Camping-car Park, équipe 20 nouvelles destinations


Camping-car Park gère 75 aires d'accueil de camping cars en Nouvelle Aquitaine, dont une vingtaine de nouvelles destinations pour cette saison 2022.

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 4 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 11/08/2022 PAR Cyrille Pitois

Fini le père de famille qui monte la tente canadienne ou cabanon chaque soir sous le cagnard, sur un camping différent, façon congés payés. Le camping a changé et continue d’évoluer. Le camping-car confortable et équipé comme un appartement de standing côtoie le van plus sommaire ou même le simple utilitaire aménagé façon baroudeur. Camping-car Park, start up de Loire Atlantique, accompagne les communes pour installer et surtout gérer des équipements adaptés. En rejoignant la plateforme, les plus petits villages bénéficient d’une visibilité nouvelle pour attirer des vacanciers en dehors des sentiers battus.

Un couple de camping-caristes dépense en moyenne 52 euros par jour : 40 euros dans les commerces locaux et 12 euros pour l’hébergement. Avec ses équipements mis en service dans les communes, Camping car Park reverse environ deux tiers de la somme consacrée à l’hébergement à la commune d’accueil.  Un partenariat avec une entreprise privée qui séduit de plus en plus de collectivités.

Camping déficitaire versus accueil du tourisme

« Depuis 15 ans, mille campings municipaux ont fermé, » relève Laurent Morice, co fondateur de Camping car Park avec Corine Bruel. Le plus souvent pour cause d’investissements trop lourds à réaliser pour garder l’équipement au niveau de prestations attendus par les amateurs d’hôtellerie de plein air. « Pour les communes, c’est une contrainte lourde l’entretien d’un camping.  La présence permanente de personnel le soir et le week-end génère souvent du déficit. Elles ont très envie de se débarrasser de la gestion sur un plan budgétaire, tout en ayant besoin de cet outil d’attractivité touristique » retrace Laurent Morice.

La solution Camping-car Park consiste en une borne qui offre les services utiles aux camping caristes : livraison d’électricité, d’eau et vidange des eaux usées.  « Les mouvements mécaniques de la borne sont très limités ce qui limite la casse. En cas de difficulté, l’utilisateur est mis en relation  avec un centre d’appel basé à Pornic d’où on répond aux besoins des 400 bornes installées en 20 à 30 secondes et dans 9 langues différentes » affiche Laurent Morice. Un maillage de techniciens dans les régions permet d’intervenir sur les plus grosses pannes. Tandis que la mairie garde à sa charge l’environnement paysager du site.

La borne devient un atout pour attirer les vacanciers. « Saint-Paul-les-Dax dans les Landes est venu nous chercher; la mairie a bien compris l’intérêt qu’il y avait à se rendre visible auprès des 600 000 camping cars de notre réseau, y compris pour accueillir des curistes. » Rouffignac (Charente-Maritime), Pontenx-les-Forges-Mimizan (Landes), Maubourguet (Hautes-Pyrénées); Saint-Genis-de-Saintonge (Charente-Maritime) Donzenac (Corrèze) et beaucoup d’autres ont signé pour cette solution. 75 destinations à ce jour en Nouvelle-Aquitaine, dont une vingtaine de petites nouvelles en 2022.

“Avoir une gestionnaire de réseau national pour notre aire de camping-car nous rend heureux,” témoigne Frédéric Pomarez, maire de Mimizan. “L’infrastructure récente et végétalisée est conforme à notre marque de commune 4 fleurs. Les équipements et commodités sont de bon niveau. Et en juillet et août, un service gratuit de navettes qui dessert les différents quartiers de la ville vient complèter l’accueil.”

A Grenade-sur-l’Adour (Landes), c’est tout le camping municipal dont Camping-car Park vient de reprendre les clés. Sa gestion pesait trop lourd sur le budget de la petite commune de 2500 habitants. “Nous pouvons entrevoir dès aujourd’hui des retombées financière intéressantes pour la commune autant que pour les commerces locaux,” prévoit la maire Odile Lacouture.

Un outil contre le stationnement sauvage

Au volant de sa maison roulante, le vacancier a juste à débourser à 5,50 euros pour disposer de la carte qui fonctionne comme un télépéage devant chaque borne et lui donne accès 24 heures sur 24 aux 350 aires sur le territoire et même à quelques bons plans chez les commerçants locaux partenaires. Une application smartphone recense pour lui toutes les aires d’accueil et les places disponibles. « A notre façon nous contribuons à une meilleure répartition du tourisme en désengorgeant le littoral et en rendant visibles des aires dans les zones moins fréquentées, » promet encore Laurent Morice. 

L'aire de Vendays-Montalivet, la Pinède, en Gironde.D.R

L’aire de Vendays-Montalivet, la Pinède, en Gironde.

Fondé en 2011 la société prévoit l’ouverture de près de 130 aires avec simple borne ou camping complet sous le label “Camping de mon Village” au long des 12 prochains mois. « Nous sommes en train d’explorer le développement d’un mini bloc sanitaire avec WC-douches, pour accompagner le public en van, » annonce Laurent Morice pour 2023.  Une façon aussi de limiter le stationnement sauvage et anarchique et positionnant ces modules sur des sites choisis par les élus. « Dans le département des Hautes-Pyrénées, nous sommes en réflexion avec les élus sur un travail de fond qui consiste à organiser un réseau d’aires qui permettra d’interdire le stationnement sauvage en dehors de ces sites. La prolifération des véhicules oblige les collectivités à adopter des organisations pour ne pas retrouver des sites naturels envahis et pollués. Il faut a minima des toilettes. Entre 12 et 15 euros la nuit, il n’y a plus de raison de ne pas respecter l’environnement.»

Camping car Park développe aussi des aires en Belgique, en Espagne, au Portugal, en Allemagne et défriche les marchés de l’Europe de l’Est et du Nord. Avec 16 à 17 millions de chiffre d’affaires attendus en 2022, l’entreprise connait une croissance de plus de 50% chaque année et va prochainement atteindre l’effectif de cent salariés.

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Nouvelle-Aquitaine À lire ! ÉCONOMIE > Nos derniers articles