Régionales. Virginie Calmels : « L’apprentissage : une solution contre le chômage »


SR

Régionales. Virginie Calmels : « L'apprentissage : une solution contre le chômage »

Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 2 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 12/10/2015 PAR Sybille Rousseau

« Il faut arrêter de baisser les crédits alloués à l’apprentissage ! » Virginie Calmels, chef de file de la droite et du centre pour les élections régionales en Aquitaine Limousin Poitou Charentes de décembre prochain, le crie haut et fort « l’apprentissage est une de mes priorités car c’est une des solutions pour lutter contre le chômage ! » Pour ce faire, la candidate souhaite donner davantage de moyens financiers aux entreprises et notamment à celles de plus de dix salariés. « Libérons les charges et donnons-leur la possibilité d’embaucher des apprentis, car aujourd’hui, elles ne trouvent aucun avantage à le faire ! » Elle désire aussi travailler sur « l’image de l’apprenti ». « On a trop expliqué dans ce pays que les métiers manuels étaient moins nobles, alors que les jeunes orientés dès leur plus jeune âge trouvent un emploi plus facilement que les autres » affirme-t-elle.
Marie Costes, tête de liste pour le Lot-et-Garonne, retraitée de l’enseignement professionnel, elle, relève « une réelle anomalie ». « Les aides financières sont données aux établissements en fonction du nombre d’apprentis et non du nombre de classes. Du coup, certains CFA se retrouvent en grande difficulté financière aujourd’hui. » Bref, pour la droite et le centre, la politique régionale en matière d’apprentissage est « insuffisante », «même si après avoir réalisé un état des lieux précis de la situation, nous travaillerons sur l’existant ». « Une liste d’union de personnes de terrain » Ce déplacement en Lot-et-Garonne fut également l’occasion pour Virginie Calmels de défendre sa liste de candidats au point vue local. « Marie Costes la tête de liste pour le Lot-et-Garonne navigue en politique depuis très peu de temps tout comme moi d’ailleurs. Ce qui fait dire que nous sommes des personnes de terrain et nous connaissons les attentes de la population. Aussi, nous sommes une liste d’Union car en 2ème et 3ème position figurent Jean Dionis du Séjour et Muriel Boulmier, deux UDI. » A noter quand même sur cette liste l’absence de Michel Diefenbacher, homme de droite du département, ancien député et président du Conseil général de Lot-et-Garonne. En effet, ce dernier n’a pas souhaité poursuivre l’aventure politique. Il vient de démissionner des postes de président du comité départemental des Républicains et du groupe d’opposition du Conseil régional. « La commission nationale des investitures des Républicains vient d’officialiser la liste des candidats aux élections régionales. Dès juillet, j’avais fait part de mes objections et j’avais dit que si elles n’étaient pas prises en compte je quitterais la présidence de notre comité départemental et celle du groupe d’opposition au Conseil Régional. Elles ne sont pas prises en compte : je quitte donc ces deux présidences. Faire ce qu’on dit et dire ce qu’on fait… » justifie-t-il.
Pour ce qui est du programme, il faudra être encore un petit peu patient. Même si à travers ses déplacements, Virginie Calmels a l’art de distiller ses priorités, la feuille de route ne sera connue que « dans quelques jours », elle l’assure !

Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On en parle ! Gironde À lire ! POLITIQUE > Nos derniers articles