A Glanges, les habitants prêtent de l’argent à leur commune


L’ancien bureau de poste de Glanges sera réhabilité pour accueillir un pôle santé, si le prêt participatif lancée par la Mairie fonctionne.

L’ancien bureau de poste de Glanges sera réhabilité pour accueillir un pôle santéMairie de Glanges

L’ancien bureau de poste de Glanges sera réhabilité pour accueillir un pôle santé

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 3 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 07/02/2022 PAR Corinne Merigaud

Les citoyens de Glanges, en Haute-Vienne? sont invités à participer au financement du pôle santé qui va être aménagé dans cette commune de 500 habitants située à 25 km au sud de Limoges. C’est le pari ambitieux lancé par la maire Emilie Gillet. Avec une différence de taille, les habitants seront remboursés car il ne s’agit pas d’un don mais d’un prêt participatif rémunéré à 1,2 % sur sept ans. Une solution inédite pour investir dans sa santé et lutter contre les déserts médicaux.

A Glanges, c’est une première nationale qui a été lancée le 22 janvier sur la plateforme Villyz. Durant trois mois, les habitants et au-delà les citoyens, peuvent s’engager auprès de la commune en lui prêtant entre 1 et 2.000 euros. L’objectif est de collecter 120.000 euros pour réhabiliter l’ancien bureau de poste, un chantier chiffré à 360.000 euros.

Installer des professionnels de santé, un nouveau besoin

Acquis par la commune en 2001 et transformé en logements sociaux, le bâtiment vacant depuis quelques années nécessite d’importants travaux de rénovation thermique pour atteindre la sobriété énergétique. Le tour de table sera complété avec la part financée par la collectivité (166 352 €) et des subventions (73 648 €).

L’idée de départ a pris une nouvelle tournure, fin 2020. Deux infirmières libérales de Limoges qui souhaitaient s’installer dans un nouveau cabinet ont contacté la municipalité. La maire Emilie Gillet a saisi immédiatement l’occasion en leur faisant visiter le rez-de-chaussée de l’ancienne poste.

« Ce local communal est accessible aux personnes à mobilité réduite mais il était trop grand pour leur cabinet se souvient-elle, c’était une super opportunité, il ne fallait pas les laisser partir. Nous n’aurions jamais osé penser à installer des professionnels de santé à Glanges car il n’y en a jamais eus. Ce besoin avait été exprimé par la population lors des municipales. Nous savions que les habitants avaient une réelle envie de s’impliquer dans les projets de la commune. »

Projet territorial participatif

Au Salon des Maires, elle se renseigne alors sur le prêt participatif et découvre qu’une collectivité peut y recourir en toute légalité. Une rencontre avec Arthur Moraglia, le cofondateur de la plate-forme Villyz, lui permet d’appréhender les modalités de fonctionnement. « Ce concept est parfaitement adapté car les habitants ont l’opportunité de s’inscrire dans un projet territorial et de santé estime l’élue, et c’est aussi un moyen de montrer aux professionnels de santé que des patients attendent leur arrivée. C’est difficile aujourd’hui de les attirer dans nos campagnes.»

Le projet de pôle santé de GlangesMairie de Glanges

Le projet de pôle santé de Glanges

Villyz a été spécialement créée pour permettre aux citoyens de financer des projets de leur collectivité via un prêt participatif. Selon une étude « Créatests » de septembre 2020, sur 1045 participants 83% des Français sont d’accord pour prêter à leurs collectivités et 22 % souhaiteraient prêter plus de 1.000 euros.

Pour compléter l’offre de soins du pôle santé, un médecin généraliste est donc activement recherché afin de prendre en charge des patients répartis sur toute la communauté de communes. Enfin, un cabinet de télé-ophtalmologie ouvrira grâce à une antenne d’une société bordelaise qui proposera des téléconsultations.

Un démarrage très encourageant

Emilie Gillet espère que « un maximum de Glangois s’investiront et investiront de même que des habitants de la communauté de communes, du département, de la région, qui habitent au niveau national et même à l’étranger, ce n’est pas un problème. C’est ouvert à tous avec une pièce d’identité en cours de validité car il faudra la télécharger sur Villyz. J’aimerais qu’ils soient nombreux à investir de petites sommes jusqu’à 2.000 euros. Cela montrera que chacun à son niveau peut participer. En une semaine, nous avons collecté 13 000 €, nous sommes très contents et beaucoup de gens nous demandent comment ils peuvent nous aider. »

Une réunion publique sera organisée le 11 février, à 19 h à la salle des fêtes, pour présenter les modalités de souscription en ligne. Les participants seront remboursés chaque trimestre grâce aux recettes du logement social réhabilité et à d’autres loyers dont ceux du futur tiers-lieu et d’un commerce qui doit ouvrir.

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Haute-Vienne À lire ! SANTÉ > Nos derniers articles