A Bordeaux, l’enquête culturelle ne fait que commencer


C&D le lab
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 2 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 11/12/2012 PAR Aymeric Bourlot

Après les bilans mitigés des deux éditions d’Evento (2009 et 2011) et face aux critiques sur la politique culturelle de la ville, Alain Juppé a décidé l’an dernier de changer son fusil d’épaule. Souhaitant retrouver la dynamique qui avait animé la campagne pour la candidature de Bordeaux au statut de capitale européenne de la culture 2013, le Maire a d’abord voulu revenir à la base de la création et modifier le processus de concertation. Objectif avoué : impliquer davantage les Bordelais, autant que les artistes, dans la définition d’un évènement afin de mieux répondre à leurs attentes en matière d’offre culturelle.
Pour ce faire, c’est vers le duo Clarac-Deloeuil qu’Alain Juppé s’est tourné. Un duo qui  présente l’avantage de connaître et d’habiter la ville tout en ayant en plus une connaissance de son vécu culturel et de son milieu artistique, « Notre réussite serait de parvenir à fédérer les Bordelais pour révéler l’ADN culturel de cette ville et créer un évènement qui en soit au plus près » explique ainsi Jean-Philippe Clarac. « Nous ne sommes pas un cabinet d’ingénierie culturelle, notre regard est donc directement celui de la réalisation artistique » précise pour sa part Olivier Deloeuil avant d’en venir au cœur du sujet, « La concertation va se faire en deux temps. D’abord nous interrogerons les Bordelais et les acteurs du monde culturel national sur leur conception même de l’évènement, de l’évènement culturel et de l’évènement culturel à Bordeaux ; puis, à partir des réponses à ces trois questions, nous organiserons un rendez-vous festif et artistique invitant tous les Bordelais à débattre ensemble de la nature de l’évènement ».

De l’enquête à la quête

Une double réflexion, bien séparée dans le temps, que les deux compères espèrent, via leur dispositif baptisé « Enquête / En Quête », pouvoir synthétiser autour d’un évènement qui fasse consensus à la fois auprès des connaisseurs et auprès du grand public. Ou le difficile amalgame auquel Evento n’était pas parvenu. « En consultant des intellectuels comme Jacquues Attali, Alain Badiou et Paul Virilio, mais aussi des personnalités culturelles tels Bernard Faivre d’Arcier, Président des Biennales de Lyon, ou Laurent le Bon, Directeur du Centre Pompidou de Metz, nous voulons, dans un premier temps, avoir des avis d’experts. Mais ces avis prendront vraiment du sens dans la confrontation avec ceux des Bordelais sur le terrain » analyse Clarac.
Déjà en cours, cette « Enquête » sous forme de prise de température auprès des spécialistes va se poursuivre jusqu’à la fin de l’année pour laisser place à l’étape « En Quête » qui se déroulera les vendredi 1er et samedi 2 mars 2013 au Muséum d’Histoire Naturelle de Bordeaux. En attendant, l’enquête en ligne sera ouverte à tous dès demain.

http://www.clarac-deloeuil.fr/lelab/

Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires
On en parle ! Gironde À lire ! CULTURE > Nos derniers articles