Laine et Compagnie ouvre une boutique à Château-Chervix


Laine et Compagnie, Entreprise du Patrimoine Vivant, est spécialisée dans la fabrication de literie naturelle en laine à Château-Chervix, un village de 700 âmes. Avec sa nouvelle boutique, l'entreprise compte faire venir des clients de loin.

Boutique de literie naturelle en laine aménagée avec une vue sur l’atelierNicole Bureau.

La boutique "Laine et compagnie" a été joliment aménagée avec une vue sur l’atelier

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 3 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 12/10/2022 PAR Corinne Merigaud

Attirer des clients au village plutôt qu’arpenter les salons, marchés et autres foires bio, c’est le nouveau défi de Jean-Philippe Rouanne. Depuis deux décennies, il fabrique des matelas en laine, couettes, sur-matelas, futons et oreillers. Cet ancien tondeur n’a pas cherché le mouton à cinq pattes pour créer son entreprise face au manque de valorisation de la laine en Nouvelle-Aquitaine.

« Aujourd’hui, les gens sont attentifs au sourcing, à l’économie circulaire, aux circuits courts et à la RSE. Nous, c’est notre ADN depuis le début, note le gérant. L’entreprise est insérée dans son territoire, en lien avec les agriculteurs pour valoriser la laine en circuit court pour un meilleur bilan carbone. » Cette démarche responsable et assumée, novatrice à l’époque, lui a permis de se faire une place parmi les leaders sur ce marché de niche.

Du stock pour que le client reparte avec son matelas

L’ouverture de ce magasin de 40 m² devrait relocaliser la commercialisation tout en réduisant ses frais de déplacements. « Nous allons recentrer nos efforts de communication en ciblant la clientèle dans un rayon de 250 km. Bordeaux, Périgueux, Angoulême, Brive, Poitiers, Clermont-Ferrand et même plus près, à Limoges où on a du boulot car beaucoup de gens ne nous connaissent pas. Nous voulons profiter de la proximité de l’A20 pour que les gens s’arrêtent à la boutique. »

Un joli show-room où grâce à une baie vitrée, les clients peuvent aussi découvrir l’atelier et le savoir-faire de cette entreprise labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant. La boutique est ouverte en semaine et c’est nouveau le samedi. « Nous essayons maintenant d’avoir un peu de stock pour que le client reparte avec le matelas de son choix ». Pour ce magasin, il a investi plus de 15 000 euros et bénéficié de 5 500 euros collectés auprès de la plateforme de financement participatif « j’adopte un projet ».

Les membres de l'équipe Laine et compagnieNicole Bureau.

En deux ans, Laine et Compagnie a doublé son effectif

La participation aux marchés et salons nationaux va passer d’une vingtaine par an à six avec une présence sur des événements locaux connus comme la foire bio « Coccinelles et compagnie » de Limoges. Un positionnement qui répond à une évolution du marché. « Les comportements des gens ont changé, 90 % nous ont connus grâce à notre site Internet, mais cela ne les empêche pas de venir nous voir » assure-t-il. Des ateliers seront organisés chaque mois pour faire découvrir ce savoir-faire ancien remis au goût du jour.

Une progression de 30 % par an


Le confinement a dopé le marché de la literie avec une progression jusqu’à 30 % par an depuis 2020 ; « intenable pour nous, mais ça s’est calmé reconnaît-il, nous avons ouvert un second atelier et réaménagé le premier pour faire face.» Cinq emplois ont été créés en deux ans, portant l’effectif à dix, pour un prévisionnel de 540 000 € fin 2022. L’entreprise a reçu dernièrement deux prix « Stars et métiers » catégorie « responsable » remis par la Chambre de Métiers et la Banque Populaire.

La laine est fournie par une quarantaine de producteurs et sept races ont été choisies pour leurs qualités particulières. « Elles doivent avoir du ressort pour encaisser du poids et reprendre leur forme, précise-t-il. on sélectionne des élevages de plein air entre Brive et Nantes et nous payons à prix fixe 1,80€ le kilo quand le cours normal varie entre 10 et 50 centimes. »

Au Pays basque, la laine a aussi le vent en poupe avec l’entreprise Traille qui valorise la laine de Lacaune fournie par la coopérative Amatik. Muriel Morot a conçu une solution innovante pour remplacer le duvet ou le polyester des vêtements par cette laine volumineuse. Elle a intégré, en mai, la pépinière d’entreprises Arkinova à Anglet.

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Haute-Vienne À lire ! ÉCONOMIE > Nos derniers articles