Lancement de la saison culturelle “Ressources”


Pierre Hurmic et son adjoint Dimitri Boutleux ont présenté la saison culturelle 2021 "Ressources", du 10 juin au 10 aout.

Pierre Hurmic et Dimitri BoutleuxAqui.fr

Pierre Hurmic et Dimitri Boutleux

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 3 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 04/06/2021 PAR Mélanie Philips

Pierre Hurmic, maire de Bordeaux, a annoncé le lancement de saison culturelle 2021. Elle se tiendra du 10 juin au 10 août sur l’ensemble du territoire, avec un accent mis sur la rive droite, qui « offre une multiplicité de visages ». C’est d’ailleurs sans hasard que le maire, accompagné de son adjoint Dimitri Boutleux, a présenté cette saison “Ressources” à la Fabrique Pola.

« Cette saison est une invitation à revivre ensemble », déclare Pierre Hurmic. Après des confinements successifs durant lesquels « artistes et structures ont été contraints au silence », relancer la culture est primordiale. « Proposer une nouvelle saison culturelle doit nous permettre de respirer, enfin », poursuit-il. Une saison qui se voudra être en deux temps : en juin la réouverture des musées et durant le mois de juillet, il s’agira de laisser la place aux festivals et spectacles. Une saison qui va « s’allumer progressivement et s’intensifier au fur et à mesure » précise Dimitri Boutleux, alors qu’il y a quelques semaines encore, il n’était pas possible d’envisager une programmation de spectacles vivants. Un adjoint qui se montre ému de présenter cette programmation. 

« Forces vives » à l’honneur

Cette saison met à l’honneur les « forces vives » à travers des créations et des initiatives artistiques qui permettent de re-découvrir la ville autrement. Et notamment cette rive droite, encore trop méconnue de chacun et regorgeant pourtant de beaucoup d’histoires. « Un territoire aujourd’hui riche de mémoires, de patrimoines et d’espaces qui restent encore à explorer ». Le collectif Cancan s’est vu offrir une carte blanche pour l’aménagement du parvis des Archives Bordeaux métropole. Offrant une scénographie privilégiant le réemploi et le recyclage. Le collectif n’est pas le seul à avoir des cartes blanches. On retrouve également une proposition du Confort Moderne de Poitiers qui, avec l’artiste Vava Dudu, vont investir l’hôtel de Ragueneau. L’association bordelaise Zébra3 propose à son tour une exposition à ciel ouvert, aux abords de la Fabrique Pola.

21 expositions font partie de cette programmation « éclectique ». Certaines d’entre elles sont déjà lancées, comme c’est le cas du Musée des Beaux-Arts, du Jardin botanique, du Musée d’Aquitaine, des Archives Bordeaux Métropole ou encore de la Base sous-marine. D’autres sont inaugurées ce 10 juin, comme le Capc, la Galerie des Beaux-Arts, l’espace Saint-Rémi… De nombreux festivals déjà bien connus des bordelais font partis de la programmation : Les Tropicales, Pygmalion, Trente trente, Ecran total, PanOramas, Ahoy, Relâche… D’autres manifestations sont au programme, et se veulent être sous le signe de la relance de l’écosystème artistique et culturel bordelais.

Investir l’espace public  

L’un des objectif étant de réinventer l’espace public, on peut retrouver notamment l’exposition Légendes de Chahuts avec une installation éphémère de La Vaste Entreprise déployée des Capucins à la flèche Saint-Michel. Avec plus de 350 écriteaux déployés sur les trajets les quotidiens. Les bordelais pourront aussi croiser la route du parcours d’oeuvres skatables Bon voyage. Initié par le skateur Léo Valls et l’association Board-O, il invite à découvrir autrement la « ville des skateurs ».

Ce projet « solidaire et éco-responsable » a pour ambition d’impliquer le plus possible bordelais et bordelaises avec des projets participatifs afin de créer une réelle convivialité. Au programme, 90 projets seront mis en lumière. Parmi eux, 40 projet soutenus par des aides à la production et à la création. Le budget pour cette saison est en baisse, avec un investissement de 1,4 millions d’euros, dont 73 000 € de mécénat. L’objectif est de produire une saison culturelle attrayante avec des moyens moins importants.

Retrouvez l’intégralité du programme ici 

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Bordeaux / Gironde À lire ! CULTURE > Nos derniers articles