Un parc d’activités à Verneuil-sur-Vienne


Un nouveau parc d’activités de 25 ha sera aménagé à Verneuil-sur-Vienne non loin de l’aéroport de Limoges Bellegarde

Un nouveau parc d’activités de 25 ha sera aménagé à Verneuil-sur-Vienne non loin de l’aéroport de Limoges BellegardeLimoges Métropole

Un nouveau parc d’activités de 25 ha sera aménagé à Verneuil-sur-Vienne non loin de l’aéroport de Limoges Bellegarde

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 4 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 29/06/2021 PAR Corinne Merigaud

Les élus de la Communauté urbaine Limoges Métropole ont voté l’aménagement d’un nouveau parc d’activités à Verneuil-sur-Vienne, au lieu-dit “Les Bouiges”, en face de la zone d’activités du Verdoyer le long de la RD 941. L’acquisition prochaine des parcelles devrait permettre de réunir 25 ha pour installer de nouvelles entreprises ou permettre à des PME de bénéficier de terrains aménagés à proximité d’un axe important de circulation et de l’aéroport de Limoges Bellegarde.

Il faudra patienter au moins trois ans avant de voir la première entreprise s’installer sur ce nouveau parc d’activités situé à Verneuil-sur-Vienne, à l’entrée ouest de Limoges. Idéalement implanté en face de la zone d’activités du Verdoyer, proche de la D 941, de la RN 520 et de l’aéroport, il permettra à des porteurs de projets de s’installer ou à des chefs d’entreprises de délocaliser leur société sur un nouveau site aux portes de Limoges. Le conseil communautaire de Limoges Métropole a entériné cette nouvelle offre immobilière. L’objectif est de proposer une solution foncière attractive, à l’ouest de l’ex capitale régionale dotée d’une accessibilité facilitée, d’équipements et proche de la ville centre. L’aménagement de ce nouveau parc d’activités devrait ainsi favoriser l’implantation d’entreprises endogènes ou extérieures.

Proposer des parcelles plus spacieuses

Ce projet a été intégré dans le schéma de cohérence territoriale (SCOT) en cours d’enquête publique, avant son approbation dans le courant de l’année. “On ne crée pas une zone d’activités tous les jours et surtout, c’est historique dans l’histoire d’une ville en convient Gaston Chassain, vice-président en charge de la gestion des zones. Durant le dernier mandat, nous avons d’abord fait un schéma foncier immobilier de Limoges Métropole, qui a été voté voilà deux ans après trois ans d’études. Il est en adéquation avec le schéma de développement économique de la Région. Nous avions alors identifié les secteurs potentiels en se basant sur certains critères à savoir, des emplacements proches de grands axes de circulation pour les relier à d’autres zones d’activités sans traverser Limoges, avec la présence de réseaux et peu de secteurs humides”. Des parcelles de petite ou plus grande taille pourront accueillir des entreprises artisanales ou industrielles avec la possibilité d’aménager des lots jusqu’à douze hectares si nécessaire. Ce type de lots n’est pas disponible actuellement à Limoges. “Nous donnons ainsi la possibilité de répondre à un grand projet” argumente Mehdi Hammouche, directeur adjoint du pôle économique. La prochaine étape sera l’inscription au SCOT, ce qui permettra ensuite aux communes concernées de classer ces parcelles en zones économiques. 

Ce futur parc d’activités constitue le projet le plus important à l’échelle du territoire sur une emprise de 25 ha. Quatre hectares et demi sont déjà prêts à être vendus, une délibération a été prise par les élus de la Communauté urbaine pour les acquérir. “Ce parc n’arrivera pas comme cela au milieu d’un champ puisqu’une petite zone économique privée est implantée en face et les réseaux sont déjà sur place, précise le vice-président. On pourra aménager ces 25 ha dans les deux à trois ans qui viennent. Il faut compter environ un à deux ans pour acquérir les parcelles, des champs qui appartiennent à différents propriétaires. Au final, le but est bien d’attirer des porteurs de projets et de créer des emplois”. Durant cette phase d’acquisition, les bureaux d’études vont travailler sur l’aménagement du parc d’activités et le volet financier pour être en mesure de déposer un permis d’aménager d’ici à deux ans.

Des extensions et aménagements programmés sur le territoire

Outre ce projet phare, une zone d’activités artisanales de 5 ha sera aménagée à Feytiat, au lieu-dit “Bas Faure”, près de l’A20 (après le bowling). Les terrains sont en cours d’acquisition. “Ce sera fait avant la fin de l’année, assure Gaston Chassain qui est aussi premier magistrat de la commune, nous avons beaucoup de demandes et nous en refusons tous les jours faute de terrains disponibles immédiatement à la commercialisation”. Une extension de 8 ha est également programmée sur le parc d’activités “Océalim” à Couzeix (55 ha) pour répondre à la demande de porteurs de projets, complétée par l’aménagement de 4 ha situés à La Croix d’Anglard. Sur la zone de La Ribière, à l’abattoir, des terrains sont en cours d’acquisition. En outre, un secteur a été identifié à Boisseuil proche de Carrefour pour un projet qui reste à finaliser.

A Couzeix, le parc d’activités Océalim va bénéficier d’une extension de 12 haLimoges Métropole

A Couzeix, le parc d’activités Océalim va bénéficier d’une extension de 12 ha

Quant aux zones d’activités situées à Saint-Just-le-Martel, Peyrilhac et Bonnac-la-Cote qui sont sorties de terre voilà quelques années, des lots sont encore disponibles. “Ces petites zones se sont bien remplies assure-t-il, il y a encore un peu de place. Elles ont bien joué leur rôle pour des artisans de proximité”. Par ailleurs, à la technopole ESTER (200 ha), vingt à trente hectares font l’objet d’une étude d’aménagement pour une extension. Enfin, sur les 40 ha de “La grande pièce” en zone nord, quatre entreprises sont installées et la commercialisation se poursuit. “Si on compte les options d’achat, il n’y a plus de place constate-t-il, cela se construit petit à petit. Entre le moment où une entreprise s’intéresse à un lot et le moment où la première pierre est posée, il s’est parfois passé trois ans.”

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Limoges Métropole / Haute-Vienne À lire ! ÉCONOMIE > Nos derniers articles