Un garage solidaire pour réparer sa voiture à moindres frais


Un garage solidaire ouvrira à Limoges en janvier grâce à l’association Varlin Pont Neuf

Un garage solidaire ouvrira à Limoges en janvier grâce à l’association Varlin Pont Neuf.Varlin Pont Neuf

Un garage solidaire ouvrira à Limoges en janvier grâce à l’association Varlin Pont Neuf.

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 2 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 28/07/2021 PAR Corinne Merigaud

Un garage solidaire ouvrira en janvier à Limoges, le premier du genre en Haute-Vienne. Géré par l’association Varlin Pont Neuf, il sera accessible sous condition à des automobilistes qui ne peuvent faire entretenir leur véhicule dans un garage traditionnel. Ils pourront également acheter une voiture d’occasion à un prix très attractif, un passage obligé vers l’insertion professionnelle.

Sans voiture, il est souvent difficile d’accéder à un emploi. Et pour ceux qui possèdent un véhicule, le budget entretien peut vite grimper. Pour résoudre ce double problème, l’association Varlin Pont Neuf va ouvrir un garage solidaire, rue Léonard Samie en zone sud de Limoges dans des locaux de 500 m² adaptés à cette activité puisqu’ils accueillaient un garage. ” L’association gère un foyer de jeunes travailleurs qui compte 75 logements, explique Stéphane Goujard, le directeur. Nous travaillons sur la mobilité depuis 25 ans, nous avons commencé avec la location de mobylettes puis de scooters et de voitures. En 2016, sous l’impulsion du Département, nous nous sommes réunis dans une plate-forme mobilité 87 qui compte quatre acteurs de la mobilité inclusive. Nous gérons la location de véhicules sur l’agglomération de Limoges et l’Est de la Haute-Vienne.” L’année suivante, il participe à la fondation de l’association régionale “Mob’in” qui regroupe une trentaine de structures de la mobilité inclusive en Nouvelle-Aquitaine.

Réparation et vente de véhicules d’occasion garantis

Suite à des échanges de pratiques, il découvre les garages solidaires et opte pour ce modèle économique réservé à des personnes à faibles ressources ayant un projet d’insertion. Varlin Pont Neuf propose la location durant quatre mois maximum de ses véhicules, 35 scooters, 6 voitures, une tweezy sans permis et 6 vélos électriques, sur prescription de Pôle Emploi, Cap Emploi, Mission locale et de l’auto-école sociale Aléas. “Certes, cela permet de sortir les gens d’une situation de mobilité précaire le temps de la location mais après, ils retrouvent leur situation d’avant constate-t-il. Certains n’ont pas de véhicule, d’autres ont une voiture en panne mais ne peuvent payer les frais de réparation car le devis du garagiste est trop élevé. Certains achètent des voitures à 800 € qui tombent en panne quatre jours après. Ce garage satisfera les gens à plus long terme et évitera qu’ils se fassent arnaquer en achetant une voiture pas chère.” 

Outre les réparations, il sera possible d’acheter une voiture d’occasion révisée et garantieVarlin Pont Neuf

Outre les réparations, il sera possible d’acheter une voiture d’occasion révisée et garantie

Une étude de faisabilité a été effectuée courant 2020 pour valider le concept. Pour ne pas concurrencer les garages classiques le CNPA, qui regroupe les professionnels de l’automobile, a fait partie du comité de pilotage. Un accord a été trouvé afin que ce garage soit réservé à des clients en insertion sous le seuil de pauvreté. “Le tarif horaire de réparation sera de 30€, deux fois moins cher qu’un garage, souligne le directeur. Nous avons défini avec eux le prix de revente des véhicules en-dessous de 5 000 € mais en réalité, ce sera 1 500 à 2 000 € avec une garantie et un objectif de 40 à 50 par an. Pour que le budget soit à l’équilibre, il faut que 60% soient des dons, nous lançons donc un appel aux entreprises, collectivités et particuliers qui auraient des véhicules à donner, même avec des réparations que nous ferions.” Ce garage va créer sept postes dont trois en insertion et il favorisera le retour à l’emploi de personnes ne pouvant se déplacer faute de véhicule. Cette initiative a été soutenue à hauteur de 15 000 € par le Fonds Agir Pour l’Emploi de EDF, l’Etat, la Région et le Département. La demande de subvention est en cours d’étude par Limoges Métropole et la Fondation Vinci.

Ça vous intéresse ?
Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Limoges / Haute-Vienne À lire ! SOLIDARITÉS > Nos derniers articles