Des artistes en ateliers partagés ouvrent leurs portes


Pauline Castra, artiste plasticienne installée au 23 boulevard Odilon Redon explique son travail en présence notamment de Jean Touzeau, maire de Lormont.

Pauline Castra, artiste plasticienne installée au 23 boulevard Odilon Redon explique son travail en présence notamment de Jean Touzeau, maire de Lormont.Emmanuelle Diaz | Aqui

Pauline Castra, artiste plasticienne installée au 23 boulevard Odilon Redon explique son travail en présence notamment de Jean Touzeau, maire de Lormont.

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 3 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 21/06/2022 PAR Emmanuelle Diaz

Installés depuis mars 2022 dans une douzaine d’appartements voués à la démolition dans le quartier Carriet à Lormont, une trentaine d’artistes et de professionnels de la culture ont ouvert leurs portes, la semaine dernière, pour la première « Tournée des Ateliers ». Une initiative originale qui s’inscrit dans le cadre des Ateliers Partagés, opération mise en place par Panoramas, projet artistique et culturel déployé depuis 2010 sur les villes de Bassens, Lormont, Cenon et Floirac par le Grand Projet des Villes Rive Droite grâce à un partenariat noué depuis 2020 avec l’ESH Domofrance. 

Artistes plasticiens, dessinateurs, mais aussi, sculpteurs, vidéastes, peintres ou performers, ils sont une trentaine à s’être installés depuis le mois de mars dernier dans une douzaine d’appartements situés au sein d’immeubles voués à la démolition, dans le quartier Carriet de Lormont. Une installation d’une durée d’un an qui s’inscrit dans le cadre de l’opération mise en place par Panoramas, projet artistique et culturel du GPV (Grand Projet des Villes Rive Droite), et réalisée en partenariat avec le bailleur social Domofrance.

Un accès à la culture et à la création gratuit installé au cœur des quartiers

Espaces de travail, de recherche et de création, mais aussi de rencontres et d’événements, ces Ateliers Partagés ont ouvert leurs portes la semaine dernière pour une première « Tournée des Ateliers ». « L’innovation, elle ne se fait pas que dans les beaux quartiers. C’est aussi sur nos sites et nos quartiers populaires, un enjeux important. C’est un accès à la culture gratuit mais aussi à la création et ça, c’est fondamental », précise Francis Stéphan, Directeur Général de Domofrance, groupe qui a permis la mise à disposition de ces appartements avant leur démolition dans le cadre d’un projet de rénovation urbaine. Une initiative d’ailleurs déjà tentée avec succès rue Pergaud, à Palmer (Cenon) l’an dernier, dans les mêmes circonstances.

Des artistes en lien avec le territoire et ses habitants

« Cette mise à disposition d’appartements au fur et à mesure des relogements des habitants pour en faire des ateliers répond à plusieurs problématiques : la recherche, pour beaucoup d’artistes, de lieux de travail assez grands et qui soient disponibles à des tarifs très bas puisqu’ils ne paient que les charges. C’est aussi permettre à ces artistes de se rassembler, d’échanger entre eux, de créer des choses ensemble. Mais également d’échanger avec le quartier, de s’immerger dans un territoire avec des temps publics prévus régulièrement dans l’année, comme cette Tournée des Ateliers. Ça peut être aussi des repas partagés en pieds d’immeuble, en soirée, avec les gens du quartier et aussi, pour ceux qui le souhaitent, de créer des temps de partage et des nouveaux projets avec les habitants et avec les acteurs locaux », précise Julie Hoedts, médiatrice à Panoramas et coordinatrice des ateliers partagés.

Des habitants qui sont d’ailleurs invités à participer à ce travail de création artistique, notamment au travers du projet d’Emmanuel Aragon, intitulé « Toute ta mémoire presque », inauguré à l’occasion de ces portes ouvertes. « C’est un artiste plasticien qui travaille sur le langage et est installé dans un des appartements partagés de Panoramas. L’idée, c’est de venir recueillir la parole des autres artistes mais aussi des habitants pour réaliser des textes apposés sur les façades des appartements. L’installation grandit et si pour l’instant il n’y a de textes que chez les artistes en ateliers partagés, il y en aura ensuite aussi chez les habitants qui le souhaitent. L’idée, c’est aussi de faire le lien entre tous les bâtiments, qu’on puisse les identifier visuellement, qu’il y ait une continuité » explique Marie Ladonne, cheffe de projets à Panoramas.

Initiative originale, ces ateliers partagés préfigurent la venue en 2024, à Carriet, de la Nuit Verte (autre projet culturel de Panoramas qui cette année aura lieu à Palmer). « Arriver ici en amont avec plus de deux ans d’avance nous permet de prendre le temps de rencontrer les gens, de nouer des relations plus durables et de confiance avec l’ensemble des acteurs afin de pouvoir proposer des œuvres en collaboration avec tout le monde pour cet événement », poursuit-elle.

D’autres rendez-vous à venir

En attendant, d’autres rendez-vous publics vont être organisés par les occupants des Ateliers Partagés. Répartis entre les boulevards Odilon Redon et Albert Marquet, ils offrent aux habitants et à tous les curieux de culture et d’art, des occasions de rencontre et d’échange :

• Vendredi 22 juillet à partir de 19h – Repas Partagé (repas de quartier) – gratuit ouvert à tous (chacun amène son pique-nique, Panoramas fournit le reste)
• Samedi 23 juillet à 10h30. : Les Petites Marches, balade guidée des Ateliers Partagés à Lormont-Carriet jusqu’au parc Palmer à Cenon, en compagnie de la médiatrice et coordinatrice des Ateliers partagés : Julie Hoedts – gratuit sur inscription (mediation-panoramas@surlarivedroite.fr)

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Lormont / Gironde À lire ! CULTURE > Nos derniers articles