Une 20ème édition pour la biennale de danse contemporaine


Isadora Duncan ouvrira la 20ème édition du festival Danse Emoi le mardi 8 mars à 20 h lors d'une soirée consacrée aux femmes pionnières de la danse moderne

Isadora Duncan ouvrira cette 20èmeédition le 8 mars à 20 hCamille Blake

Isadora Duncan ouvrira cette 20èmeédition le 8 mars à 20 h

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 4 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 07/03/2022 PAR Corinne Merigaud

Déprogrammée en 2020 en raison de la crise sanitaire, la biennale de danse contemporaine Danse Emoi est de retour à Limoges, du 8 mars au 12 avril, pour sa 20ème édition. La Ville de Limoges propose une programmation ambitieuse, originale et avec des tarifs plus accessibles pour attirer un public plus jeune. Le premier spectacle rendra hommage à Isadora Duncan, une pionnière de la danse contemporaine qui a bouleversé les codes. Parmi les spectacles à ne pas manquer « Ulysse », revisité à nouveau par son créateur Jean-Claude Gallotta, sera joué pour la première fois à Limoges, et le ballet des acrobates de la Compagnie XY et Rachid Ouramdane « Möbius » ou le « Faust  nocturne» de Claude Brumachon et Benjamin Lamarche.

Quatre ans après la précédente, cette 20ème édition est un peu comme un voyage vers l’inconnu en termes de fréquentation. Le public, privé de danse contemporaine depuis si longtemps, sera-t-il au rendez-vous ? Difficile de répondre mais comme le remarque Vincent Jalby, premier adjoint au maire de Limoges, « Il y a un public de connaisseurs, ce rendez-vous est très connu et attendu. Nous avons conçu un programme pour aller vers le public en diversifiant les lieux, avec des formats courts et des tarifs attractifs, à partir de 5 euros, afin d’attirer le jeune public et pour que la danse contemporaine rayonne un mois. »

Les centres culturels de Limoges, scène conventionnée d’intérêt national art et création chorégraphique, et leurs partenaires, accueilleront treize pièces soit quinze représentations dans les centres Jean-Moulin, Jean-Gagnant, à l’Opéra de Limoges, au musée des Beaux-Arts, au Centre dramatique national du Théâtre de l’Union, à la Bibliothèque francophone multimédia de Beaubreuil et pour la première à l’École normale supérieure d’art.

Quatre ans après sa dernière édition, Danse Emoi propose 13 spectacles de danse contemporaine

Les pionnières de la danse en ouverture

Cette 20ème édition mettra à l’honneur des pièces originales et des répertoires de chorégraphes venus d’horizons pluriels. Elle débutera le 8 mars à Jean-Gagnant, journée internationale des droits des femmes, par un hommage à des femmes pionnières de la danse moderne, mises en lumière par trois chorégraphes et danseuses historiques du début du XXe siècle avec trois spectacles.

D’abord, « Isadora Duncan » de Jérôme Bel, première femme à danser pieds nus et à incarner une liberté nouvelle pour son art et la condition féminine. Ensuite, « Ida I don’t cry me love » de Lara Barsacq, le 10 mars à Jean-Moulin, rendra hommage à Ida Rubinstein, la première à se produire nue sur scène ce qui fit scandale au début du XXème siècle. Ce spectacle a fait partie de la selection du Prix Maerterlinck de la critique dans la catégorie meilleur spectacle de la saison 2020. Et enfin, le troisième spectacle « Loïe Fuller : Research » de Ola Maciejewska, le 15 mars à l’ENSA, célébrera la danse serpentine qui a révolutionné les arts de la scène avec une « dancing dress », une robe aux formes changeantes.

Ola Maciejewska rendra hommage à Loïe Fuller le 15 mars à 19 hMartin Argyroglo

Ola Maciejewska rendra hommage à Loïe Fuller le 15 mars à 19 h

Claude Brumachon et Benjamin Lamarche présenteront, quant à eux, le 22 mars à Jean-Moulin, les derniers heures d’un Faust qui a trop aimé dans une ambiance années 80. La pièce phare de Jean-Claude Gallotta « Ulysse », recréée tous les dix ans, sera elle, présentée le 23 mars à l’Opéra avec le Groupe Emile Dubois. Ce ballet blanc joué pour la première fois à Limoges par dix danseurs reprend l’esprit de la version d’origine avec une danse répétitive et des micros-gestes à peine osés.

 

Des acrobates, de la musique électro et du beatbox

Le week-end des 26 et 27 mars sera consacré au cirque en partenariat avec Le Sirque, pôle national du cirque de Nexon, pour deux spectacles « Möbius » par la Compagnie XY associée à Rachid Ouramdane à l’Opéra de Limoges et « Through the grapevine » de Alexander Vantournhout à Jean-Moulin. Temps fort de cette biennale « Möbius » encensé dans toute la France devrait séduire le jeune public avec la performance de 19 acrobates évoluant dans un ballet aérien spectaculaire, une véritable ode au vivant. Dans le second, un tandem de circassiens exécute un pas de deux original, créant des formes avec leurs corps aux formes imparfaites dans une chorégraphie très physique.

Figure majeure de la scène sud-africaine Dada Masilo proposera « Sacrifice », le 29 mars au Théâtre de l’Union inspiré par « Le sacre du printemps » de Stravinsky. Ce sera l’une des rares représentations de cette production internationale avec quatre musiciens et douze danseurs qui s’inspirent des danses du peuple Tswana. Autre performance, deux danseurs de la Cie Sine Qua Non Art présenteront « Exuvie 360°» , le 5 avril à l’ENSA, en se plongeant dans 150 kg de cire solidifiée pour une transe sur fond d’électro-rock épileptique.

Avec « The falling stardust », le 9 avril à Jean-Moulin, Amala Dianor un danseur venu du hip-hop plongera neuf danseurs d’horizons variés dans un ballet mêlant danse contemporaine, classique et hip-hop. Les jeunes qui aiment les mangas et le beatbox apprécieront « Yürei », le 12 avril à Jean-Moulin, une création de la Cie Sine Qua Non Art alliant musique électro et cyber robots façon manga pour un voyage dans un monde fantomatique.

Une master class est prévue, le 7 mars, avec Elisabeth Schwarz autour du spectacle d’Isadora Duncan ou encore un atelier musique pour les enfants autour de «Yürei », le 13 avril pour s’initier au beatbox et la danse électro.

Tout le programme sur www.limoges.fr

 

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Limoges / Haute-Vienne À lire ! CULTURE > Nos derniers articles