Une expérience immersive contre le changement climatique


Le 19 novembre avait lieu l'inauguration d'un serious game sur les effets du changement climatique sur la forêt, créé par l'Office national des forêts et la Région Nouvelle-Aquitaine.

Inauguration du serious game Espéride et la forêt de demainAqui.fr

Inauguration du serious game Espéride et la forêt de demain

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 3 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 23/11/2021 PAR Margaux Renaut

En fin de semaine dernière était inauguré, dans les locaux de Cap Sciences à Bordeaux, le premier « serious game » sur les effets du changement climatique sur la forêt. Intitulé, Espéride et la forêt de demain, ce jeu créé par l’Office national des forêts (ONF) et la Région Nouvelle-Aquitaine devrait permettre de sensibiliser et informer le plus grand nombre sur les interactions entre la forêt, les choix de gestion et le climat de demain.

La création de ce serious game, soit activité ludique à l’intention sérieuse, s’inscrit dans des enjeux de société sur le changement climatique. « Les débats autour du changement climatique sont très anxiogènes, on parle même d’écoanxiété, explique Fabrice Sin, pilote du projet pour l’ONF. Nous avons voulu montrer au travers de ce jeu que des solutions existent et que l’on peut mobiliser le public sur ces enjeux ».

Dans la peau d’un forestier
Disponible depuis le 19 novembre, en ligne ou sur les plateformes de téléchargement IOS et Androïd, Espéride et la forêt de demain permet d’expérimenter des solutions à partir de scénarios tirés de l’expérience réelle des forestiers. L’originalité du concept réside dans le fait que le joueur a la possibilité de vivre une expérience forestière dans le réel à la suite de la réalisation des différentes missions virtuelles.

Développé avec l’entreprise CCCP, studio de développement de jeux vidéo et de Serious Games qui possède un studio à Pessac, l’objectif du jeu est selon Hanane Abdaoui, chargée de communication globale à l’ ONF « de se mettre dans la peau du forestier pour comprendre que lorsque l’on gère une forêt, il faut faire des choix qui ont tous des conséquences sur la forêt ». 

 « Le serious game est composé de différents scénarios basés sur des thèmes comme la chasse ou l’érosion, dans lesquels on peut retrouver les environnements forestiers que l’on retrouve en Nouvelle-Aquitaine, la forêt de montagne, la forêt de littoral et la forêt de plaine » explique-t-elle. Et si le joueur n’était pas assez immergé, une fois toutes les missions réussies, le jeu offre la possibilité de passer une demi-journée avec un acteur de la filière forêt bois.

À l’occasion de cette journée d’inauguration, ont aussi été mis en place, dans les locaux de Cap Sciences, des minis jeux autour du serious game. « Le memory a pour objectif de mettre en avant les solutions aux conséquences du changement climatique, le Qui-est-ce ?, permet de découvrir les personnages du jeu et par la même occasion, les différents métiers liés à la forêt et le burger quiz, à en apprendre un peu plus sur la situation du paysage forestier » détaille Hanane Abdaoui. « Tout cela dans le but de permettre au grand public, d’appréhender et comprendre le changement climatique et ses effets ».
  

Vulgariser et sensibiliser de façon ludique

 

Visés par cette opération de sensibilisation, les adolescents ou jeunes adultes, plus particulièrement ceux qui se posent des questions et ceux qui ont envie d’agir, sans savoir comment. En projet pour le printemps prochain, à destination des scolaires, l’organisation d’un défi entre des lycées de Nouvelle-Aquitaine, avec comme récompense à la clé, une journée d’immersion en forêt avec des professionnels du secteur.

Cette inauguration était d’ailleurs également l’occasion « de faire un retour sur les projets expérimentaux lancés par l’ONF dans le cadre de la feuille de route NéoTerra, la feuille de route environnementale de la Région » explique Hanane Abdaoui. Une feuille de route qui a pour ambition de définir une trajectoire de transition environnementale globale en massifiant et en accélérant son action. La Région, disposée à soutenir des projets plus originaux, finance entièrement le serious game, à hauteur « d’environ 400 000 € ».

Fruit d’une année de travail, « Espéride et la forêt de demain, a l’ambition de permettre de retrouver confiance en l’avenir par la découverte de moyens d’agir et des choix possibles » résume Fabrice Sin, pilote du projet pour l’ONF.

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Nouvelle-Aquitaine À lire ! ENVIRONNEMENT > Nos derniers articles