-Médoc
https://fr-fr.facebook.com/CocotteMn/
cocotte.info@gmail.com
medoctierslieux@gmail.com
Tel : 05 57 75 28 40
Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Gironde À lire ! ÉCONOMIE > Nos derniers articles