La centrale du Blayais, moteur économique


Le centre nucléaire de production électrique du Blayais participe à faire vivre plus de 6 000 personnes en Gironde.

centrale nucléaire du Blayais (Gironde, France)Pierre-Alain Dorange - CC BY-SA 3.0

centrale nucléaire du Blayais (Gironde, France)

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 2 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 20/09/2022 PAR Léo Marchandon

En service depuis 1981, le centre nucléaire de production électrique (CNPE) du Blayais s’est imposé comme l’un des moteurs économiques principaux du territoire, en plus de sa place majeure dans le mix énergétique du département. Selon l’INSEE, elle contribue à faire vivre près 10 000 personnes au nord de la Gironde et la frange Sud de la Charente-Maritime.

Installée à Braud-Saint-Louis à 66 kilomètres au nord de Bordeaux, à proximité de la Charente-Maritime, la centrale électrique du Blayais fournit près de deux tiers des besoins énergétiques de la région. Une étude de l’INSEE, lancée en 2019, et menée en conjonction avec EDF et la préfecture de la région Nouvelle-Aquitaine met en lumière une autre facette de la centrale : son rôle de locomotive économique du Blayais.

Un territoire « fragile »

Pour son analyse, l’INSEE considère un territoire d’inscription s’étirant sur le nord de la Gironde et une petite partie de la Charente-Maritime, englobant 74 communes pour un total de 74 000 habitants. Un territoire que l’INSEE présente comme « fragile socialement ». L’étude y relève un taux de pauvreté de 14,2%, soit 1,6 point de plus que le département. Surtout, 31,4% des 18-24 ans n’y sont ni en emploi, ni en études (contre 19,4% en Gironde). Les salaires moyens y sont inférieurs au département, et l’écart salarial entre hommes et femmes y est plus important.

Ce territoire recouvre des villes majoritairement peu denses, dont au moins 2,5% de la population active en emploi est concernée par l’activité de la centrale. L’INSEE qualifie le territoire d’attractif, notant une hausse démographique de 38 000 habitants entre 1962 et 2017, ainsi qu’une hausse de 10 000 nouveaux emplois entre 1975 et 2017. 

Impact direct & indirect

Premier employeur de ce territoire, le CNPE est un élément central de son maillage économique. Parmi les 1 470 salariés employés par la centrale, 1 260 résident dans le territoire. En prenant en compte les foyers, ce sont 3 970 personnes dont 3 450 sur le territoire que le CNPE contribue à faire vivre.

Les commandes passées par la centrale à des fournisseurs ou sous-traitants génèrent 1040 emplois, dont 330 seulement sur le territoire. Ces entreprises sont pour les trois-quarts implantées hors du département.

De plus, la consommation de produits et de services vient en outre créer 1 030 emplois induits supplémentaires. Au total, l’INSEE relève 3 540 emplois liés à la centrale, qui contribue à faire vivre près de 9 400 personnes dont 6 700 en Gironde.

Infos pratiques !

La centrale du Blayais comprend quatre réacteurs nucléaires accompagnés de quatre hectares de panneaux photovoltaïques. L’électricité décarbonnée qu’elle produit représente 7% de la production totale française. Comptant parmi les plus vielles centrales nucléaires françaises, elle a recu un avis favorable de l’Autorité de sûreté nucléaire pour produire pour au moins dix ans supplémentaires.

Retrouvez l’intégralité de l’étude sur www.insee.fr

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Gironde À lire ! ÉCONOMIE > Nos derniers articles