La reprise économique régionale confirmée


L'enquête de la Banque de France auprès des entreprises laisse entrevoir une année 2022 bien orientée avec une progression de l'emploi global.

Usineur industriel - photo d'illustrationCC 0 - Domaine public

Usineur industriel - photo d'illustration

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 2 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 14/02/2022 PAR Cyrille Pitois

La reprise économique régionale résiste aux résurgences de la pandémie et aux tensions sur la logistique des approvisionnements, les prix et les recrutements, indique la Banque de France en publiant les résultats de son enquête annuelle auprès des entreprises de Nouvelle Aquitaine.

La Banque de France observe l’évolution de l’économie de la Nouvelle Aquitaine au plus près de la vie des entreprises. En 2021, celles-ci ont réussi à s’adapter à la crise sanitaire et à retrouver le chemin de la croissance et de l’emploi.  La plupart des secteurs retrouvent leur niveau d’avant crise dès le troisième trimestre 2021. L’institution économique y lit les signes « d’une reprise solide et, toutes choses égales par ailleurs, l’activité continuera de progresser en 2022, » prévoit-elle.  

Industrie : Tous les segments ont progressé en 2021 avec une activité en hausse globale de près de 10%. Les secteurs spécifiques de la construction automobile et de la fabrication aéronautique sont en retard sur ce calendrier de reprise.

Globalement, plus de la moitié des entreprises connaissent des difficultés d’approvisionnement et des problèmes de recrutement ce qui perturbe la dynamique. L’emploi se stabilise, le nombre d’heures travaillées par salarié s’accroît, le recours à l’intérim complète les besoins. La rentabilité s’améliore malgré les hausses de prix, dont celle de l’énergie. L’investissement repart à la hausse.

Métiers de la restauration - image d'ullustrationRB

Métiers de la restauration – image d’ullustration

Services : L’activité est en hausse mais différenciée selon les prestations. Les services de proximité, très affectés en 2020, enregistrent le plus fort rebond. Le retour à un niveau d’activité d’avant crise n’est pas atteint et demeure tributaire des résurgences de l’épidémie.

L’hotellerie ne retrouve pas non plus son niveau d’avant crise. Mais la progression de la clientèle d’affaires et des touristes étrangers laisse espèrer une nouvelle hausse du volume d’affaires et des effectifs en 2022.

Les services aux entreprises (transport, informatique, ingénierie) accompagnent la dynamique de croissance.

construction chantier -image d'illustrationdimitrisvetsikas1969

construction chantier -image d’illustration

Construction : L’activité connait une nette hausse. La demande des particuliers et des collectivités reste soutenue. Le déficit de main d’œuvre et les tensions sur les approvisionnements freinent cependant le déroulement des chantiers. Les nouveaux devis sont à la hausse pour encaisser l’augmentation des matières premières et de l’énergie.

Nouvelle progression de l’emploi en 2022: La conjoncture régionale resterait favorablement orientée en 2022, toujours tirée par la demande intérieure et l’investissement de même que par le redressement des performances à l’exportation, en particulier dans les secteurs plus longtemps affectés. L’emploi global progresserait à nouveau. L’évolution de l’épidémie, l’ampleur et la persistance des difficultés d’approvisionnement et de recrutement ainsi que les tensions inflationnistes restent des facteurs d’incertitude. 

Retrouvez les résultats de l’enquête annuelle – Les entreprises en Nouvelle-Aquitaine : bilan 2021 et perspectives 2022.

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Nouvelle-Aquitaine À lire ! ÉCONOMIE > Nos derniers articles