Valoriser les déchets,Bordeaux Métropole mise sur l’Ecopoint


Bordeaux Métropole propose aux riverains, à Bègles puis à Bordeaux, un nouvel espace de collecte des déchets, de don, de tri et de partage.

Alain Anziani, président de Bordeaux Métropole, Patrick Labesse, vice-président en charge de la collecte, tri et valorisation des déchets, Clément Rossignol-Puech, maire de Bègles, inauguration Écopoint BèglesAqui.fr

Alain Anziani, président de Bordeaux Métropole, Patrick Labesse, vice-président en charge de la collecte, tri et valorisation des déchets, Clément Rossignol-Puech, maire de Bègles, inauguration Écopoint Bègles

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 3 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 20/10/2021 PAR Margaux Renaut

Dans le cadre de son futur plan stratégique déchets 2026, Bordeaux Métropole a inauguré, ce mardi 19 octobre dans le quartier Terre Sud à Bègles, le premier Écopoint de l’agglomération. Une installation destinée à réduire et valoriser les déchets, mais surtout changer le regard des habitants sur ces mêmes déchets. À cette occasion, étaient présents, Alain Anziani, président de Bordeaux Métropole, Patrick Labesse, vice-président en charge de la collecte, tri et valorisation des déchets ainsi que Clément Rossignol-Puech, maire de Bègles.

Un Écopoint est une installation qui regroupe un certain nombre de services tels que des bacs de collecte pour les ordures ménagères et les emballages recyclables en carton, métal et verre. Mais aussi, une borne Relais pour le don de vêtements, trois bacs pour le dépôt du compost et un espace de collecte pour les petits électroménagers.

« Nous trouvons innovant et pertinent de rassembler tous les espaces de collecte au même endroit » explique Boris Cousin, responsable de centre à la direction de la prévention et gestion des déchets à Bordeaux Métropole, « cette collecte n’étant que la face visible de l’iceberg, car l’autre objectif de l’Écopoint est de réduire et de valoriser les déchets en proposant des animations sur les écogestes à adopter pour générer moins de déchets et leur offrir une seconde vie ».

En effet, selon Alain Anziani, président de Bordeaux Métropole, « la réduction des déchets de façon substantielle est un enjeu majeur qui ne fonctionnera que grâce à leur revalorisation ». L’objectif de la Métropole étant de parvenir à réduire de 15 % la production de déchets d’ici 2030, Patrick Labesse, maire de Carbon-Blanc et vice-président en charge de la collecte, tri et valorisation des déchets, considère indispensable « d’effectuer un véritable travail auprès des habitants afin de les accompagner au mieux au changement ». Ainsi, cette expérimentation, qui se poursuivra par l’installation d’un deuxième Écopoint à Bordeaux Benauge, s’inscrit dans une volonté de proposer aux riverains une expérimentation positive autour du déchet grâce notamment à ce point d’apport volontaire multiflux.

 “Porter un regard positif sur les déchets”

Clément Rossignol-Puech, maire de Bègles et Vice-président de Bordeaux métropole en charge de la stratégie des mobilités et mobilités alternatives, a exprimé sa fierté d’accueillir « cette belle expérimentation » mais surtout la cohérence du choix de l’emplacement. « Le quartier des Terres Sud est un quartier labellisé écoquartier, avec 40 hectares de verdure » explique le maire de Bègles, « à deux pas, du lycée Vaclav Havel, premier lycée de France à énergies positives ». Avis partagé par Alain Anziani, qui considère que « la ville de Bègles est effectivement une belle vitrine ». Bien que « l’excellence environnementale soit particulièrement importante », il reste, selon Clément Rossignol-Punch, « quelques points de réglages tels que la question du stationnement ou celle des déchets, bien trop souvent victime d’un oubli collectif ».

Bordeaux métropole anticipe sur son futur plan stratégique déchets 2026 et innove avec 3 expérimentations, qui devraient durer 4 à 6 mois, pour accompagner et mobiliser les habitants afin de réduire et de valoriser les déchets qu’ils produisent. Deux autres dispositifs d’expérimentation sont donc prévus : une aire de réemploi à Gradignan et un point d’apport volontaire de biodéchets à Mérignac. À Gradignan, l’objectif du dispositif étant de proposer un conteneur de dépôt gratuit, encadré par des agents de la métropole, dans le but de mieux trier les matériaux ou les objets afin de déterminer si certains d’entre eux ne pourraient éventuellement pas être réutilisés par d’autres personnes, et donc leur offrir une seconde vie.

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Bordeaux Métropole / Gironde À lire ! NATURE > Nos derniers articles