Une rencontre citoyenne placée sous le signe des travaux


Philippe Quertinmont, adjoint au projet de ville, politique de la ville et urbanisme, s'est exprimé sur les questions de propreté.

Rencontres citoyennesEmmanuelle Diaz | Aqui

Rencontres citoyennes

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 3 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 14/02/2022 PAR Emmanuelle Diaz

Troisième rendez-vous de l’année, la rencontre citoyenne des quartiers Génicart Centre, Montaigne et Herriot qui s’est déroulée en début de semaine dernière a été, pour Jean Touzeau, maire de la commune, l’occasion de revenir sur les événements qui ont secoué la ville lors du réveillon de fin d’année. Plus positif, il a également dressé le bilan de ses réalisations de l’an passé et abordé la question des grands travaux en cours et à venir sur le territoire lormontais.

Toujours scandalisé par les événements qui ont secoué sa ville lors du réveillon de la Saint-Sylvestre, Jean Touzeau a souhaité débuter cette réunion par un rappel des faits suivi de l’intervention Nicolas Pérez, chef de la division des Hauts de Garonne -Police Nationale. « Depuis janvier 2021, le commissariat de Cenon a la responsabilité de toute la rive droite. A ce titre, nous avons bénéficié d’un renfort d’effectifs : une Brigade Anti Criminalité -que nous n’avions pas jusqu’à présent-, mais aussi, un petit groupe dédié aux stupéfiants ainsi qu’une équipe affectée aux violences intra-familiales », a précisé le fonctionnaire, avant de rappeler que sur l’année passée, les gardes à vue sur Lormont, ont augmenté de 70% et qu’il y a eu 400 interpellations. « La sécurité, c’est un travail collectif. On y associe les services municipaux, les bailleurs, les services sociaux et les citoyens. Au commissariat, il y a une cellule dédiée au service de partenariat », explique-t-il, invitant ainsi la population à fournir toutes les informations utiles à une enquête.

Une ville en transition et de grands travaux en perspective

Reprenant la parole, Jean Touzeau a dressé un bilan des réalisations de l’an passé : le doublement des effectifs de la police municipale grâce à l’arrivée d’ASVP, l’existence de dispositifs de médiation, le passage de la ville en zone 30 et un important travail sur les cheminements doux « afin de diminuer le poids de la voiture ». « L’esplanade François Mitterrand a été entièrement recomposée. Mais surtout, nous travaillons avec l’association Didée et d’autres acteurs pour que les productions des jardins que nous avons mis en place puissent être transformées dans les cuisines qui sont à côté. Le but? Avant tout, créer un lien en direction des familles ».

Dernier grand chantier : la poste et le centre commercial, recomposé avec notamment, des logements pour les jeunes. « Quand au central téléphonique, la Métropole a lancé un concours de reconfiguration du site avec des perspectives économiques », précise-t-il.

Le réseau de chaleur : un chantier incontournable

Mais le point d’orgue de la soirée a été la présentation des travaux relatifs au réseau de chaleur de la ville. Un chantier essentiel pour la commune et qui devrait durer jusqu’en 2023. « Le réseau de canalisations est très ancien et il importe de le remplacer. Au niveau de la ville, il y a aussi un travail sur les diffusions secondaires pour qu’il n’y ait pas de problème de fourniture d’eau chaude dans les appartements » , précise d’emblée l’élu.

« Depuis janvier 2021, la délégation de service public a signé avec Bordeaux Métropole pour assurer le réseau de chaleur urbain sur les communes de Cenon, Lormont et Floirac. Dès lors, des travaux de renouvellement du réseau actuel -qui a 50 ans et arrive en fin de vie- ont été engagés », note Virginie Soudet, adjointe technique et administrative aux Hauts de Garonne Énergie. Des travaux qui sont de deux ordres : la rénovation (suite à de nombreuses fuites) et les extensions (création de nouveaux réseaux, notamment avenue de Paris).

Concrètement, la rue des Gravières devrait être raccordée dans une dizaine de jours, suivie, la semaine prochaine par la rue Moulin. Puis, viendra le quartier Montaigne et la zone Diderot (en mars). Là, commenceront les travaux sur la rue du 19 Mars. En mai-juin, ils s’étaleront du Pont des Collines jusqu’à Gravières. Autre chantier prévu : le remplacement du réseau jusqu’au centre commercial puis rue Jean Herriot.

Au total, ce sont 15kms qui sont à renouveler et 7 autres qui doivent être mis en place.

L’ensemble de ces travaux est consultable sur le site de la ville ou sur celui des Hauts de Garonne Énergie. Des flyers sont également distribués dans les boîtes aux lettres.


Prochaine rencontre citoyenne : Le 1er mars à 17h30 pour quartier Lissandre à la salle des fêtes du quartier.

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Lormont / Gironde À lire ! SOCIÉTÉ > Nos derniers articles